A La Découverte De Al Hassane Niang président du Mouvement  » JIITEL WAREEF « 


En cette veille des  prochaines élections locales prévues en janvier 2022, un nouveau parti politique vient d’être porté sur les  les fonts baptismaux à Thiès. “La date du 14 août 2021 marquera l’histoire  politique de notre pays d’un sceau nouveau. Elle  aura été mise à profit pour consacrer notre  rentrée politique et informer l’opinion nationale de la naissance d’une nouvelle formation  politique dénommée « JIITEL WAREEF, Le  Devoir en Mouvement ».  ” indique la déclaration parvenue à Senego sous la houlette son président fondateur Al Hassane Niang.

Déclaration in extenso

Monsieur Le Maire de la ville de Thiès ; 

Monsieur Le Maire de la Commune de Thiès – Ouest ; 

Monsieur l’Adjoint au Maire de la Ville de Thiès Monsieur Le Représentant du Khalif Général de  Bambilor ; 

Monsieur le Professeur, Imam de la grande  mosquée de Cité Senghor de Thiès; 

Monsieur le représentant de l’Imam de la grande  mosquée des Parcelles Assainies de Thiès; 

Chers Parents ; 

Chers amis ; 

Mesdames, Messieurs, Militants, Membres,  Sympathisants de JIITEL WAREEF, Le Devoir en  Mouvement ;  

Mesdames et Messieurs de la presse ; 

Mesdames – Messieurs ; 

Distingués invités ! En vos rangs et qualités  respectifs !

Avant d’aller plus en avant, permettez-moi de  rendre un hommage appuyé à mes parents ; formuler des prières de santé et de longévité  pour ma mère ici présente et m’incliner avec  respect devant la mémoire vivante de mon père.  J’associe à cet hommage l’ensemble de nos  disparus arrachés à jamais à notre affection.  

Nous profitons de l’occasion pour présenter nos  condoléances à la communauté Layenne, aux  populations de Thieneba, aux populations  sénégalaise ainsi qu’à la Oumah islamique suite  au rappel à Dieu du Khalif Général des Layennes  et celui de Thieneba.

Qu’Allah SWT leur donne un compagnon de  miséricorde… ! Et Puisse-t-Il éclairer leur  destination de Son Eternelle Lumière… 

Mesdames, Messieurs…, distingués invités, chers  compatriotes ! 

La tenue de notre rentrée politique est marquée  par un contexte sanitaire particulièrement  difficile. Nos pensées vont à l’endroit des familles  éprouvées et éplorées par les effets de la  pandémie. Cette situation convoque un examen  de nos responsabilités au plan individuel et  appelle de la part de chaque citoyen une prise de  conscience renouvelée pour ensemble venir à  bout de cette difficile épreuve.  

Comme vous le savez, nous avions prévu  d’organiser une rentrée politique en grande  pompe. Des diligences avaient été prises sous ce  rapport. Les préparatifs étaient à ce point  avancés que l’auditorium de Thiès que nous  avions prévu pour abriter la rencontre n’aurait  certainement pas suffit pour contenir les 

nombreux invités qui avait manifesté leur volonté  de prendre part à l’événement en signe  d’adhésion à notre projet politique. 

Qu’à cela ne tienne ! Situation sanitaire oblige,  notre sens des responsabilités nous a  commandés de réduire la voilure ainsi que le  format de l’évènement en privilégiant notamment  l’option digitale. 

Je voudrais donc m’arrêter un instant pour adresser une pensée à tous ceux qui avaient  prévu de se joindre à nous et qui n’ont pu le faire  du fait des restrictions que nous avons  volontairement astreintes à l’organisation de  cette rentrée politique dont la retransmission est  assurée en direct grâce au concours de la 2STV… et de la presse en ligne. 

Chers amis, et vous chers camarades qui n’avez  pu effectuer le déplacement, nous saluons votre  sens du sacrifice et louons la portée de celui-ci  sachant que votre absence physique à cet  évènement n’en réduit pas moins votre mérite et  notre reconnaissance de ce dernier.  

Mesdames, Messieurs…, distingués invités, cher  compatriotes ! 

Rendons Grâce à Allah SWT de nous avoir réunis  en cette circonstance pour vous parler de notre  engagement pour notre cher pays, vous narrer la 

genèse de « JIITEL WAREEF, Le Devoir en  Mouvement » ; mais aussi vous expliquer les  contours de notre projet politique. 

« JIITEL WAREEF, Le Devoir en  Mouvement » est une promesse. Celle d’un  projet de société qui ambitionne de placer le  citoyen sénégalais au centre des décisions et de  l’action publiques. 

« JIITEL WAREEF, Le Devoir en  Mouvement » est également, à la fois, le fruit  d’une réflexion individuelle mais aussi d’un travail  collectif menés dans la perspective d’offrir à notre  pays une nouvelle offre politique adossée à un  humanisme érigé en doctrine politique. 

15 années de pratique de la gouvernance  publique et des réformes institutionnelles pour  les Etats ACP façonnent une vie et en  marquent les contours ! 

Nous le savons !!! 

∙ Elles soumettent vos rapports vis-à-vis du  reste du monde avec plus de recul et en  imprègnent le sens avec plus de complexité. 

∙ Elles vous imbibent des interactions  géopolitiques et déterminent votre regard sur  le positionnement que l’Afrique en général et le Sénégal en particulier devraient avoir dans  le concert des nations.  

∙ Elles structurent votre appréhension des problématiques de notre processus de  développement, vous ouvrent à la complexité  de son fonctionnement et vous éclairent des  réalités qui obstruent la marche de notre  pays. 

∙ Elles placent sur votre chemin des destins qui  vous marquent et qui vous prouvent à quel  point la conjonction des compétences de  notre pays constitue une chance sinon la  seule pour notre pays mais aussi une  nécessité à laquelle nous ne saurions nous  dérober.  

Mesdames, Messieurs, distingués invités, chers  compatriotes ! 

∙ 15 années de pratique de la gouvernance  publique et des réformes institutionnelles vous marquent !  

∙ Elles vous permettent de toucher du doigt les  maux de notre pays avec un prisme qui ne  vous laisse pas insensibles à leurs causes et  les conséquences qui en découlent. 

∙ Elles vous permettent d’entrevoir les  souffrances du peuple avec une sensibilité qui  ne vous laisse pas indemne. 

∙ Elles vous permettent de constater la difficile  condition des femmes malgré le caractère  éminent du rôle qu’elles n’ont de cesse de  jouer une partition essentielle dans la longue  et passionnante marche de l’histoire de notre  pays. 

∙ Elles vous permettent de situer la place que  l’action publique devrait conférer au jeunes  qui, c’est un truisme que de le souligner ici,  sont de plus en plus relégués sur les  strapontins de la marche du pays. 

Mesdames, Messieurs, distingués invités, chers  compatriotes ! 

∙ 15 années de pratique de la gouvernance  publique et des réformes institutionnelles vous marquent !  

∙ Elles vous permettent d’appréhender les  multiples enjeux du développement avec une  telle acuité, qu’elles vous proscrivent  l’indifférence, bannissent l’inaction de votre  esprit et vous interdisent le désengagement  politique. 

∙ A contrario, elles vous ouvrent les solutions aux problèmes de notre pays, insufflent dans  votre esprit à la fois l’idée mais aussi le sens  et la raison de l’engagement politique… 

Mesdames, Messieurs, distingués invités, chers  compatriotes ! C’est dans un tel contexte, que  nous avons fait le choix de l’engagement à  travers la création de JITTEL WAREEF, Le Devoir  en Mouvement.  

Au terme de ce choix, nous avons entamé un  processus de réflexions et de travaux conceptuels  qui nous ont emmenés à passer en revue  l’essentiel des politiques publiques, stratégies de  développement et lettres de politiques  sectorielles que notre pays a conçues depuis son 

accession à la souveraineté nationale jusqu’aux  actuels documents de programme faisant office  de référentiels économique. 

L’idée derrière cette immersion documentaire  était double : nous abreuver des politiques  publiques mises en œuvre par notre pays depuis 1958 pour comprendre les raisons de leur  échec voire de leur succès le cas échéant ; puis  proposer un socle de nouvelles réformes

essentielles dans le cadre d’un nouveau projet de  société. 

Mesdames, Messieurs, distingués invités, chers  compatriotes ! 

Si ce travail de fouilles accompli avec rigueur  nous aura permis de mettre la main sur une  littérature à foison de l’action publique, une des  conclusions à laquelle nous sommes parvenus  porte généralement sur la faiblesse voire le  manque total de gouvernance dans la gestion des  institutions publiques de notre pays et des  deniers dont elles sont dépositaires. 

C’est pourquoi « JIITËL WAREEF – Le devoir  en Mouvement » a fait le choix de fonder la  construction de son projet sociétal sur un  référentiel unique en son genre de valeurs  cardinales et d’objectifs stratégiques. 

Ce Référentiel des valeurs a été pensé et conçu  pour éclairer et baliser l’ensemble des décisions  devant mener à la conception puis la mise en  œuvre de l’action publique au service de l’intérêt  général. 

Ce Référentiel des valeurs vise en outre à asseoir  une compréhension commune ainsi qu’une  communication claire entre l’ensemble des  acteurs et parties prenantes concernés par les  mesures que ces valeurs sous-tendent. 

Ce Référentiel des valeurs a été conçu pour  porter de façon précise les valeurs cardinales  devant sous-tendre le projet sociétal ainsi que le  programme politique de JIITËL WAREEF – Le  devoir en Mouvement, à savoir : 

∙ Les valeurs socio-politiques. Notre projet de  société ambitionne d’aller dans le sens d’une  réelle appropriation nationale de l’Etat. Une appropriation fondée sur la responsabilité à la  fois individuelle et collective, l’honorabilité, la  solidarité, la crédibilité des institutions et de  leurs animateurs. 

∙ Les valeurs économiques. Nous voulons bâtir  une société qui promeuve les valeurs  économiques par le sens de métier, de  sanctification du travail bien fait, de  production de biens sans marchandisation  aliénante ; d’exigence de redistribution des  biens et services dans l’ensemble et au  bénéfice du corps social. 

∙ Les valeurs écologiques. Nous voulons  également fonder notre projet de société sur  des valeurs écologiques par un sens sacré de  la terre car l’être humain appartient à la  terre et non l’inverse. 

∙ Les valeurs culturelles ne seront pas en  reste. Elles constitueront un pilier essentiel  de notre projet de société par un ancrage au  patrimoine africain, spirituel et des acquis  des progrès techniques et universels. 

Enfin, ce Référentiel des valeurs a été conçu pour  guider la conduite de l’action publique selon des  principes directeurs au nombre desquels l’on peut  en autres retenir : 

1.Le sens et la fonction de notre projet sociétal qui est d’essence humaniste : l’être humain  ainsi que le milieu qui l’entoure constituent la  raison principale et principielle de tout  développement. 

2.Le développent de l’être humain obéit au  principe de l’ordre divin qui commande l’ordre  cosmique ainsi que l’ordre social y afférent.  Ceci, en vertu du principe d’équilibre,  d’harmonie et de complémentarité. 

3.Le respect et la préservation du milieu  naturel physique, biologique et minéral qui  sert de substrat existentiel. 

4.La préservation des supports physique,  biologique et minéral abritant à la fois  l’histoire, l’héritage et l’esprit de nos ancêtres. Ceci, en vertu du principe  d’exigence de continuité de la vie humaine. 

5.La subordination du pouvoir politique à  l’exigence permanente de l’ordre social  (proscription et exclusion de pouvoir de  groupe humain sur d’autres groupes  humains). 

6.La responsabilité sociale par raison d’aptitude  et de mérite en vertu de la règle d’application  de l’effort continu, de reconnaissance et de  promotion de l’effort individuel. Ce qui  implique le sens élevé de la dignité humaine,  de justice sociale et d’équité territoriale.  

7.Le respect total de l’intégrité de la personne  humaine et de sa communauté dans ses  composantes, son esprit, son corps, son nom,  sa réputation, ses biens matériels et 

immatériels.  

8.L’impérieuse exigence de l’Etat et la  communauté de garantir au citoyen le  maximum de possibilité de développement  physique, mental et moral en vue du plein  épanouissement de sa personnalité de  citoyen. Ceci, en vertu du principe d’auto 

évolution assistée.  

9.L’application du principe de justesse,  d’équilibre, d’équité et de justice entre les  communautés tout comme entre celles-ci et  les espèces vivantes de la nature. Ce qui  implique l’approche terroir comme espace  d’équilibre, de stabilité et de paix entre les  êtres humains et la nature.  

  1. La reconstruction d’un projet sociétal  fondée sur la conception originelle de l’unité  du genre humain. Ce qui implique le refus  conscient et permanent de toute forme de  racisme, de sectarisme, de  communautarisme, d’ostracisme,  d’intégrisme.  

Mesdames, Messieurs, distingués invités, chers  compatriotes !

Si mon adresse vous a permis d’avoir un aperçu  de notre projet de société, des principes et  valeurs qui en guident le fondement, je voudrais  maintenant vous annoncer qu’au titre de nos  objectifs stratégiques, JIITËL WAREEF – Le  devoir en Mouvement compte : 

∙ conquérir et exercer le pouvoir d’Etat dans le  cadre de la Constitution, des lois et  conventions internationales en vigueur au  Sénégal ainsi que le respect des principes de  la souveraineté nationale, de la démocratie et  des règles de bonne gouvernance associative. 

∙ Nous comptons proposer un nouveau projet  sociétal fondé sur des lois, des codes  éthiques explicites, sur les évolutions  scientifiques, l’idéologie de progrès de l’esprit  humain en réaction et en opposition à tout  obscurantisme irrationnel de contre-valeurs  amorales et immorales. 

∙ Nous voulons œuvrer au raffermissement  d’un Etat-nation intégré, socle d’une société  de paix, d’égalité, de fraternité et de liberté,  d’abondance et de justice sociale au service  du peuple sénégalais.  

o De justice sociale au service du  peuple sénégalais.

o De justice sociale au service du  peuple sénégalais. 

∙ Nous entendons consolider la démocratie  avec une détermination ferme et  irrémédiable. La même détermination  animera nos actions et notre énergie pour  consolider la démocratie, l’Etat de droit, le  développement, la sécurité, l’effectivité des  droits humains, le respect des principes de  bonne gouvernance, la paix et la stabilité de  la communauté nationale. 

∙ C’est à ce prix que JIITËL WAREEF – Le devoir en Mouvement engagera ses  réflexions dans la conception de l’action publique. Nous veillerons à l’exigence de  l’Etat et la communauté de garantir au  citoyen sénégalais le maximum de  possibilités de développement physique,  mental et moral en vue du plein  épanouissement de sa personnalité de  citoyen. 

∙ Nous travaillerons sans relâche à soumettre  l’Etat et ses démembrements à l’exigence  permanente de placer le citoyen sénégalais  au centre de l’ensemble des politiques 

publiques en vue d’ériger l’intérêt général au  rang de principe de gouvernance. 

∙ Notre projet sociétal sera pensé et conçu de  manière à revisiter l’espace territorial  sénégalais en tant que base de l’équité dans  la distribution des ressources, des activités,  des modes d’occupation du sol et des  mégastructures d’équipement. Cette  approche sera privilégiée dans le but d’éviter  toute logique d’accaparement, de pillage, de  prédation et de subjugation économique du  capitalisme multipolaire.  

∙ Nous ferons appel à des processus  participatifs de prise de décision et  soumettrons toute grande décision relative  aux grandes options de droit d’usage du sol à  des consultations populaires en vue de  parvenir à un consensus populaire. 

∙ La promotion du Panafricanisme sera érigée  au rang de priorité et constituera une  stratégie de consolidation de la souveraineté  des Etats africains dans leurs diversités.  Cette stratégie mettra en avant la  valorisation par l’Etat et les communautés  des langues africaines, telles que parlées à 

l’échelle nationale et internationale, selon les  principes d’égalité, d’équité, d’harmonie et de  complémentarité. 

∙ Nous voulons un projet sociétal qui  renforcera et pérennisera le rayonnement  international de notre pays en s’appuyant sur  la richesse du patrimoine culturel notamment  dans son expression plurielle et sa  dissémination à travers le monde. 

∙ Nous voulons fonder la qualité de notre coopération avec les pays tiers selon le  principe du respect réciproque des règles de  non-ingérence dans les affaires intérieures  d’autres Etats. 

∙ Nous voulons enfin bâtir un projet sociétal où  L’Etat se constitue en autorité fédératrice  suprême comme instrument du peuple  sénégalais (démuni de toute démagogie  populiste et électorale) qui garantisse la  gratuité de l’accès aux services sociaux de  base telle que la santé.  

Notre conscience nous interpelle et nous parle  quand une personne perd la vie faute de n’avoir  pu payer le ticket d’entrée nécessaire à son  admission à l’hôpital. 

Notre conscience nous interpelle et nous parle  quand le viatique et le confort moral et  psychologique auquel le patient est en droit  d’attendre laissent place à l’angoisse du paiement  de l’ordonnance ou des radios prescrites dont les  couts exorbitants finissent par voir raison de la  vie du patient. 

Notre conscience nous interpelle et nous parle  quand l’empathie du personnel de soin cède à  cette indifférence qui ronge le patient et finit par  avoir raison de sa vie.  

∙ Nous ne pouvons plus tolérer de telles  iniquités.  

∙ Nous ne devons plus accepter de vivre dans  une société dépourvue d’humanisme. 

C’est pourquoi Mesdames, Messieurs, distingués  invités, chers compatriotes ! 

« JIITËL WAREEF – Le devoir en  Mouvement » est une promesse ! Une  promesse qui porte un idéal de société !  

∙ Un idéal de société où la lancinante question  de l’emploi ne serait plus une hantise des  politiques publiques. 

∙ Où l’emploi ne sera plus la préoccupation  première de la jeunesse et des femmes. 

∙ Où l’emploi sera garantie parce que les  options et choix ne porteront plus sur des  considérations politiques ; mais sur une  vision prospective et réflexive adossée à une  véritable stratégie assortie d’un plan d’action  rigoureusement suivi ! 

Nous avons l’avons l’ambition d’offrir à notre  pays une alternative politique nouvelle qui  s’inscrive dans une démarche dépourvue de la  culture du lucre tant nuisible au culte de l’intérêt  général.  

« JIITËL WAREEF – Le devoir en  Mouvement » a pour ambition d’offrir à notre  pays une pensée stratégique ainsi qu’une  formation politique dont la doctrine politique sera  guidée par des principes et valeurs d’humanisme.  Dans un contexte marqué par les maux et  faiblesses de tous genres de notre société, ces  principes et valeurs d’humanisme sont les 

garants d’une société équilibrée où les contours,  tenants et termes du contrat social seraient une  réalité pour le corps social dans sa globalité.

JE VOUS REMERCIE DE VOTRE AIMABLE  ATTENTION.

via Dakarbuzz

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess