Accord entre DCS et FGTS : Dangote Cement Senegal va recruter 333 travailleurs intérimaires

Accord entre DCS et FGTS : Dangote Cement Senegal va recruter 333 travailleurs intérimaires
En plus de ses nombreux actes posés dans le cadre de la Responsabilité sociétale d’entreprise au sein des différentes communes la jouxtant (Pout, Keur-Moussa, Montrolland et Diass), Dangote Cement Senegal (DCS) vient de franchir un autre pas afin de maintenir de manière durable ses activités économiques au Sénégal. 
Dans un communiqué dont Dakaractu détient copie, l’entreprise annonce s’engager à embaucher plus de 300 travailleurs intérimaires.  “Le 7 septembre 2021 restera une date-repère dans la jeune histoire de Dangote Cement Senegal (DCS). La cimenterie vient de sceller à Dakar avec la Fédération générale des Travailleurs du Sénégal/B (FGTS/B), un protocole d’accord historique relatif au recrutement de 333 travailleurs mis à la disposition de Dangote Cement Senegal par la société d’intérim C2K STAFFING”, informe le document. Ces 333 employés ne sont pas réintégrés dans le personnel de l’entreprise en vertu dudit accord, tel que le laissent entendre certains articles parus dans la presse. “Ils sont déjà en service au sein de l’entreprise depuis 2016 et bénéficient de contrats de travail en bonne et due forme de C2K STAFFING”, explique le communiqué.  
 
L’entreprise a décidé de recruter via un quota annuel au cours des deux prochaines années. “Dangote Cement Senegal s’engage à recruter à travers des Contrats à durée indéterminée (CDI), un total de 333 travailleurs intérimaires sur la base d’un quota annuel réparti sur 2 ans. Preuve de sa bonne volonté dans l’application du protocole d’accord, l’entreprise a décidé, à compter du 1 er septembre 2021, d’accompagner cette transition en leur octroyant un certain nombre d’avantages tels qu’une prime de quart à ceux qui sont soumis au régime de quart, une indemnité de transport ainsi qu’une subvention sur le prix d’un repas.  
 
La mesure est très importante au regard de la situation économique.     
‘’Ce protocole d’accord revêt tout simplement un caractère exceptionnel au regard du contexte économique de la filière ciment au Sénégal et des capacités financières de l’entreprise qui, ne l’oublions point, n’en est qu’à sa sixième année d’activités opérationnelles. Elle a d’ailleurs atteint sa capacité maximale de production depuis 2020″, indique le communiqué.  
 
D’ailleurs, fait remarquer Luk Haelterman, Directeur général de Dangote Cement Senegal, signataire de l’accord pour le compte de l’entreprise “nous nous félicitons de cet accord obtenu grâce à la volonté et au sens élevé des responsabilités des différentes parties, mais aussi et surtout, grâce aux efforts exceptionnels consentis par l’entreprise et le groupe”.  
 
Dangote Cement Senegal adresse également ses vifs remerciements à la présidente du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, pour son implication personnelle et décisive dans l’obtention de cet accord. “Ce résultat fort appréciable est un grand succès du Dialogue social. De nouvelles bases seront jetées dans les relations professionnelles entre les deux parties que j’invite à s’approprier davantage la Déclaration de principes tripartites de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) sur les entreprises multinationales et la politique sociale”, a ajouté la Présidente du HCDS.   
 
Le Secrétaire général de la FGTS/B Sidya Ndiaye a représenté le Collège des délégués du personnel de C2K STAFFING. Selon toujours le communiqué “à travers cette importante mesure contribuant à la lutte contre le chômage, à l’amélioration des conditions de travail et à la promotion d’emplois de qualité, Dangote Cement Senegal va continuer à étendre cette mesure à l’ensemble des travailleurs intérimaires à sa disposition”. 
 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
1
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess