Afrique du Sud :incendie au parlement, un suspect arrêté.

Afrique du Sud :incendie au parlement, un suspect arrêté.
L’Afrique du Sud débute l’année 2022 sans Parlement. Un incendie a ravagé dimanche 2 janvier le complexe parlementaire, en plein centre-ville du Cap, des bâtiments classés comme site historique par l’Afrique du Sud. Un homme de 49 ans a été arrêté et doit comparaître devant un tribunal mardi.
Les causes de l’incendie sont encore inconnues, pour le moment, les autorités ne tranchent pas entre la piste accidentelle et la piste criminelle.  Des dispositifs anti-incendie n’ont pas fonctionné pour prévenir le feu, notamment un système d’arrosage automatique dont les valves étaient fermées, selon les autorités.
RFI nous informe que la police a également arrêté un suspect dimanche, il est poursuivi pour « effraction, vol et incendie criminel ». Il aurait été surpris en possession d’objets volés, après être entré de façon illégale au sein du complexe.
La façade et la bibliothèque intactes
Ce lundi matin, un reporter du média français sur place renseigne qu’il reste encore une poignée de pompiers qui finissent d’éteindre les dernières braises, le feu étant désormais maîtrisé. La façade du Parlement, avec ses briques rouges et ses colonnes blanches, est toujours intacte, mais à l’intérieur de nombreuses parties ont été ravagées. La toiture est presque entièrement détruite.
Le complexe parlementaire abritait de nombreux objets de valeur dont on ne connaît pas pour l’instant le sort; notamment une tapisserie de 120 mètres de long qui retrace l’histoire du Cap Oriental. Quant à la bibliothèque du Parlement, elle n’a pas été touchée, grâce à un système pare-feu installé juste après l’incendie d’avril dernier qui avait dévasté la bibliothèque de l’université du Cap et beaucoup de ses précieux livres. 
Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, qui regrette un sinistre « dévastateur », a tenu à souligner le « travail fantastique » des pompiers, présents sur les lieux quelques minutes après le départ du feu, et sans qui il ne resterait aujourd’hui que des cendres.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
1
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess