Abdourahmane Baldé (président du mouvement Kolda debout) : « Avec notre détermination, désormais ce sera œil pour œil, dent pour dent… Kolda en a marre d’être traitée comme le dernier de la classe… »

Abdourahmane Baldé (président du mouvement Kolda debout) : « Avec notre détermination, désormais ce sera œil pour œil, dent pour dent… Kolda en a marre d’être traitée comme le dernier de la classe… »
Le président du mouvement Kolda debout est très remonté contre la pratique de la politique au Fouladou. Selon lui, celle-ci n’est pas au « service des populations ». C’est pourquoi, il est monté au créneau pour dénoncer cette manière, mais également il promet d’apporter le changement comme « il l’a toujours fait par des actes concrets » pour le bien-être des populations. Ainsi, il « ne va plus céder le moindre mètre à ses adversaires directs », pour conquérir le pouvoir local.
À l’en croire, « notre mission avec l’ensemble des forces vives est d’apporter le changement. Kolda en à marre d’être traitée comme le dernier de la classe et en plus on ne parle que de faits divers de la région. Mais sous peu, on va nous citer en exemple, car on se soucie du bien-être des populations. Et pour cela nous comptons sillonner les trois départements pour expliquer aux populations notre engagement. En plus de cela, nous allons voir les notables, les jeunes, les vieux et les femmes afin de les conscientiser sur les enjeux de notre vision. »
Sans détours, il précise : « avec notre détermination, désormais ce sera œil pour œil, dent pour dent. On s’acharnera sur tous les centimètres de terrain, on ne cèdera aucun mètre pour apporter le changement. En ce sens, nous allons avec nos alliés monter une coalition jamais faite au Fouladou pour changer la donne car les populations sont lassées de la politique politicienne. »
Parlant aux jeunes, il ajoute : « nous sommes conscients que “Jakarata” n’est pas un emploi car c’est circonstanciel. L’emploi des jeunes, l’autonomisation des femmes, la considération des badiéne gox seront un axe fort de notre engagement politique. C’est pourquoi, il sera important de créer un environnement propice pour leur épanouissement socio-économique. »
Le mouvement Kolda debout a par ailleurs appuyé le GIE des femmes transformatrices de Sikilo en séchoir de fruits et légumes. Mais également, il a doté le poste de santé de Sikilo/Hiléle de matériel médical (lits et accessoires médicaux) pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
2
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess