Mali : à travers une nouvelle attaque, les djihadistes s’affirment davantage dans l’ouest.

Mali : à travers une nouvelle attaque, les djihadistes s’affirment davantage dans l’ouest.
Ce mardi 28 septembre, une attaque terroriste a visé un convoi d’une entreprise minière escortée par des soldats maliens entre Sebabougou et Kwala, dans la région de Koulikoro. Au moins 5 membres des forces armées maliennes sont morts dans cette embuscade.

L’attaque n’est pas revendiquée de même que les récents incidents sécuritaires recensés dans la même zone. Mais le mode opératoire et les objectifs visés par les assaillants laissent penser qu’il s’agit de djihadistes.

Le samedi 11 septembre, deux camionneurs marocains, en provenance de Dakar ont été tués à Didiéni, toujours dans la région de Koulikoro par des hommes armés qui ne sont pas intéressés à la marchandise qu’ils transportaient. Encagoulés, les assaillants portaient des gilets et certains d’entre eux avaient des Talkie-Walkie. Le même jour, un convoi de civils a été pris pour cible sur le même axe routier mais il n’y a pas eu de victimes.

Au mois de juillet, un site de construction d’une route à 55 kilomètres de Kwala, dans le sud-ouest du Mali a accueilli des hommes armés. Cette expédition se soldera par l’enlèvement de deux mauritaniens et de trois chinois, employés sur le chantier. Les deux citoyens mauritaniens ont été libérés quelques jours après alors que le sort des Chinois est resté incertain.

À travers ces actions répétitives, leurs auteurs semblent dans une logique d’affirmer leur présence dans cette partie ouest du Mali. Dakaractu avait détaillé en novembre dernier comment la Katiba Macina qui fait partie du Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans (GSIM), après une guerre fratricide avec l’ex-Etat Islamique dans le Grand Sahara a décidé de mettre sous son coude cette bande qui coiffe au moins trois régions, Ségou, Koulikoro et Kayes, offrant une ouverture sur le Sénégal.

Dans cet esprit, plusieurs attaques ont été commises entre Diema, Yélimané ou encore Nioro du Sahel avec des bilans qui n’avaient pas égalé celui de ce mardi 28 septembre qui n’est pas encore revendiqué.

Toutefois, des informations complémentaires indiquent que le Groupe de soutien à l’Islam et aux musulmans aurait insufflé une nouvelle stratégie conduite dans la zone par un djihadiste du nom de Jouleybib Nampala sous la houlette de Abou Abderahman à qui la mission d’étendre l’influence sur toute la partie ouest a été confiée par la Katiba Macina. Pour l’heure, tout ce qui suinte au sujet de ce djihadiste c’est qu’il a été libéré au mois d’octobre dernier par Bamako en même temps qu’une centaine d’autres de ses compères. Cet échange de prisonniers avait permis à l’homme politique malien Soumaila Cissé et à l’humanitaire française de recouvrer la liberté…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess