Koflakro: À la découverte du sacrifice de chèvre qui a annoncé la naissance de Almamy Samory Touré

Dans le cadre de son émission “Découverte”, Kéwoulo était, la semaine dernière, en République de Guinée, plus précisément à Koflakro sur les traces de l’empereur, Almamy Samory Touré. Situé dans la sous-préfecture de Lynco, préfecture de Kérouané en haute Guinée, Koflakro est le lieu de pèlerinage où l’on commémore, chaque année, le grand sacrifice qui a prédit la naissance de l’enfant, Almamy Samory Touré. En effet, Samoryghboué, le grand-père de l’Almamy Samory Touré, avait fait un rêve dans lequel des mages lui avaient annoncé la naissance d’un fils qui sera connu de tous et dont l’histoire retiendra le nom.

Mais, pour que cette prophétie se réalise, il doit faire un sacrifice. Bien que démuni, Samoryghboué, pécheur de son état, va se rendre sur les bords du fleuve Lynco et pêcher du poisson. Les fruits de cette pêche seront vendus. Avec cet argent récolté, il s’est acheté une chèvre. Au préalable, les villageois avaient procédé à l’abattage d’un bœuf devant servir à un sacrifice. Et l’animal, qui avait été tué, a été partagé entre les adultes, seulement. Laissés pour comptes, les enfants qui étaient venus se plaindre auprès de Samoryghboué se sont vus offrir la chèvre achetée par le fils de Fabou. “Les adultes s’étaient dits qu’une chèvre était trop insignifiante et la quantité de viande n’arrangeait que les enfants.” A rappelé Modibo Kane Keita, l’historien de la famille Touré. Heureux du cadeau qui leur a été fait, les enfants ont quitté le village et sont montés sur une colline située tout juste derrière cases. Et là, entre deux arbres millénaires, ils ont égorgés leur chèvre. L’ont dépecé. Et l’ont grillé avant de la manger.

Après avoir fini de manger leur chèvre, les enfants sont descendus en dansant et chantant. “Ils disaient: “le sacrifice a été accepté. Dieu a exaucé le sacrifice. Ils dansaient avec des feuilles de manguiers -le diambadon- et frappaient le sol en en soulevant de la poussière autour de Samoryghboué“, a rappelé le professeur Modibo Kane Keita.  On était vers les années 1770 du calendrier grégorien. Plus tard, Samoryghboué donnera naissance à Lanfia Touré. Ce dernier donnera naissance, vers les années 1830, à l’enfant Almamy Samory Touré qui vit le jour à Minianbalandougou où, son père, Lanfia Touré s’est installé pour faire du commerce. Avant l’Almamy Samory Touré -dont la venue avait été annoncée par les mages de Koflakro-, c’est son arrière-grand-père, Fabou Touré, qui avait réalisé des miracles dans ce village fondé par les Condé.

En provenance de Bingo, la venue de Fabou Touré avait été prédite au chef Sériking Condé. “Notre grand-mère, Na Téning Condé avait une blessure à la jambe et aucun guérisseur n’avait réussi à la soigner. Des marabouts avaient dit à son père, Sériking Condé, qu’un homme arriverait dans notre village vers les coups de 10, accompagné d’un garçon. Et que c’est cet homme-là qui va la soigner. Quand Sériking Condé a rencontré l’homme en question, il lui a offert l’hospitalité et lui exposé le problème.  Et cet homme, c’est le marabout Fabou Touré et il va lui prescrire de l’eau bénite. C’est avec cette eau que Na Téning Condé a été soignée.” A rappelé Lassana Condé, retrouvé par Kéwoulo à Koflakro.

Ayant toujours promis de donner la main de sa fille à celui qui la soignerait, Sériking Condé a décidé de donner Na Téning Condé en mariage à Fabou et lui a offert l’opportunité de rester et de vivre parmi eux, en dirigeant la mosquée du village. “Mais, après 7 ans de mariage, ils n’ont pas eu d’enfant. Et, c’est là que Ma Téning est allée voir son père pour lui demander de donner la main de sa petite sœur en mariage à l’imam Fabou Touré pour qu’il puisse connaitre la paternité. Et, c’est après que la cola a été partagée, pour sceller ce second mariage, que les habitants ont appris que Ma Téning Condé était enceinte. Et là, l’imam Fabou Touré s’est retrouvée avec deux femmes, deux sœurs.” A rappelé Lassana Condé, petit-fils de la lignée des Condé de Koflakro.

Plus tard, Fabou Touré donnera naissance à Vakaïréba Touré qui, à son tour, donna naissance à Samoryghboué qui, après une vie de soufie modeste à Koflakro, s’est rendu à Lynco pour y enseigner le coran et y diriger de la grande mosquée. A son tour, Samoryghboué donna naissance à Lanfia Touré qui quitta, très tôt, Lynco pour s’installer chez les Konyanka, à Minianbalandougou où il s’adonna au commerce de la cola. C’est chez les Konyanka que Kémo Lanfia Touré va prendre 3 femmes: Sokhna Camara, Kémé Camara et Manding Camara. Toutes les trois vont donner naissance aux 3 chefs que l’histoire a retenus comme les plus grands conquérants de l’Afrique. Sokhna Camara a donné naissance à l’Almamy Samory Touré; Kémé Camara est la mère de Kémé Bourama Touré, le chef d’État-major de l’armée samorienne et Manding Camara donna naissance Manding Mory, l’un des chefs les plus intrépides que le monde ait connus.

  

 

Cet article Koflakro: À la découverte du sacrifice de chèvre qui a annoncé la naissance de Almamy Samory Touré est apparu en premier sur KEWOULO.

via KEWOULO

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess