Grand-Yoff : 624 grammes et 104 cornets de chanvre indien saisis dans une maison, les 2 membres de la famille arrêtés et l’oncle en cavale.

Grand-Yoff : 624 grammes et 104 cornets de chanvre indien saisis dans une maison, les 2 membres de la famille arrêtés et l'oncle en cavale.
Agés respectivement de 20 ans et 22 ans, S. Ba et V. N. Preira ont échappé belle à une sanction dissuasive de la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar qui a procédé, ce 14 septembre, à leur jugement.

Membres d’une même famile et habitants tous deux (2) à Grand-Yoff, les prévenus sont poursuivis pour offre ou cession de chanvre indien. Ils ont été arrêtés à leur domicile familial.

Les faits remontent au début du mois de septembre alors que les enquêteurs ont été informés d’un réseau de trafic de drogue dans la banlieue de Grand-Yoff, ils ont après dénonciation, opéré une descente inopinée dans la demeure familiale où 524 grammes de chanvre indien et 104 cornets seront saisis. Sur place, S. Ba et V. N. Preira seront interpellés et inculpés.

Devant la barre du tribunal des flagrants délits, V. N. Preira et S. Ba nient leur implication dans cette affaire de trafic de drogue.

“Quand les policiers sont venus chez nous, ils m’ont trouvé sur le balcon de la maison, et m’ont soumis à une fouille corporelle avant de trouver par devers moi, 2 joins de chanvre indien. Ils sont ensuite entrés dans ma chambre où je vis seul pour chercher mais ils n’ont rien trouvé”, a relaté V. N. Preira.

Pour sa part, S. Ba explique avoir été arrêté à son retour d’entraînement.

“Je venais de mes séances de sport quand les policiers m’ont arrêté. Ils ont également perquisitionné ma chambre où je vis avec mon oncle Gérard, mais n’ont absolument rien trouvé. Cela ne leur a pas empêché de me déférer alors que je ne suis même pas fumeur”, a confié devant le juge le jeune carreleur de profession.
Interpellé sur la quantité de drogue saisie dans la demeure, ils bottent tous deux (2) en touche et charge un nommé Joe qui s’avère être leur oncle et qui a pris la fuite à l’arrivée des policiers.

“C’est dans la chambre de Joe que la drogue a été saisie. Lorsque les policiers sont arrivées dans le domicile, Joe est passé par la fenêtre pour fuir”, ont expliqué les mis en cause.

La défense qui a tenu à démontrer la non implication des prévenus dans cette affaire de trafic de drogue a plaidé pour une application bienveillante de la loi à l’encontre de S. Ba et V. N. Preira.

“Les prévenus n’ont jamais varié dans leurs déclarations. Ils vous disent que leurs chambres ont été successivement fouillés sans aucun élément matériel. En réalité, les enquêteurs ne peuvent pas dire que le chanvre indien a été retrouvé dans leurs chambres. Le principal responsable est en fuite. C’est dans sa chambre que le produit prohibé a été retrouvé; depuis lors d’ailleurs, sa famille l’a perdu de vue”, a soutenu Me Abdoulaye Tall qui assurait la défense des jeunes hommes.

L’avocat a invité la cour à disqualifier les faits de vente en détention pour V. N. Preira et a plaidé pour la relaxe de S. Ba.

Le parquet a tout bonnement demandé une application de la loi pénale.

Dans sa délibération, le juge de la chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Dakar a reconnu coupable V. N. Preira, disqualifiant l’offre ou cession de drogue en possession avant de le condamner à 15 jours d’emprisonnement ferme. Pour sa part, S. Ba a bénéficié d’une relaxe de la cour…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess