Rapport OFNAC : les précisions de la CDP sur l’affaire Magatte Ndiaye Ndoye et la Sonatel

Rapport OFNAC : les précisions de la CDP sur l’affaire Magatte Ndiaye Ndoye et la Sonatel
Dans son rapport 2020, l’OFNAC est revenu sur la plainte ayant opposé madame Magatte Ndiaye Ndoye contre la Sonatel, pour violation de données personnelles. Elle avait également saisi la CDP par lettre-plainte datée du 28 décembre 2015 après avoir attrait en justice ladite société de téléphonie au motif que celle-ci lui avait causé des troubles de sommeil, voire des troubles psychiques qu’elle a dû traiter à l’hôpital entre 2013 et 2014. Estimant que la CDP aurait dû saisir le procureur en application de la loi sur la protection des données personnelles, madame Ndiaye a adressé une deuxième plainte à la présidente de la CDP Awa Ndiaye.
La CDP dans un communiqué transmis à notre rédaction d’apporter des précisions sur cette affaire.  Après être revenue sur le déroulé de cette affaire, elle a rappelé qu’à la suite de la saisine par Mme NDOYE de l’OFNAC, la CDP a été convoquée en audition par cette dernière. 
Durant cette audition la CDP a tenu à rappeler toute la procédure de traitement de la plainte de Mme Ndoye, conformément à la loi sur la protection des données personnelles et au Règlement intérieur qui régit la Commission. Après avoir été auditionnée par l’OFNAC, la CDP a été convoquée à une confrontation avec Mme Ndoye et avec le représentant des sociétés Orange Mobile et Orange Finances Mobile. 
La CDP a confirmé, durant la confrontation, ses arguments présentés lors de l’audition initiale à l’OFNAC
Classement sans suite de la plainte de Mme Magatte Ndiaye Ndoye par l’OFNAC
Dans son rapport d’activités de 2021, à la page 69, l’OFNAC précise « qu’après en avoir délibéré, en sa séance du 3 juin 2021, l’Assemblée de l’OFNAC a décidé le classement sans suite de l’affaire ». 
À cet effet, le classement sans suite de la plainte de Mme Ndoye, indiqué dans le rapport d’activités de l’OFNAC, démontre que le fait allégué par la plaignante n’est nullement établi, la CDP assure remplir pleinement sa mission, en toute impartialité et indépendance, et conformément à la loi 2008-12 du 25 janvier 2008 portant sur la protection des données à caractère personnel. 
La CDP se fait un devoir de traiter tous les dossiers qu’elle reçoit dans le respect strict de la loi, quelle que soit par ailleurs la personne ou l’organisme en cause dans la procédure.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

Total
0
Shares

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess