Bounkiling : Les temps forts de la Ziarra annuelle de Bogal, fief de Thierno Abdourahmane Barry.

Bounkiling : Les temps forts de la Ziarra annuelle de Bogal, fief de Thierno Abdourahmane Barry.
Lieu de pèlerinage pour les nombreux fidèles de Thierno Abdourahmane Barry, Bogal a refusé du monde les 6, 7, 8 et 9 janvier dernier. À l’image des grandes localités religieuses qui drainent du monde le temps d’un Magal ou Gamou, cette localité de la verte Casamance située dans le département de Bounkiling, région de Sédhiou, a refusé du monde.
 
Comme s’ils s’étaient passé le mot, des milliers de fidèles avaient effectué le déplacement pour communier avec Thierno Abdourahmane Barry, le guide religieux. Celui-ci a vu défiler devant lui, des centaines de fidèles venus de partout. Célébration de la nuit du vendredi communément appelé ‘’Guddi Al Jummah’’ à travers une lecture de Coran suivi de Zikr, la Ziarra des dahiras de la Khadara Rahmania, khadratul Jummah, chants religieux et causeries ont été les grandes lignes de ce grand rendez-vous religieux. Un grand rendez-vous qui a baissé ses rideaux, le dimanche matin, à travers une cérémonie de clôture qui a réuni plus d’un millier de personnes sous un grand chapiteau. Et ce de l’aube à 13 heures.
 
Au cours de cette cérémonie de clôture, Thierno Abdourahmane Ba, le Khalife de Bogal, a livré son message de paix. Mais, il aura consacré l’essentiel de son discours à formuler des prières pour les fidèles et pour l’ensemble des populations. L’intensité de ses prières a été telle que beaucoup de disciples ont fini par tomber en transe. Ce qui a suscité l’intervention des éléments des sapeurs-pompiers aidés dans leur tâche par des agents de la Croix-Rouge.
 
Mais, il faut dire que du côté de l’accueil des hôtes, le Comité d’organisation de cette ziarra annuelle édition 2022 a mis les petits plats dans les grands. En atteste les ‘’berndé’’ auxquels ont eu droit les invités de marque de ce dit comité offerts par une des épouses de Serigne Abdou Karim Mbacké ‘’Makarimal Ahkhla’’. Cette dernière, accompagnée par une forte délégation de ‘’Baay Fall’’ a assuré la restauration des invités avec un festin digne des grands rois. Et ce avec beaucoup de générosité.
 
Cependant, il faut noter que le domicile du guide religieux a été trop étroit pour accueillir le monde qui l’avait pris d’assaut. Mais ladite maison n’a pas été le seul lieu qui avait refusé du monde. Le ”puits sacré’’ l’a été également. Un lieu qui, dès les premières heures de la matinée est envahi par les fidèles qui venaient se procurer un peu de son contenu dont plus d’un parlent de ses bienfaits. Au même moment, d’autres, un seau ou une bouteille à la main venaient puiser de l’eau pour prendre un bain ou en faire de la boisson. 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
5
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess