Auditionné avant d’être placé en garde à vue : Ce que le député Cheikh Abdou Bara Dolly a dit aux enquêteurs.

A la suite de son audition à la Division spéciale de cyber- sécurité (Dsc), le député Cheikh Abdou Bara Dolly a été placé en position de garde à vue, hier soir.

Auditionné avant d’être placé en garde à vue : Ce que le député Cheikh Abdou Bara Dolly a dit aux enquêteurs.
Entendu à la Dsc hier, en procédure de flagrance, après un soit-transmis du parquet, le député Cheikh Abdou Bara Dolly, qui était assisté par Me Abdou Dialy Kane, a été placé en garde à vue. 

Selon les informations de Libération, il est visé pour offense au Chef de l’État  (article 80), diffusion de fausses nouvelles et diffamation. 

Mercredi, lors du rassemblement de la coalition Yewwi Askan Wi (Yaw), Cheikh Abdou Bara Dolly avait fait des insinuations très malveillantes en parlant du Président de la République. 

Des insinuations que Libération se garde de  reproduire, qui ont été au centre de son interrogatoire.

Mais le parlementaire, malgré les relances des policiers qui voulaient le pousser à livrer plus de détails, n’a pas voulu trop s’épancher sur ses propos en cause : « Wakhouma fofou dara, kou nekk ak ninga dégué », a-t-il répété aux enquêteurs. 

Il a aussi précisé qu’il ne parlait pas du Président mais du chef de la coalition Bby.

Source : Libération 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess