Réseau téléphonique défectueux à Ziguinchor : Les activistes annoncent une marche, le préfet change l’itinéraire pour éviter la Sonatel et la préfecture.

Réseau téléphonique défectueux à Ziguinchor : Les activistes annoncent une marche, le préfet change l’itinéraire pour éviter la Sonatel et la préfecture.
En période hivernale, le réseau de téléphonie rencontre des difficultés dans la région de Ziguinchor. Cette année, depuis deux mois, le réseau est donc défectueux. Une situation que les populations de la région surtout de la capitale sud du pays ne comprennent pas et que les activistes comptent dénoncer à travers une marche.

La plateforme de lutte « Doy na » qui regroupe tous les activistes, compte prendre le combat en main pour dénoncer ce désagrément. Ils ont introduit une demande de marche. Selon Simon Pierre Diédhiou, signataire de la demande, « le préfet nous a servi comme réponse ce mardi 14 septembre 2021 que pour des raisons de sécurité, je vous invite à repréciser l’itinéraire projeté en évitant la préfecture et le siège de la Sonatel comme point de chute. Veuillez croire, Messieurs, à l’assurance de ma considération distinguée. » Alors que l’itinéraire prévu par les marcheurs débute à l’hôpital régional, police Yamatogne… Rond-point Belal Ly… Sonatel qui prend fin à la Préfecture. Après rencontre avec l’autorité préfectorale, les marcheurs ont décidé de changer l’itinéraire. “On a finalement proposé cet itinéraire : hôpital régional – pharmacie Néma – tournal car – mosquée Peyrissac – place Bambaya à Peyrissac suivi de la remise d’un mémorandum à un responsable de la Sonatel qui sera sur le point de chute.”

Simon de revenir sur la situation défectueuse du réseau téléphonique. « Depuis presque deux mois, on a un problème de réseau téléphonique à Ziguinchor. J’ai été moi-même à deux reprises voir un directeur technique qui m’a dit que l’antenne qui servait de couverture sise aux HLM Néma de Ziguinchor menaçait de s’écrouler et depuis lors, ils sont en train de chercher une solution alternative. Mais très franchement ça tarde et on en peut plus. Nous émettons et réceptionnons très difficilement. On se connecte très difficilement. Le réseau est pire au quartier de Grand Yoff et ils nous disent que c’est à cause de l’aéroport »,  dénonce l’activiste au bout du fil…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess