Prix Oim meilleurs reportages sur la Migration : Le Journaliste Daouda Ba de Dakaractu nominé

Prix Oim meilleurs reportages sur la Migration : Le Journaliste Daouda Ba de Dakaractu nominé
Après Saint-Louis, où il a raflé le Prix du « Meilleur reportage en presse en ligne » sur les questions migratoires, le journaliste Daouda Ba de Dakaractu vient, encore une fois, de s’illustrer de fort belle manière. Inscrit dans la course, à l’occasion de la 1ère édition du Prix du meilleur reportage sur la migration au Sénégal qui a décerné des prix à une dizaine de journalistes locaux, il est sorti gagnant de ces compétitions. Et ce, en remportant la 3e place presse écrite, de ce concours que se disputaient au moins 43 journalistes. 
 
À l’issue de ce concours organisé dans le cadre du projet Initiative Conjointe FFUE-OIM pour la protection et la réintégration des migrants (Special Measures Project), M. Ba qui a gagné sa place parmi les nominés du Prix Concours Reportages sur la Migration 2022, en a profité pour rendre un vibrant hommage à la rédaction de Dakaractu, à l’Oim mais surtout à ses parents. ‘’
 
‘’C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime, aujourd’hui, avec cette distinction. C’est le lieu de remercier Dakaractu qui nous a donné l’opportunité de postuler et de nous faire distinguer par l’Oim, ainsi que ma famille qui m’a toujours soutenu et accompagnée’, a confié D. Ba, qui réagissait au téléphone, parti en mission, loin de la capitale sénégalaise. 
 
‘’La question migratoire regorge de beaucoup d’opportunités puisqu’elle mobilise, aujourd’hui, les décideurs du monde. Sous ce rapport, je pense que les médias ont un rôle important à jouer par rapport au traitement des questions relatives à la migration. Parce que le traitement qui est fait par nos médias n’est pas forcément la réalité du phénomène. Cela dit, on ne doit pas se limiter à relater seulement les drames causés par le phénomène. Mais on doit contribuer à sensibiliser les jeunes sur les dangers liés à la migration irrégulière’’, a-t-il ajouté.
 
Absent à cette rencontre où Dakaractu a été honoré, à travers sa personne, il a tenu également à recommander au gouvernement de ‘’revoir ses politiques et programmes destinés aux jeunes. Parce que je pense que ces politiques n’ont pas eu les effets escomptés,  sinon les jeunes n’allaient pas continuer à prendre des pirogues pour aller en Espagne ou dans les autres grandes villes européennes au péril de leur vie. Je voudrais remercier l’Oim pour cette initiative’’.
 
À anoter que 3 Prix ont été décernés à la presse écrite. Il s’agit, par ordre de mérite, Salif Sakhanokho (Pressafrik, 1er prix 1 200 dollars Usd) ; Abdoulaye Diallo (Aps, 2e prix, 800 dollars Usd) et Daouda Ba (Dakaractu, 3e prix, 400 dollars Usd).
 
Le même nombre de prix a été octroyé à la catégorie radio. En tête arrive Silvie Khady Faye (Rewmi Fm, 1 200 dollars Usd). Celle-ci est suivie de Alfa Aboubacar (Ascofar, 2e prix 800 dollars Usd) et enfin de Yves Tendeng (Sud Fm, 400 dollars Usd).
 
Pour la télé, le Centre d’Études des Sciences et Techniques de l’information (Cesti) s’est offert la part du lion avec les deux premières places. En effet, le 1er Prix de cette catégorie (1200 dollars Usd) ainsi que le Super Prix d’un montant de 800 dollars Usd ont été remportés par Almamy Sané (Cesti), suivi de Maïmouna Lo (Cesti) et enfin de Pape Ibrahima Ndiaye (E-Média, 3e prix, 400 dollars Usd).


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess