CRIMINALITÉ FAUNIQUE : un présumé trafiquant d’ivoire interpellé sur la voie publique

CRIMINALITÉ FAUNIQUE : un présumé trafiquant d'ivoire interpellé sur la voie publique
Un présumé trafiquant d’ivoire a été interpellé sur la voie publique en flagrant délit de détention, circulation et tentative de commercialisation d’une défense d’un jeune éléphant, de 35 bracelets d’ivoire et de 20 bracelets en poil d’éléphant d’un poids total de 1,49 kg. Selon une note qui nous est parvenue, c’est dans la matinée du 05 juin 2022 qu’une opération d’arrestation mixte menée par les agents de la Direction des Parcs Nationaux, les éléments de Police de la Sûreté Urbaine du Commissariat Central de Dakar avec l’appui du Projet EAGLE – Sénégal a permis l’interpellation du mis en cause. Ce commerce illégal d’ivoire et de poils d’éléphant est d’autant plus grave que toutes les 15 minutes, un éléphant est abattu sur le continent africain, seulement pour lui prendre ses défenses en ivoire et ses poils qui ornent le bout de sa queue, pour en faire des bracelets tressés. Ce qui porte son abattage et son braconnage illégal entre 20.000 et 30.000 éléphants tués chaque année.
Si rien n’est fait pour enrayer ce commerce illégal, les scientifiques évaluent la disparition totale de l’éléphant d’ici 20 ans sur l’ensemble du continent africain.  Le présumé trafiquant d’ivoire risque une lourde peine d’emprisonnement, des dommages et intérêts et des amendes selon l’article L32 du Code de la chasse et de la Protection de la Faune au Sénégal. 
 

 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess