Escroquerie : M. Diallo se fait passer pour un enseignant du collège Mikado et emporte 9 ordinateurs portables d’un commerçant.

Mamadou Diallo, instituteur de son état, a été condamné à trois mois de prison ferme. Le prevenu a été jugé ce lundi 13 juin devant la barre du Tribunal des flagrants délits de Dakar pour répondre des faits d’escroquerie portant sur 9 ordinateurs portables au préjudice d’Ousseynou Touré, commerçant.

Escroquerie : M. Diallo se fait passer pour un enseignant du collège Mikado et emporte 9 ordinateurs portables d'un commerçant.
En remettant ses ordinateurs portables à l’instituteur, Ousseynou Touré ne pouvait pas imaginer qu’il se ferait escroquer. En effet, Mamadou Diallo a posé une stratégie bien maîtrisée pour mettre de la poudre aux yeux du commerçant. Il a usé de manœuvres pour se faire remettre 9 ordinateurs portables. 

En effet, l’instituteur est allé dans un premier temps à la boutique du commerçant pour faire sa connaissance. Par la suite, il a proposé au vendeur de lui transmettre des ordinateurs qu’il va vendre à ses collègues enseignants. Ainsi, pour gagner la confiance du plaignant, il lui suggère de venir lui rendre visite à l’école afin de lui présenter son directeur. Ousseynou Touré est parti à Diamaguène pour le rencontrer en amenant avec lui 5 ordinateurs.

« Le mis en cause m’a accueilli dans une salle de classe. Il a prétendu qu’il enseignait dans cette salle avant de me présenter une personne qui se disait être le directeur dudit établissement. Il a signé le contrat avant de remettre un ordinateur au directeur », explique-t-il avant d’ajouter que quelques jours après, l’instituteur est revenu dans sa boutique et il lui a remis 4 autres ordinateurs.

Interrogé sur les faits, Mamadou Diallo a reconnu certains faits et a nié d’autres. Ainsi, il a déclaré être un instituteur à l’école Mikado et enseignant dans une école de la place. Il a aussi reconnu avoir reçu les 9 ordinateurs. “J’ai vendu les ordinateurs, mais les clients n’ont pas encore payé. “Je l’ai amené dans cette école, car je suis tout le temps là-bas pour voir mes enfants. Ce jour-là, on était à l’heure de la pause”, déclare-t-il.

Il ajoute également qu’il a vendu un seul ordinateur dans cette école et qu’il a vendu les ordinateurs portables à 50.000 francs l’unité. Par contre, à l’enquête préliminaire, le prévenu avait déclaré avoir vendu le matériel à des Gambiens avant de se rétracter pour dire finalement que ce sont des Sénégalais qui lui doivent de l’argent  sans révéler leurs identités.

Prenant la parole, le conseil de la partie civile estime que Mamadou Diallo a usé de manœuvres frauduleuses pour recevoir 9 ordinateurs d’un  montant de plus de 1 550 000 francs. Selon la robe noire, le prévenu s’est évaporé dans la nature après avoir pris des engagements pour le paiement devant les enquêteurs. Suffisant pour la partie civile de réclamer la somme de 1 550 000 de nos francs pour réparation du préjudice subi par son client. Ainsi, le ministère public a requis 6 mois ferme vu la constance des faits.  

La défense assurée par Me Ousseynou Ngom a plaidé pour une application extrêmement bienveillante de la loi. Selon lui, toute personne a droit à un pardon. Tout le monde commet des erreurs. ” La famille du prévenu a pris l’engagement du reliquat demandé par le plaignant “, laisse-t-il entendre.

Au finish, le Tribunal a déclaré coupable Mamadou Diallo et l’a condamné à 3 mois de prison ferme. En outre, il va payer la somme de 1 550 000 francs Cfa au commerçant Ousseynou Touré. 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess