RUFISQUE Incendie criminel à son domicile  : Seydou Diouf accuse Ousmane Sonko 

L’attaque perpétrée contre son domicile dimanche soir par des individus non encore identifiés n’a pas laissé de marbre le député de la majorité Seydou Diouf. Le secrétaire général du Parti pour le progrès et la citoyenneté (Ppc) n’accuse personne d’autre que le leader de Pastef Ousmane Sonko. Des accusations rejetées par un des responsables de la section rufisquoise du parti de Sonko.

«Est-ce à dire que ce sont des jeunes organisés de Pastef qui l’ont fait ou est-ce que ce sont des gens organisés profitant d’une situation délétère dans le pays qui ont pris l’initiative ?» C’est le propos du député Seydou Diouf qui a tenté d’y aller avec beaucoup de précautions à propos des auteurs de l’attaque perpétrée contre son domicile dimanche soir par des individus non encore identifiés.
Pour autant, le leader du Parti pour le progrès et la citoyenneté (Ppc) a accusé son collègue de l’Hémicycle, Ousmane Sonko, d’en être le principal responsable. «Une chose est certaine. C’est que depuis un certain temps nous avons entendu le discours de Pastef, de son responsable, mon collègue Ousmane Sonko. Et c’est ce discours qui appelle à la résistance, qui appelle à démolir», a posé le député de la mouvance présidentielle.
«Je ne parle même pas de responsabilité directe, mais la traduction de ses propos avec le contexte que nous vivons. C’est sa responsabilité qui est engagée, parce que c’est lui qui appelle la jeunesse qui croit en lui à descendre dans la rue au nom d’une soi-disant résistance face à l’oppression», a chargé le leader du Ppc.
Revenant sur les dommages subis lors de l’attaque «au cocktail Molotov», il a fait état de dégâts mineurs et d’enfants traumatisés, tout en se réjouissant du soutien que lui ont témoigné les populations durant l’épreuve qui ne va en rien altérer son engagement aux côtés du Président Macky Sall.
La section locale de Pastef s’est pour sa part indignée des propos du député. «On s’offusque des propos tenus par le député Seydou Diouf (…). Nous récusons ces accusations qui sont servies sans preuve», a assuré Pape Mamadou Fam, vice-coordonnateur de la coordination départementale de Pastef.
Une enquête de la police est en cours pour faire la lumière sur cette attaque intervenue aux alentours de 20h 30mn au domicile sis au quartier Ndargou Ndaw (Rufisque-Nord).

via LeQuotidien

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

CAN 2021 (Q) : la présélection du Cameroun avec Neyou et Léa-Siliki !

Next Post

Au Royaume-Uni, la campagne de vaccination contre le Covid-19 porte de premiers fruits très encourageants

Related Posts