Bayern Munich – Paris SG : Les notes de Idrissa Gana Gueye et Abou Diallo

Le Paris SG a réalisé l’exploit de s’imposer sur la pelouse du Bayern Munich (2-3, quart de finale aller de Ligue des Champions), grâce à un énorme Keylor Navas et à un Kylian Mbappé des grands soirs.

Choc au sommet à Munich. Le Bayern Munich recevait le Paris SG en quart de finale aller de Ligue des Champions. Un air de déjà vu puisqu’il s’agissait de l’affiche de la finale de la dernière édition, remportée par les Bavarois. Privés de Robert Lewandowski, blessé, et Serge Gnabry, positif à la Covid-19, les hommes de Hans-Dieter Flick s’avançaient en favoris face aux troupes de Mauricio Pochettino, qui devaient eux faire sans Mauro Icardi et Layvin Kurzawa, touchés, mais aussi Marco Verratti et Alessandro Florenzi, eux aussi positifs à la Covid-19, ou encore Leandro Paredes, suspendu.

Le début de match, sous la neige abondante, était clairement à l’avantage des locaux. Lucas Hernandez obligeait Keylor Navas à un premier arrêt compliqué (2e). Sur le corner consécutif, Eric Maxim Choupo-Moting trouvait la barre de la tête (2e). Neymar récupérait dans la continuité un ballon dans l’entrejeu, combinait avec Angel Di Maria, fixait la défense allemande et décalait Kylian Mbappé qui profitait d’une faute de mains de Manuel Neuer pour ouvrir le score (0-1, 3e). Les tenants du titre réagissaient et utilisaient la largeur pour balader les Parisiens. Thomas Müller héritait d’un excellent ballon dans la surface pour tenter d’ajuster Navas, mais le portier veillait au grain (9e). Les vainqueurs du Mondial des Clubs appuyaient sur l’accélérateur. Leon Goretzka, de la tête (18e), et Benjamin Pavard, d’une frappe sèche (19e), obligeaient le gardien francilien à de nouveaux arrêts décisifs.

Diallo (5) : prudent et solide face à Sané, il a souffert avec ses partenaires et tenté de ressortir proprement les ballons. Très rarement dans le camp du Bayern. Remplacé par Bakker (46e) (5). Le Néerlandais a réussi une entrée correcte dans un contexte compliqué, même si Leroy Sané lui a parfois fait tourner la tête.

Gueye (6,5) : pris par Choupo-Moting sur corner (2e), coupable d’une main dangereuse devant la surface (6e), puis d’une passe ratée (8e), le Sénégalais a connu un début de match très compliqué avant de bien revenir dans la partie. Sa grosse débauche d’énergie devant sa surface a gêné les Allemands et lui a permis de gratter quelques ballons intéressants

Avec Footmercato

via Metrodakar

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Les Etats-Unis démentent vouloir boycotter les Jeux olympiques d’hiver à Pékin

Next Post

Soutien à Adji Sarr : Coura Macky « Bima Joté Adji Sarr Limouma Waxx, Man Mako Jeul en charge »

Related Posts