Barth et Sonko retenus chez eux, Déthié Fall, Ahmed Aïdara, Mame D. Fam arrêtés, des morts parmi les manifestants : Chronique d’une journée mouvementée malgré la manif avortée

Prévue ce vendredi après moult appels de la coalition Yewwi Askan Wi à toutes les couches de la société pour une résistance farouche au régime de Macky Sall, la mobilisation n’a pas pu se dérouler comme prévu. Très tôt, les éléments de la sécurité se sont déployés sur le terrain notamment dans les artères de la cité Keur Gorgui où habite le leader de Pastef, chez le maire de Dakar à Mermoz Sacré Cœur, au siège du PRP sur la VDN et dans toutes les artères de Colobane jusqu’à la place de la nation, lieu où devait se tenir la mobilisation.

Barth et Sonko retenus chez eux, Déthié Fall, Ahmed Aïdara, Mame D. Fam arrêtés, des morts parmi les manifestants : Chronique d’une journée mouvementée malgré la manif avortée
Le domicile du leader de Pastef a été bunkerisé par les forces de l’ordre. D’ailleurs, dans une des vidéos dans lesquelles Ousmane Sonko s’adressait à eux, un seul mot sortait de leur bouche : « Nous avons reçu des ordres » lui disait un d’entre les éléments des forces de sécurité. Le membre de Yewwi Askan Wi a été contraint de rester chez lui, privé même d’aller à la prière du vendredi. Un peu plus tôt, Ousmane Sonko s’est approché du chef d’équipe des forces de sécurité pour déplacer les barrières et laisser le chauffeur amener ses enfants à l’école. La maison du maire de Ziguinchor étant complètement encerclée par les limiers  pour parer à toute éventualité. Aux environs de 15h, un autre leader va prendre le départ depuis son siège. Il s’agit du mandataire de la coalition, Déthié Fall. Ce dernier était avec d’autres membres de YAW tels  Khalifa Sall qui, lors de l’interpellation de Déthié Fall, a annoncé : « cet acharnement du régime de Macky Sall ne fera pas reculer le peuple sénégalais, nous allons bien tenir notre manifestation. »  À côté de l’arrestation de Déthié Fall, Mame Diarra Fam et Ahmed Aïdara étaient également interpellés. Le maire de Guédiawaye serait même toujours entre les mains des limiers de Guédiawaye. Pendant ce temps, Colobane et la Vdn ont été le théâtre d’affrontements entre les forces de l’ordre et les manifestants.
 
 
 
Le point noir du jour, sera la mort de deux jeunes qui se trouvaient sur le théâtre des affrontements, près de la mosquée Massalikul Jinaan et à Bignona où un jeune du nom d’Alexis Abdoulaye Diatta, âgé de 28 ans, a reçu une balle réelle au bas ventre.  Ils voulait rallier Ziguinchor pour participer à la marche appelée par Guy Marius Sagna.
 
Un autre jeune du nom de Idrissa Goudiaby a reçu une balle réelle à la gorge, sans compter deux autres qui ont été atteints par balle au dos pour l’un et au ventre pour l’autre.
 
À Dakar, un mort a été signalé. Il s’agit d’un jeune handicapé qui a rendu l’âme à la suite de dégâts occasionnés par les grenades lacrymogènes.
 
 
 
À Mermoz/Sacré-Cœur, le maire fait face à un bouclage hermétique du groupe d’intervention de la gendarmerie nationale pour l’empêcher de sortir.
 
Le patron de Pastef a tenu une déclaration vers 23h pour regretter ce qui s’est passé dans la journée. Une occasion pour Ousmane Sonko de tirer sur Macky Sall et son régime en exigeant la libération de ses camarades de coalition qui ont été finalement, placés en garde à vue à la section de recherche de la gendarmerie.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess