Développement alimentaire de l’Afrique : « Il faut que nous changeons aussi nos habitudes alimentaires (…) L’Afrique c’est le continent du mil et le mil on nous l’a fait lâcher » (Macky Sall).

Prenant part, ce 14 mai, à la conférence économique de Dakar 2022, le Chef de l’Etat Macky Sall a plaidé pour une production locale du continent et moins dépendre de l’extérieur pour nourrir le continent.

« L’Afrique qui se développe c’est aussi l’Afrique qui se nourrit par elle-même et contribue à nourrir le monde avec ses ressources foncières et hybrides en modernisant et en valorisant ses filières agricoles de pêche et d’élevage. Malheureusement, l’Afrique avec la colonisation a été peut être contrainte », a confié le président Sall qui exposait sur le thème « l’Afrique partenaire leader ».

 Selon lui, l’Afrique a abandonné son alimentation naturelle qui lui est propre.

 

« Quand vous regardez le monde, il y’a des prédominances par continent. L’Europe c’est le continent du blé, l’Amérique c’est le continent du maïs, l’Asie c’est le continent du riz et l’Afrique c’est le continent du mil et le mil on nous l’a fait lâcher, on nous a importé le riz d’Asie, maintenant, on ne sait que manger du riz et on en produit pas assez, on ne sait que manger du pain, on ne produit pas de blé donc on est structurellement dépendant c’est ça le problème de fond », s’est-il désolé en invitant d’agir sous ce rapport pour ne pas  avoir à dépendre des pays du sud.

 

« Nous ne maitrisons ni la production ni les chaines logistiques et nous sommes totalement à la merci de la conjoncture. Il faut que nous changeons aussi nos habitudes alimentaires », a souhaité le président de la République.

Macky Sall en a profité pour magnifier la démarche des ivoiriens qui selon lui, font preuve de valorisation de leurs ressources.

 

« J’aime bien nos amis ivoiriens. Ils sont très fertiles dans l’imagination mais surtout, ils mangent local. C’est le ‘’athiéké’’, c’est le poulet ou le poisson braisé et ils ont l’aloko, mais au Sénégal c’est du pain beurre, pain chocolat et tout ça n’est pas produit ici. On voit bien qu’il y’a des difficultés que nous devons nous mêmes africains essayer de régler, évidemment, dans le temps », a souligné Macky Sall.

 

Il a incité à tendre vers une une production locale pour que le continent soit moins dépendante des autres.

« Autant aller vers le maïs, du pain avec du maïs, du riz, du mil, du ‘’niébé’’ qui est une belle légumineuse pour être moins dépendant, sinon vraiment on sera toujours à la merci de n’importe quelle conjoncture », a-t-il déclaré…

 
 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess