Grâce au PACASEN : la commune de Malem Hodar opère sa mue.

Ce sont des gradins de 300 places qui sont en construction au stade multifonctionnel de Malem Hodar . D’un coût de 50 millions de FCFA, ces gradins sont construits grâce au programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (#PACASEN).

Grâce au PACASEN : la commune de Malem Hodar opère sa mue.

Les jeunes de Malem Hodar disposaient déjà d’un terrain multifonctionnel, clôturé avec quelques équipements (grille de protection, deux tribunes démontables métalliques). Seulement, l’infrastructure sportive n’avait pas de gradins fixes. Les jeunes ne rataient aucune occasion pour les réclamer. 

 

À chaque fois, la réponse du maire ne variait pas : « Une fois les moyens sur la place, nous vous offrirons ces gradins ». Et les moyens tant attendus sont enfin arrivés. Le programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen) vient d’octroyer 63 millions de FCFA à  Malem Hodar . Et comme il l’avait promis, le maire Abdoul Ndao, avec l’accord du Conseil municipal, a décidé de consacrer l’enveloppe à la réalisation des gradins du stade municipal multifonctionnel. « Les travaux d’un coût global de 50 millions sont en cours et seront très bientôt livrés », explique le maire, qui rappelle que tout est prévu pour offrir à Malem Hodar des gradins modernes.

 

Les ouvriers rivalisent d’ardeur et d’enthousiasme. La « phase fondation » est terminée. Les grands poteaux sont même installés. Le chantier avance « avec satisfaction ». L’objectif avoué est clair : réceptionner les travaux avant la fin de l’année. « Le sérieux et la rigueur des ouvriers et de l’entrepreneur nous permettent d’être optimistes », fait encore savoir Abdou Ndao, qui remercie le Pacasen qui va remettre en tout 335 millions à Malem Hodar sur 5 ans à raison de 63 millions par an. 

 

Le premier montant encaissé en 2020 avait permis à la commune d’étendre son réseau électrique (48 millions), de clôturer le dépôt d’ordures (4 millions) et de construire deux magasins de stockage.

 

Des réalisations dans tous les domaines.

Malem Hodar, c’est aussi d’autres réalisations dans plusieurs domaines qui sont facilitées par un budget qui a sensiblement augmenté, passant de 39 à 286 millions en dix ans (2009 2021). La commune n’a pas d’abris provisoire. Cinq des six écoles de la ville sont clôturées. 5,5 millions sont alloués à l’acquisition de fournitures scolaires. 

 

Dans la Santé, plus de 15 millions sont consacrés à l’achat de médicaments, de produits d’entretien et de carburant. Les travaux d’un poste de santé viennent d’être achevés. Des efforts aussi pour l’accès à l’électricité et à l’eau. Tous les 7 quartiers de la commune ont l’électricité. Plus de 12 000 mètres de linéaire de réseau hydraulique ont été réalisés. « Les évacuations vers les autres structures sanitaires de la région sont gratuites », précise le Maire Abdou Ndao, qui souligne d’autres acquis de la commune : 22 cantines construites, la gare routière, le poste de gendarmerie, des abreuvoirs pour le bétail, la fourrière municipale et deux guérites (à l’entrée et à la sortie de Malem Hodar). Forte demande des populations, l’état civil de Malem Hodar a aussi été réorganisé et informatisé.

 

Pour rappel, le Pacasen, dont l’Agence de Développement Municipal (ADM) assure la coordination de la mise en œuvre, a pour objectif de soutenir l’opérationnalisation de l’Acte III de la Décentralisation, en participant au développement des capacités de gouvernance et de financement des collectivités territoriales.

À ce titre, il contribue à la réalisation de la vision de Son Excellence, Monsieur Macky Sall, Président de la République, qui est de faire des collectivités territoriales « des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable », telle que déclinée dans le Plan Sénégal Émergent (<...


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess