Contribution : Non Ablaye, l’APR à Kaolack n’a pas besoin d’ennemi extérieur, elle a fini de creuser sa propre tombe !

Contribution : Non Ablaye, l’APR à Kaolack n’a pas besoin d’ennemi extérieur, elle a fini de creuser sa propre tombe !

Je n’ai plus l’âge de bomber la poitrine pour mes faits d’armes ! Ma conscience me suffit ! Nul besoin pour moi de chercher un censeur auprés de qui j’aurais à me justifier… ce qui n’est pas le cas de tout le monde au sein de notre parti. 

 

En effet dans une contribution parue dans Dakar actu, Monsieur Abdoulaye Diop avance masqué ! Prenant son courage à deux mains celui qui était la tête de gondole de la COJER départementale de Kaolack se présente sobrement comme un anonyme responsable du parti au pouvoir dans ladite circonscription.

Que cache cette couverture du dirigeant des jeunes de la mouvance de l’ancien PM et qui a été récompensé de sa loyauté par passage éphémère dans le cabinet de cette dernière au CESE.

 

Revenu dans la dure réalité du terrain politique, notre camarade dans la confusion qui caractérise l’APR dans la capitale régionale s’est lancé dans une entreprise périlleuse de restauration du leadership largement entamé de son mentor. Cette dernière ébranlée par sa défaite électorale à Grand Yoff qui lui a fait perdre la primature, a perdu ce qui lui restait de crédibilité avec son limogeage au CESE ! Alors, il faut lui trouver coute que coute un point de chute dans sa ville natale de Kaolack, bastion dont elle s’est gardée de contrôler alors qu’elle était au summum de sa puissance. 

 

Les populations vont s’interroger sur la pertinence de ce come back de la part d’un ancien premier ministre ou de l’ex présidente du CESE, obligée de jouer des coudes pour présenter sa liste à des membres du commandement territorial qui lui étaient naguère dévoués !

 

Pour en revenir à la cible de vos attaques, cher camarade, sachez que monsieur Mboup n’a rien demandé. Tout est parti d’une analyse du site d’informations Dakar actu faisant apparaitre la division dans la mouvance présidentielle comme pouvant faire l’affaire du seul candidat déclaré pour la commune de Kaolack.

 

Répondant à la question d’un journaliste sur ce qui serait son attitude si par extraordinaire le président Macky Sall en ferait le candidat de BBY, Monsieur a répondu je cite « je ne crois pas que ce serait le cas, du moment où il y a suffisamment de responsables au sein de l’APR ou des partis alliés pour prétendre à cette candidature. Pour ma part je me réclame candidat d’And Defar Kaolack qui regroupe à la fois des personnes sans parti, des militants de la majorité ou de l’opposition. Si en tant que candidat du consensus le président Macky Sall me choisit ce serait formidable ».

 

Non Ablaye, l’APR à Kaolack, n’a pas besoin d’ennemi extérieur, elle a fini de creuser sa propre tombe ! Pas un jour que cette image peu reluisante d’une armée mexicaine ne réapparait aux yeux des militants ne sachant pas à quelle sensibilité s e vouer.

 

Pour terminer, cher camarade je vous laisse la responsabilité de vos jugements sur les réelles motivations de monsieur Mboup. Pour ma part comme tout Kaolackois je garde de lui l’image d’un self made man qui a réussi des prouesses économiques dans notre cité tant aimée et dont le dernier fait d’armes au plan social est d’investir 100 millions de nos francs à la construction de salles de classe pour l’institut franco-arabe El hadji Abdoulaye Niasse de Médina Baye.

 

Qui pouvait imaginer que le site du ‘’cœur de ville ‘’ réputé hanté et abandonné pouvait se transformer en une plateforme commerciale attractive faisant travailler directement une centaine de personne et indirectement plus de 2000

 

Qui pouvait imaginer, que sur le même site une foire internationale (FIKA) allait réunir chaque année prés d’un millier d’exposants de  26 de  pays différents  et accueillir plus de 250 000 visiteurs.

www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess