Football-CAN 2022/Tirage au sort (G.B) : Les Lions s’offrent un derby régional face à la Guinée et retrouve le Zimbabwe comme en 2017

XAL8MANEWS-Le Sénégal, vice-champion d’Afrique est logé dans la poule B, à l’issue du tirage au sort effectué ce lundi à Yaoundé dans la capitale du Cameroun, pays hôte de la CAN 2022. Les Lions vont retrouver 2 équipes qu’ils ont souvent croisé dans la compétition (Guinée et Zimbabwé) en plus du Malawi, qui sera à sa 3eme participation.

On peut dire que le tirage à été clément pour Sadio Mané et compagnie, logés dans la poule B, en compagnie du Zimbabwe, de la Guinée et du Malawi. Les 2 premiers équipes citées ont déjà eu à croiser le Sénégal par le passé en Coupe d’Afrique des Nations, et à chaque fois avec des résultats favorables aux Lions. La Guinée d’abord en 1994 en Tunisie en poule (2-1) et en 2006 en Égypte en quarts (3-2)), et le Zimbabwe en 2006 et en 2017 en phases de poule sur les mêmes scores (2-0).

Le Sénégal qui sera à sa 16e participation, classé 21 mondial dans le classement FIFA, et première nation africaine, doit normalement sortir de ce groupe sans accroc. Vices-champions en titre, battus en finale de l’édition précédente par l’Algérie (1-0), les Lions devront faire honneur à leur standing et passer sans coup férir au second tour. Cependant, les adversaires ne viendront pas en victimes expiatoires et défendront crânement leurs chances, surtout nos voisins guinéens, avec qui nos joueurs ont toujours livré des batailles épiques en CAN, malgré les scores toujours favorables jusque là aux Gainés. Retour sur ces rencontres.

ADVERTISEMENT

En 2006 en Égypte, le Sily fut au menu des Lions en quarts. Avec sa génération dorée composée de Feindouno, Kaba Diawara, Fodé Mansardé, la Guinée martyrise le Sénégal en première période et ouvre le score par le second nommé à la 24e minute. Dans leur temps fort les guinéens ratent l’occasion d’alourdir la marque, avant le réveil des Sénégalais, qui marquent coup sur coup 3 buts, signés du regretté Bouba Diop (61e), Mamadou Niang (83e) et Henry Camara (90+3), Feindouno clotura la marque pour la Guinée. Le Sénégal s’imposa finalement 3 buts à 2 pour s’arrêter en demi-finale, battu par le pays organisateur, l’Égypte (2-1) au cours d’un match avec un arbitrage controversé. Auparavant, 12 ans plutôt, Guinéens et Sénégalais étaient opposés en Tunisie en match de poule lors de la CAN 1994, et ce jour là, Momath Gueye (45e) et Athènase Tendeng (50e) avaient répliqué à l’ouverture du score de Titi Camara (44e). Le Sénégal, avec un certain Cheikh Seck dans les buts s’était imposé (2-1) et fut qualifié au deuxième tour de ce CAN tunisien avant de se faire éliminer en quart par la Zambie, sur un but de Sakala.

Le Zimbabwé, a croisé par 2 fois dans le passé le chemin de la sélection sénégalaise en CAN, d’abord en 2006 au Caire en match de poule pour une victoire sénégalaise par 2 buts à zéro, des buts signés Henry Camara (59e) et Issa Ba (80e), et en 2017 au Gabon, encore pour un triomphe du Sénégal sur le même score, une victoire qui porta les marque de Sadio Mané (9e) et Saivet (14e). Le Sénégal fut éliminé en quart par le Cameroun aux tirs au but lors de cette édition gabonaise.

Au vu de ces 4 confrontations face à la Guinée et le Zimbabwé en CAN, on peut dire que ce sont des équipes qui réussissent souvent aux Lions et espérons que les 2 séries victorieuses avec ces 2 nations africaines ne s’estomperont pas.

La seule inconnue dans le groupe reste le Malawi, qui sera à sa 3eme CAN après 1984 et 2010, mais les Vices-champions d’Afrique sont d’un cran au dessus vu le potentiel des 2 équipes, mais comme on dit, le football n’est jamais une science exacte. La haute compétition est un défi permanent, et la Coupe est accessible de la même manière à toutes les équipes qui la convoitent, il suffit d’être performant, talentueux, avoir du coeur à l’ouvrage et posséder un groupe qui sera animé de la même volonté commune de remporter le Graal. L’exemple de la Zambie de 2012 est encore vivace dans les esprits. Le talent, seul ne suffit pas pour remporter une compétition.

En attendant la CAN, il y’a les éliminatoires de la Coupe du Monde qui se profilent, et c’est l’occasion de parfaire les gammes avant la grande messe du football.

Source : Xalima.com

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess