KOLDA : quand les réseaux sociaux occupent la une des candidatures pour les législatives !

KOLDA : quand les réseaux sociaux occupent la une des candidatures pour les législatives !
Depuis l’annonce des législatives, les réseaux sociaux comme Facebook et WhatsApp sont devenus les terrains de prédilection des candidatures. 

Chaque sensibilité de la mouvance présidentielle ou de l’opposition fait des posts de choix de son candidat. Ainsi, les jeunes occupent une grande place dans cet univers avec des posts accompagnés de commentaire sur un potentiel candidat. Et ces intentions de candidature sont allées vite juste après la visite des émissaires de Macky Sall à Kolda pour réconcilier la famille Bby. Et ce phénomène se passe partout dans la région, de Vélingara à Médina Yoro Foula en passant par Kolda. C’est une véritable ruée, voire guerre de positionnement que l’on entrevoit dans les réseaux sociaux pour la députation.

D’après Abdou Diao, journaliste à Sud Quotidien, « si les jeunes s’adonnent à ce jeu dans les réseaux sociaux c’est parce qu’ils n’ont pas de formation solide en politique. Aujourd’hui, nous constatons que les partis politiquent ne forment plus les jeunes. Et ceci fait entrevoir une certaine manipulation à leur égard créant parfois une discorde au sein de leur sensibilité politique ou parti… » 

Parfois, les jeunes le font à l’insu du leader de leur sensibilité pour afficher un candidat dans leur mur ou en statut dans les réseaux sociaux. Alors que rien n’a encore été ficelé pour le choix des candidats au Fouladou. 

Pour B Sagna, citoyen rencontré, « il faut éviter de faire de telles choses qui pourraient envenimer la situation déjà délétère. Je pense qu’il faut laisser  aux leaders de faire le choix du meilleur profil pour la région. Ces leaders sont avertis et connaissent leur rôle. C’est pourquoi, il faut leur faire confiance. Mais je trouve inopportun de faire des choix de candidats à travers les réseaux sociaux à l’insu des leaders, alors qu’il n’y a encore rien. » 

La plupart des personnes que nous avons approchées se disent « étonnées de voir dans les réseaux sociaux des têtes pour la députation », alors qu’aucun choix n’a été fait pour le moment. D’ici le choix des futurs députés, les réseaux sociaux sont un moyen pour n’importe qui d’afficher ses ambitions au Fouladou… 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess