Locales : Comment le président Macky Sall compte faire très mal à Ousmane Sonko : quel fin stratège !

Le Président de la République Macky Sall ne s’offre plus aucune limite. Les élections locales s’approchent, et il lui faut montrer plus que jamais qu’il reste toujours majoritaire. Le Président de la République ne veut plus se laisser abattre par les émeutes du mois de mars et compte relancer sa machine électorale en direction des prochaines locales. Mais cette fois-ci, le Président de la République Macky Sall veut une machine électorale qui va au-delà de Benno Bokk Yaakar (BBY).

Macky Sall va cette fois, vers la création d’une superstructure politique avec les grands alliés traditionnels de Benno (PS, AFP, APR), le Rewmi d’Idrissa Seck, le Nouveau parti démocrate (NPD) de Oumar Sarr (ex PDS), l’Union des centristes du Sénégal (UCS) d’Abdoulaye Baldé, le Libéralisme social sénégalais (LSS) de Samuel Sarr, les Démocrates réformateurs de Modou Diagne Fada, le Parti africain du renouveau libéral (Parel/Songue daan) de Oumar Sarr (ex-Rewmi), L’Alliance pour la paix et le développement (APD) de Thierno Lô et tous les mouvements politiques comme ALSAR de Mamadou Racine Sy, Bamtaaré de Amadou Kane Diallo etc…

Macky Sall va vers une giga coalition de partis et sympathisants. Et cela pourrait avoir des incidences sur le choix de candidats de ladite coalition aux locales.

Plusieurs responsables de l’APR seront sacrifiés. Ça ne peut-être toutefois que bénéfique au Président de la République Macky Sall Si cette giga coalition naît, Macky Sall peut rassembler autour de lui tous les principaux leaders de cette coalition pour ensemble dresser dans chaque localité ceux choisis pour représenter la coalition aux élections législatives, et il devrait y avoir moins de contestation sur les choix qui vont être opérés. Si l’on ajoute au fait que le Président de la République Macky Sall pourrait cette fois user de son autorité et menacer de représailles tous les responsables de son parti qui tenteront d’aller à l’encontre de sa volonté.

Cette giga coalition va être un test pour les prochaines élections après les locales à venir. Le Président de la République Macky Sall a vite besoin de se rassurer pour pouvoir se faire une idée, surtout en perspective de 2024. Macky Sall n’a toujours pas abandonné son projet de se présenter à un troisième mandat. C’est pourquoi, il va tout faire pour miser sur sa giga coalition qui peut se transformer en une machine capable de tout ravager à travers son chemin, s’il est mis en place.

via Metrodakar

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Accord sur le nucléaire iranien : « Quarante-deux ans d’hostilité radicale pèsent sur le dialogue que Téhéran et Washington reprennent à Vienne »

Next Post

L’inactivité de Wally Seck sur les réseaux sociaux: un mois après le décès de son père, le Faramarène manque à ses followers

Related Posts