Évasion de Pape Mamadou Seck: les mises au point de l’administration pénitentiaire.

Évasion de Pape Mamadou Seck: les mises au point de l’administration pénitentiaire.
L’affaire de l’évasion au pavillon spécial de Pape Mamadou Seck a été au centre de la sortie de l’administration pénitentiaire qui avait pour objet d’édifier l’opinion publique. Au préalable le directeur de l’administration pénitentiaire a renseigné que le prévenu Pape Mamadou Seck a été placé sous mandat de dépôt le 29 juin 2022 à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss par le juge d’instruction du 2ème cabinet.
« Il faisait partie d’un lot de 50 détenus. Il a été examiné conformément à la réglementation, l’administration pénitentiaire et on a remarqué qu’il était malade. On lui a trouvé un rendez-vous, le lendemain, le 1 juillet et il a été orienté vers un spécialiste qui lui a délivré un billet d’hospitalisation et en conclut que le prévenu reste au pavillon spécial avec l’accord du médecin chef de l’administration pénitentiaire. », a confié le Colonel Jean Bertrand Bocandé.
A l’en croire, le prévenu a passé 2 nuits à Rebeuss avant d’être transféré au pavillon spécial
« C’est entre le 9 et le 10 juillet que j’ai été informé de son évasion et c’est la triste réalité. », a-t-il dit. Sur les circonstances de son évasion, le directeur de l’administration pénitentiaire n’a pas donné plus de précisions mais renseigne sur l’ouverture d’une enquête.
« La première chose qu’on a fait c’est d’informer la hiérarchie. Nous avons fait la constatation pour élucider les circonstances de son évasion et une enquête administrative a été ouverte. Nous avons également pris des mesures conservatoires. », a souligné le colonel Jean Bertrand Bocandé.
Selon l’autorité, les responsabilités seront situées.
« L’enquête est en cours. Nous avons pu recenser des éléments mais ils sont pour le moment insuffisants. La police et la gendarmerie ont été informées de l’évasion de Pape Mamadou Seck et les recherches se poursuivent », a-t-il souligné.
 
 
 
La grève de la faim et l’évasion ont été jugées impertinentes par le directeur de l’administration pénitentiaire. Il soutient sensibiliser les prévenus à chaque fois qu’il s’entretienne avec les prisonniers.
Le colonel Jean Bertrand Bocandé a lancé un appel à l’endroit de Pape Mamadou Seck pour lui demander de revenir à la raison.
« Il s’est évadé et c’est une erreur. Je l’invite à reconsidérer sa position pour revenir se soigner. La deuxième, qu’il vienne se décharger de ses accusations s’il croit qu’il n’a pas commis de faute. La dernière chose, nous invitons les populations à coopérer pour retrouver Pape Mamadou Seck. Un évadé est un danger pour les populations. Tous ceux qui ont des informations sur lui doivent nous saisir et encore une fois j’invite Pape Mamadou Seck à revenir à de meilleurs sentiments », a conclu l’autorité.
Sur l’affaire François Mancabou, le colonel a renseigné hors antenne que ce dernier n’est pas arrivé en prison mais était en garde-à-vue. 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
0
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess