« Album Mbalakh » / Youssou Ndour explique ses 12 notes musicales : « Cette œuvre est comparable à une représentation architecturale où chaque compartiment à sa signification… »

« Album Mbalakh » / Youssou Ndour explique ses 12 notes musicales : « Cette œuvre est comparable à une représentation architecturale où chaque compartiment à sa signification… »
Une œuvre musicale de 12 titres qui nous est encore présentée par le lead vocal du super étoile, Youssou Ndour. Comme son nouvel album est intitulé « Mbalakh », l’artiste serait donc bien à l’aise dans ce nouvel opus, à travers même le titre qui lui est collé ( considéré comme le Roi du Mbalakh) pour faire plaisir à ses fans après deux ans d’absence de la scène musicale au cause du coronavirus. Le patron du groupe Futurs Médias revient, en tant qu’artiste, sur les notes de son album pour la première fois depuis sa sortie. Sur la radio futurs médias, dans l’émission, Grand Jury, Youssou Ndour met à nu la quintessence de l’album: « Il faut que je précise que cet album de 12 titres est à l’image d’une maison que je construit avec ses compartiments qui ont chacun une signification compte tenu du message qui est livré » explique l’artiste qui avança même, en lançant une anecdote comme quoi, il disait à ses collaborateurs, de dénommer l’album : « Les 12h dans une maison ». 

En réalité, le roi du Mbalakh voulant faire passer ses messages tout en restant dans cette logique d’une musique qui progresse, qui évolue vu les contextes et les périodes, rend hommage également à Thione Seck à travers le titre « Ballago Ndoumbé Yatma ». D’autres thèmes sont disséqués dans l’album pour rappeler à la société les impératifs pour un meilleur vivre-ensemble, une cohabitation paisible et un sauvegarde de l’environnement. Aussi, le sens du pardon est un aspect important à signaler dans cet album qui a permis au roi du Mbalakh d’inviter les peuples à semer l’esprit du pardon.

Conscient de cette démultiplication des médias, l’artiste à la dimension internationale, rappelle que la conception des œuvres artistiques peut  être diversement interprétée. Dans cette même ordre d’idées, Youssou Ndour rappelle que la musique est personnelle et que l’artiste doit être interrogé sur ses actes et créations avant de faire quelque interprétation que ce soit sur ses œuvres. 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess