Affaire des 49 soldats Ivoiriens arrêtés à Bamako : « Ils sont considérés comme des mercenaires et sont remis à la justice » (GTM)

Affaire des 49 soldats Ivoiriens arrêtés à Bamako : « Ils sont considérés comme des mercenaires et sont remis à la justice » (GTM)
Selon les explications fournies par le directeur adjoint de la Communication et Porte-parole aux Nations Unies (ONU), Olivier Salgado, qui justifiait la présence des 49 soldats Ivoiriens sur le sol Malien dans le cadre du NSE (Les Éléments Nationaux de Soutien ), ils sont déployés depuis plusieurs années au Mali dans le cadre d’un appui logistique pour le compte d’un des contingents du NSE et que leur relève du 10 juillet aurait été préalablement communiquée aux autorités nationales, par correspondance, dont Dakaractu a obtenu une copie. 

Mais contre toute attente, dans un communiqué signé par le Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, porte-parole du Gouvernement, le Gouvernement de la transition du Mali, informe après enquête, que les soldats étaient sur le sol Malien de manière illégale.

Par conséquent, “ils ont été immédiatement interpellés et leurs armements, munitions et équipements ont été saisis.” Toujours d’après le communiqué, ces militaires, dont une trentaine de forces spéciales, étaient en possession “d’armes et de munitions de guerre, sans ordre de mission ni autorisation.”

En outre, sur les passeports des militaires interpellés, le gouvernement Malien infome, que les professions inscrites étaient : étudiants, instituteurs, chauffeurs, maçons… Par ailleurs, sur les raisons de leur présence, 4 versions seraient servies par les militaires. Il s’agit pour certains d’une mission confidentielle, une rotation dans le cadre de la MINUSMA, pour d’autres la sécurisation de la base  logistique de la compagnie aérienne “Sahelian Aviation Services” et pour le reste, de la protection du contingent Allemand. Pour plus de certitudes, les autorités militaires Maliennes, informent avoir contacté leurs homologues Ivoiriens. Ces derniers diront “ignorer tout de la présence de soldats Ivoiriens interpellés au Mali.” Au regard de ce qui précède, le gouvernement de la transition considère “les 49 militaires comme des mercenaires.”

Toujours d’après le communiqué, “le dessein funeste des militaires interpellés “était de briser la dynamique de refondation du Mali.” Ainsi, le gouvernement de la transition a décidé de mettre fin, avec effet immédiat, à l’activité de protection de la Compagnie aérienne “Sahelian Aviation Services” par des forces étrangères, exige leur départ immédiat du sol Malien et à confier leur sécurité aux FDS du Mali. Le gouvernement informe,  pour finir, avoir remis à la justice les 49 militaires Ivoiriens interpellés…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess