Politique : « Nous devons faire attention à ne pas plonger notre pays dans le gouffre » (Mamadou Ndoye, ex-Sg de la Ld)

Politique : « Nous devons faire attention à ne pas plonger notre pays dans le gouffre » (Mamadou Ndoye, ex-Sg de la Ld)
Ancien ministre de l’Éducation, ex-Secrétaire général de la Ligue démocratique, Mamadou Ndoye est un leader politique sénégalais proche du Pr Abdoulaye Bathily. Sur ce dernier, il n’a pas tari d’éloges pour lui reconnaître ses qualités. ‘’Abdoulaye Bathily a réussi à mettre les éléments dans leur contexte’’, a-t-il dit dans un long témoignage, au cours de la cérémonie de dédicace de l’ouvrage ‘’Passion de liberté’’. À cette occasion, il s’est insurgé contre ces acteurs politiques qui se targuent d’avoir participé à la construction du pays, après avoir mangé dans la marmite de tous les régimes qui se sont succédé au Sénégal.
 
‘’Le changement de politique ne dépend pas essentiellement des turpitudes de certains personnages. Notamment ceux qui, à force de trahison, de retournement de veste, ont pu servir 6 ou 7 régimes, et qui considèrent qu’ils ont construit le pays. Ils n’ont jamais construit le pays. Ils n’ont eu aucun impact sur le pays’’, a déclaré M. Ndoye devant un parterre de personnalités. Devant ce public venu prendre part à la cérémonie de dédicace des mémoires de son compagnon de longue date, il a précisé que ‘’le pays a été construit par des forces dont la constance dans la lutte pour le progrès a permis des avancées sérieuses autant au plan démocratique qu’au plan de la transformation sociale. J’en appelle ainsi les forces (de la Nation) à plus de clairvoyance et de responsabilité. Et notamment dans la construction de la démocratie. Cela demande certainement la constitution d’alliances, de rassemblements’’.
 
Des faits qu’il assimile à une leçon tirée principalement de l’éclairage précieux du témoignage de Abdoulaye Bathily. ‘’C’est que le processus de transformation social tel que cela s’est produit au Sénégal et dans d’autres pays d’Afrique nous montre clairement que ce processus n’est pas linéaire.  Au contraire c’est un processus dialectique avec des avancées, des reculs, parce que la dynamique est une dynamique de forces contraires. Des forces acquises au progrès et à la démocratie et de forces conservatrices qui luttent contre. Et le rapport de force reflète l’état justement de l’avancement des questions sur lesquelles nous avons lutté’’, dira M. Ndoye qui renseigne à ce titre que ‘’Ablaye nous invite, tous, à la responsabilité et à la clairvoyance. Dans les luttes nous devons faire attention à ne pas plonger notre pays dans le gouffre. Le Sénégal doit rester un espace de raison, un espace de lutte qui construit’’.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
0
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess