« Le multilatéralisme est un vecteur de solutions pour faire émerger l’Afrique » (Pierre Moscovici, Pdt français de la Cour des comptes)

« Le multilatéralisme est un vecteur de solutions pour faire émerger l’Afrique » (Pierre Moscovici, Pdt français de la Cour des comptes)
Pierre Moscovici, ancien ministre de l’économie et des finances en France et actuel président de la Cour des comptes, a animé hier une grande conférence sur le thème « Financement et Émergence ». Une conférence qui a vu la participation massive des étudiants de l’Institut Supérieur de Management (ISM).

« Pour améliorer les capacités de financement et tendre vers l’émergence »

Il est revenu en détail lors de son exposé, sur les éléments qui constituent un frein à l’émergence de l’Afrique. Notamment, la mise en exergue de la résilience économique.

Par ailleurs, il a proposé des stratégies d’amélioration des capacités de financement de l’Afrique, parmi lesquelles la mise en place d’instruments d’atténuation des risques et la création de structures innovantes.

Avec un déficit estimé à 42 milliards de dollars sur l’ensemble des chaînes de valeur, il entend booster l’entrepreneuriat féminin pour permettre l’accès au financement et créer une société beaucoup plus inclusive dans la même mouvance.

Selon lui, il ne s’agit pas de traiter du financement et de l’émergence de l’Afrique mais plutôt de s’outiller pour une coopération bilatérale.

C’est-à-dire, aller vers un renouvellement des financements internationaux. Pour ce faire, un effort financier doit être fourni par la banque Européenne. Ce qui “in fine” résulte d’une transparence et d’une bonne gestion de l’institution qui est un facteur déterminant pour l’atteinte des résultats escomptés.

« Je crois en l’Afrique comme continent d’avenir, je crois en son essor économique, je crois en l’émergence d’une société plus juste sur ce continent et pour cela l’Afrique a besoin de la solidarité internationale et c’est ce que nous essayons de lui apporter »,  a-t-il ajouté.

Cette conférence apparaît pour l’ancien ministre français de l’économie et des finances comme l’occasion idéale d’annoncer une coopération bilatérale entre l’Union Européenne et l’Union Africaine à travers la France et le Sénégal prévue en 2022 pour offrir une amélioration du capital humain.

” La conjonction astrale voudrait que cette année la France préside l’Union européenne pendant que le Sénégal préside l’Union Africaine et c’est une opportunité à saisir pour éliminer ensemble les éléments qui freinent l’émergence de l’Afrique”, conclut-il.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess