Saly : Les 3 indications de la Directrice des Collectivités territoriales sur le Pacasen et les compétences transférées en gestation

Saly : Les 3 indications de la Directrice des Collectivités territoriales sur le Pacasen et les compétences transférées en gestation
La nécessité d’une augmentation des compétences transférées aux collectivités territoriales a été au cœur des échanges lors d’une rencontre des acteurs à Saly.

À cette rencontre organisée, il y a quelques jours, Fatoumata Binetou Camara, la Directrice des Collectivités territoriales, a annoncé une bonne nouvelle aux 435 collectivités territoriales qui étaient laissées en rade dans la mise en œuvre du Programme d’appui aux communes et agglomérations du Sénégal (Pacasen).
 
 
‘’Cette situation s’explique par le fait que lors du montage du programme (Pacasen), le gouvernement du Sénégal et ses partenaires avaient ciblé les communes urbaines. Et pour les autres collectivités territoriales, notamment les départements et les communes issues des anciennes communautés rurales et d’autres communes dites ‘’rurales’’, le président Macky Sall a prévu de mettre en place un Pacasen qui sera dit rural et qui va couvrir ces 435 autres collectivités territoriales’’.
 
Mme Fall, la directrice, interrogée en marge d’un atelier d’information et de partage avec des acteurs territoriaux, a également évoqué une éventuelle augmentation du nombre des compétences transférées. C’était une rencontre initiée par l’Agence de développement municipal (Adm) qui portait sur l’état d’avancement et les perspectives de la réforme du Fonds de dotation de la décentralisation.
 
‘’Au moment de la réforme de l’Acte 3 de la décentralisation en 2013, le Comité national de pilotage et l’ensemble des parties prenantes avaient identifié un certain nombre de compétences transférées qui devront être transférées aux collectivités territoriales. On a identifié des secteurs économiques tels que le tourisme ; les secteurs liés au secteur primaire, l’agriculture, la pêche et l’élevage, mais également, l’hydraulique et l’assainissement. Surtout cette compétence-là qui est, de fait, exercée par les collectivités territoriales et qui gagnerait à être formellement transférée aux collectivités territoriales.
 
Ce fut l’occasion pour elle de signaler aux pourfendeurs du Pacasen qui rangent ce dit projet aux rangs ‘’des programmes fourre-tout qui n’ont aucun impact’’ qu’ils se trompent.
 
‘’Je pense que dire cela du Pacasen, c’est lui faire un mauvais procès. Sur 5 ans, le Pacasen prévoit d’injecter au niveau des 123 collectivités territoriales, près de 130 millions de dollars. Donc, c’est une manne très importante qui n’est pas à négliger. Ce ne sera pas de la poudre aux yeux. C’est une manne très importante qui va bénéficier aux collectivités territoriales. Cela c’est sur le plan strictement des investissements, mais il ne faut pas oublier également, tout l’aspect, renforcement de capacité, appui au processus de bonne gouvernance qui sont également implémentés dans le cadre de la mise en œuvre du Pacasen’’.

 

 
 


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess