Bordeaux : L’étudiant S.O.D, atteint d’aplasie médullaire, donne signe de vie

L’étudiant sénégalais souffrant d’aplasie médullaire, Sadio Ousmane Diédhiou, évacué à Bordeaux a subi une greffe. Il est sorti de l’hôpital jeudi. Il dit aborder la phase la plus difficile de sa maladie. Mais le diagnostique des médecins est rassurant. S.O.D pourra rependre ses activités d’ici un an.

C’est une bonne nouvelle. celle donnée par l’étudiant Sadio Ousmane Diédhiou, souffrant d’aplasie médullaire. “Alhamdoulilah, on a réalisé la greffe il y a de cela trois à quatre semaines. Je suis resté hospitaliser en secteur protégé durant un mois et quelques jours. Durant l’hospitalisation; il n’y avait pas de complications majeures à part un peu de fatigue à cause de la chimiothérapie“, a-t-il déclaré, samedi, sur Rfm indiquant que tout s’est passé comme prévu.

Evolution

L’étudiant a également rassuré les sénégalais sur l’évolution – de son état de santé – sur le plan biologique. Laquelle dit-il, “est favorable et rapide même“. Et de préciser aussi que tous les bilans biologiques sont satisfaisants.

Sortie d’hôpital

Sadiou Ousmane Diédhiou est sorti de l’hôpital le 7 avril. Pour le suivi, il doit se rendre chaque semaine à l’hôpital afin de faire d’autres bilans. “Probablement, je suis dans une phase rouge. Je dois rester 3 à 6 mois (…). C’est la phase la plus longue. Je serais un peu fragile.“, a-t-il expliqué indiquant qu’il pourra reprendre ses activités d’ici un an voir un an et demi.

via Metrodakar

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Au Pérou, la « génération du bicentenaire » désenchantée se rend aux urnes

Next Post

Les cent premiers jours de Joe Biden : le nouvel « eux » et « nous »

Related Posts