Atelier de partage des résultats du PASEC19 : « Nous avons un bon système éducatif et les résultats l’ont prouvé » (Mamadou Talla, MEN)

Atelier de partage des résultats du PASEC19 : « Nous avons un bon système éducatif et les résultats l’ont prouvé » (Mamadou Talla, MEN)
Le ministre de l’éducation nationale, M. Mamadou Talla, a présidé en cette matinée du 07 juin 2022 à l’hôtel Ngor Diarama, l’atelier de restitution des résultats de l’évaluation du programme d’analyse des systèmes éducatifs de la CONFEMEN (PASEC19) du Sénégal. 

La participation du Sénégal à cette deuxième édition de l’évaluation PASEC19 a permis à notre système éducatif de mesurer les efforts et les initiatives consentis dans le secteur éducatif du pays. 

Pour rappel, cette évaluation concerne 14 pays de la sous-région dont le Sénégal. Cette évaluation a permis d’évaluer selon les statistiques du PASEC19, un échantillon de 18O écoles avec au total plus de 7.380 élèves testés dont 2.880 en début de scolarité et 4.500 en fin de scolarité. Le nombre d’enseignants enquêtés est estimé à 1.190.

À l’issue de cette rencontre, le ministre de l’éducation nationale, Mamadou Talla, a salué les bons résultats que le Sénégal a obtenus dans le cadre de cette évaluation. 

« Nous sommes heureux de constater qu’en langues quand les élèves arrivent au niveau du CP, ils ne sont pas au niveau de performance les plus élevés, mais en fin de CM2 ils sont pratiquement parmi les meilleurs. Ça montre donc à suffisance que notre système éducatif est bon ; il est bon parce que nous avons réussi à améliorer nos résultats. C’est un honneur, une fierté de voir qu’élèves et enseignants sénégalais ont été évalués dans des conditions vraiment professionnelles de niveau international et on a eu de très bons résultats. C’est tout le sens qu’il faut donner à cet atelier de partage de ces résultats qui nous a permis de comparer ces résultats avec d’autres pays de voir que nous avons un bon système éducatif les résultats l’ont prouvé ». Il faut noter que depuis la création de PASEC jusqu’à nos jours, le Sénégal a toujours accepté d’être évalué “et nous allons continuer à le faire. Nous allons maintenir le rythme et améliorer la formation des enseignants dans les sciences », a rassuré le ministre de l’éducation nationale.  

Pour maintenir ce rythme, Mamadou Talla, a listé un certain nombre de recommandations. La première, dira-t-il, « est que d’abord, il faut qu’on maintienne nos résultats qui sont extrêmement positifs et qui dépassent le seuil requis au niveau international ; deuxième élément de recommandation est faire tout pour qu’on puisse accélérer dans la formation continue des enseignants dans les mathématiques et dans les sciences, mais aussi améliorer les résultats en mathématiques. Nous avons vu que les élèves en CM2 observent un petit ralentissement même s’ils sont supérieurs à la moyenne internationale. Mais nous sommes tellement heureux et satisfaits de ces évaluations que nous avons également positionné le Sénégal pour participer donc aux prochaines évaluations… »

Pour finir, Mamadou Talla a tenu à féliciter l’équipe technique de lINEADE et également les partenaires que ce soit la CONFIMEN ; l’UNESCO ; les partenaires sociaux mais aussi les enseignants ; les élevés ; la société civile tous ces acteurs qui ont participé à cette évaluation et également à cet atelier « qui nous a permis de recevoir nos résultats, de les comparer à d’autres et de se dire qu’on est sur la bonne voie », s’est réjoui le MEN…
 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess