Économie : Comment le Waqf pourrait jouer un rôle pour la réduction des inégalités. (officiel)

Le Colloque scientifique sur le Waqf a baissé ses rideaux après deux journées au cours desquelles les débats ont porté sur les ‘’opportunités d’une croissance inclusive et d’un développement durable’’. À cette manifestation dont il a présidé la cérémonie de clôture, Pape Adama Cissé, le président de la Commission de supervision de la Haute autorité du Waqf, a vanté les mérites de cet instrument de financement islamique qui a été au cours des débats.  
 
Je voudrais simplement dire à l’endroit de tous que dans un contexte de mise en œuvre de la phase 2 du Pse dont le volet social occupe une place prépondérante, le Waqf pourrait jouer un rôle pour la réduction des inégalités dans le cadre de la lutte contre les inégalités et soulager le budget de l’État dans le financement de la prise en charge de certaines couches de la population les plus défavorisées. En outre,  le Waqf constituerait un instrument innovant pour le financement des universités et des écoles’’, a-t-il déclaré dans son mot de clôture de ce colloque scientifique.
 
 
À cette manifestation organisée au profit du monde universitaire, M. Cissé qui a pris la parole, au nom du ministre, Secrétaire général du Gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, absent à cette rencontre, a rappelé que ‘’le Sénégal est le premier pays de la sous-région à se doter d’une loi sur le Waqf. Cette action est le fruit d’un engagement résolu de notre pays dans le développement de la promotion de la finance islamique’’. Il en a profité pour rappeler l’engagement de la volonté politique des hautes autorités du pays sur le projet waqf. En témoigne, selon lui, la signature récente des accords de financement pour la construction de waqf afin de subvenir aux besoins des daara, ainsi que les aménagements fiscaux en faveur du waqf public et du waqf d’intérêt public. Il s’agit de l’exonération d’impôts qui est faite à la Haute autorité du Waqf (Haw) au titre du waqf d’utilité publique. C’est dire que les autorités sont conscientes de la portée économique et sociale de cet instrument de finance islamique’’.
 
S’adressant aux acteurs du monde universitaire, il les a invités à s’impliquer dans la vulgarisation de ce mécanisme. ‘’Ce colloque scientifique sur le Waqf entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication sur le Waqf. À ce titre le monde universitaire constitué d’enseignants chercheurs, doctorants, d’étudiants, entre autres, devra jouer un rôle  prépondérant dans la vulgarisation de cet instrument qui, du reste, permet de financer les universités et peut-être faire l’objet d’une thématique de recherche. C’est pourquoi, je compte sur votre engagement et votre expertise, pour une meilleure sensibilisation sur le Waqf, afin de permettre aux sénégalais qui le souhaitent de constituer des Waqf pour le bénéfice des populations défavorisées et des secteurs sociaux’’.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
0
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess