SenCaféActu du 10 Mai 2022

1- Coupure de câbles et perturbation du trafic du TER : L’Apix dénonce un acte criminel et un « sabotage », les auteurs ont été filmés

Une coupure de câbles de communication du Train express régional a entraîné lundi une perturbation dans le trafic. L’Apix soupçonne un acte de sabotage.

« Des câbles de communication du TER ont été coupés (lundi) vers 2 heures (GMT et locales). Ça a ralenti la vitesse des trains dans la zone de coupure », a affirmé Abdou Ndéné Sall, directeur général de la Senter, la société de patrimoine du train express régional (TER) détenue à 100% par l’Etat sénégalais. 

« C’est peut être dû à des voleurs », a dit M. Sall à l’AFP. Des câbles, destinés notamment à la communication internet, ont été sectionnés à hauteur de la forêt classée de Mbao, une banlieue de Dakar traversée par le TER, a précisé la même source.

« Les investigations sont en cours. On soupçonne un sabotage », a de son côté indiqué l’Apix. 

Le TER relie depuis décembre, en une trentaine de minutes, les 36 km qui séparent le centre de Dakar de Diamniadio, un trajet connu des automobilistes pour ses embouteillages monstres, dans une région de près de quatre millions d’habitants.

Des travaux ont débuté en mars pour prolonger de 19 km la ligne inaugurée en décembre, soit sur le tronçon entre Diamniadio et Diass où se trouve l’aéroport international de Dakar Blaise Diagne.

A terme, le trajet entre Dakar et l’aéroport, soit 57 km, se fera en 45 minutes avec le TER, selon l’Apix.

2- Législatives 2022 / Sièges à pourvoir après leur accord : YAW se déploie dans 25 départements, WALLU dans 18 et 2 dans la diaspora laissant les 6 à YAW

La mutualisation des forces en vue de se procurer le maximum de sièges au niveau de l’Assemblée nationale est bien lancée par les deux coalitions qui ont été surprises quant à la réalisation de leur alliance. L’objectif est simple, « ceinturer » la coalition Benno Bokk Yakaar au niveau des départements, rapporte Dakaractu.

Pour cela, Déthié Fall, considéré comme la pièce motrice qui a facilité ce brassage entre les deux forces politiques et ses désormais « alliés circonstanciels » ont défini le mode de déploiement sur les départements du Sénégal.

Ainsi, la coalition Yewwi Askan Wi va se déployer dans 25 départements au Sénégal que sont : (Dakar, Guédiawaye, Keur Massar, Rufisque, Bambèye, Fatick, Kaffrine, Koungheul, Kaolack, Kédougou, Kolda, Vélingara, Linguère, Louga, Matam, Ranérou Ferlo, Dagana, Saint-Louis, Goudomp, Sedhiou, Goudiry, Tambacounda, Mbour, Thiès et Tivaouane).

Pour sa part, la coalition Wallu Sénégal grignotera son nombre de sièges dans les départements de : « Pikine, Diourbel, Mbacké, Foundiougne, Gossas, Mbirkilane, Malem Hodar, Guinguineo, Nioro, Salemata, Saraya, Medina Yoro Foula, Kebemer, Kanel, Podor, Bounkiling, Bakel et Koumpentoum).

Dans la diaspora, la coalition d’Ousmane Sonko et Cie vont pourvoir des sièges pour la diaspora notamment en Afrique de l’Ouest, du Nord, en Afrique Australe, en Europe du Nord, en Europe de l’Ouest et en Europe du centre. Aussi, dans la zone de l’Océanie, en Amérique, en Asie et au Moyen Orient, la coalition Yewwi Askan Wi sera présente.

Wallu Sénégal sera dans deux zones de la diaspora notamment en Afrique du centre et en Europe du Sud.

3- Recrutement de Guy Marius et du Capitaine touré : Pour le ministre des collectivités, Oumar Guèye, aucun inspecteur du travail ne signera leurs contrats

Après le chef de l’Etat, c’est au tour de son ministre des collectivités territoriales de s’exprimer sur les recrutements de Guy Marius Sagna et de l’ex capitaine Touré, à la ville de Dakar. Pour lui, ces deux nouveaux collaborateurs de Barthelemy Dias ne peuvent percevoir de salaire, rapporte Igfm.

« Les collectivités territoriales sont des démembrements de l’Etat. Depuis le 8 janvier, aucune collectivité territoriale n’a le droit de faire des recrutements qui ne  sont pas conformes à l’organigramme type. Elles ne peuvent pas le faire. Car aucun inspecteur du travail ne signera le contrat de travail, aucun percepteur municipal ne procédera au paiement du salaire.

Donc si vous  avez un contrat et que la perception municipale ne vous paye pas, il n’y a pas de recrutement. Si vous avez, cependant, votre ami, vous le recasez dans un bureau de libre que vous avez dans votre mairie, à la fin du mois vous le payez de votre propre poche, il ne fait pas partie du personnel. Il ne peut pas avoir de bulletin de salaire. Ce n’est pas possible.»

4- Hivernage 2022 : Ziguinchor et Kolda enregistrent leurs premières pluies

L’ANACIM l’a prédit il y a quelques jours à travers ses bulletins météo. L’hivernage de cette année va s’installer très tôt. Pour l’heure personne ne va dire le contraire, dans le Sud du Pays, précisément à Ziguinchor où le ciel a ouvert ses vannes pour arroser la capitale du Sud, informe Seneweb.

La commune de Ziguinchor a commencé à accueillir les premières gouttes de pluie, il y a quelques minutes. De fortes gouttes d’eau qui sont en train d’arroser présentement la capitale Sud accompagnées d’un vent léger. Une pluie qui vient atténuer ainsi la forte chaleur qui sévissait à Ziguinchor. Reste à déterminer la quantité et si, ces fortes gouttes d’eau, ne vont pas causer beaucoup de dommages au niveau de certains quartiers de la ville réputés inondables, comme Belfort, Santhiaba, entre autres.

L’on signale par ailleurs que Kolda a également enregistré sa première pluie. La capitale du Rail, Thiès, a aussi été légèrement arrosée hier nuit et tôt ce matin par de fines gouttelettes d’eau. Pour dire que l’hivernage souvent attendu fin juin ou début juillet, pointé déjà son nez.

5- Législatives 2022 : Barthélemy Dias, tête de liste de la coalition Yewwi Askan Wi à Dakar

 La série de désignation des têtes de liste des coalitions en compétition pour les élections législatives de juillet 2022 se poursuit de plus belle. Après Ousmane Sonko qui a été choisi comme tête de liste nationale de la coalition Yewwi Askan Wi, c’est Barthélémy Dias qui est affecté comme tête de liste dans la capitale où il est maire, renseigne Dakaractu. Une bataille qui devra être une confirmation pour l’ancien maire de Mermoz Sacré Cœur récemment élu à la tête de la capitale sénégalaise.

À DÉCOUVRIR

Il s’agira pour Barthélemy de dérouler le programme de sa coalition à Dakar pour contenir l’offensive de la coalition Benno Bokk Yakaar qui ne compte pas baisser les armes face aux stratégies de Déthié Fall et Cie.

5 (bis)- Législatives 2022 : Le Pds se fissure : Mayoro Faye et Abdou Mbacké quittent le parti

Mayoro Faye, chargé de la communication du Pds et de Me Wade, a claqué la porte pour avoir été largué à la 19eme place sur la liste de députation. Il pointe du doigt Karim Wade pour l’avoir sacrifié.

De son coté, le député sortant du Pds Cheikh Mbacké Dolly a, lui aussi, démissionné du Pds. Selon le député sortant, « le Pds m’a trahi. Entre eux et moi c’est fini. Ils m’ont planté un couteau dans le dos ».

6- Actu internationale

• Attaques au Nigeria : « Les forces de sécurité manquent cruellement d’hommes »

Au Nigeria, la recrudescence des groupes armés inquiète. Vendredi 6 mai, trois villages dans le nord-ouest du pays ont été attaqués par une bande criminelle. Le dernier bilan fait état d’une cinquantaine de morts. Un phénomène que les autorités n’arrivent pas à enrayer, rapporte Rfi.

• Alassane Ouattara ouvre la COP15 face à « l’urgence climatique »

Abidjan est pendant deux semaines la capitale mondiale de la lutte contre la désertification, à l’occasion de la COP15 qui s’est ouverte ce lundi 9 mai. Une douzaine de chefs d’État sont sur place, dont neuf africains, renseigne Rfi.

• Génocide des Tutsis : Laurent Bucyibaruta apte à être jugé selon la cour

Le procès de l’ancien préfet de Gikongoro, accusé de complicité dans le génocide au Rwanda, s’est ouvert ce lundi 9 mai aux assises de Paris, informe Rfi. Dès l’ouverture du procès, les avocats de Laurent Bucyibaruta ont plaidé pour son annulation.

7- Actu Sports

• Ligue des champions : Pourquoi le Stade Abdoulaye Wade n’abritera pas la finale

La finale de la Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF) ne se tiendra pas au stade Abdoulaye Wade de Diamniadio. La Fédération sénégalaise de football (FSF) a retiré sa candidature pour abriter cette rencontre.

« La CAF a reçu des candidatures de la Fédération sénégalaise de football et de la Fédération royale marocaine de football pour l’accueil de la finale de la Ligue des champions 2022. La Fédération sénégalaise de football a, par la suite, retiré sa candidature », affirme la CAF dans un communiqué parcouru par Seneweb.

Cette finale, prévue le 30 mai, se tiendra finalement au Maroc, selon toujours la CAF.                    

Celle-ci annonce, par ailleurs, qu’elle est en train de mener des discussions en son sein pour revenir à l’ancienne finale aller-retour, à domicile, puis à l’extérieur, pour déterminer le vainqueur de la Ligue des champions, plutôt qu’une finale simple. 

• Liverpool : Le Bayern Munich s’intéresse à Sadio Mané et fait de lui sa priorité

En fin de contrat avec Liverpool en 2023, Sadio Mané pourrait être tenté par un nouveau challenge à l’étranger. Le Bayern Munich ne cache pas son admiration pour le Sénégalais et en a fait sa priorité pour le mercato estival, renseigne Wiwsport.

Alors que la prolongation de contrat de Robert Lewandowski est à la traîne, le Bayern Munich serait prêt à lancer les grandes manœuvres pour un gros dossier. L’élu en Bavière serait Sadio Mané. Tout comme l’attaquant polonais, le champion d’Afrique avec le Sénégal arrive en fin de contrat avec Liverpool en 2023 et les discussions pour un nouveau bail avec les Reds sont compliquées.

Selon les informations de Sky Sport et de son journaliste Florian Plettenberg, la direction du Bayern Munich, à sa tête Hasan Salihamidžić, fait de Sadio Mané sa priorité pour le prochain mercato estival. Le dirigeant bavarois aurait même déjà rencontré l’agent du joueur de 30 ans. Cependant, aucune négociation entre les deux clubs (Bayern Munich et Liverpool) n’aurait encore eu lieu.

• Mondial 2022 : Le match Brésil-Argentine va finalement être rejoué

C’est un match qui avait fait parler de lui, et pas uniquement pour sa très courte durée seulement 5 minutes. La rencontre entre le Brésil et l’Argentine suspendu à cause de soupçons de non-respect du protocole sanitaire anti-Covid va finalement être rejouée, informe Eurosport.

La rencontre entre le Brésil et l’Argentine aura finalement une fin et surtout un résultat. La Fifa a confirmé lundi que le match – qui comptait pour les qualifications pour la Coupe du Monde au Qatar – allait bien être rejoué… alors qu’il n’y a plus d’enjeu.

On rembobine. Le Covid était encore alors dans toutes les têtes. Ce choc, qui s’était tenu le 5 septembre dernier, avait été interrompu après seulement cinq minutes de jeu sur intervention des autorités sanitaires locales. Dans une ambiance lunaire et alors que la confusion régnait, des représentants de l’agence sanitaire Anvisa et de la police fédérale étaient entrés sur le terrain pour arrêter le match. En tout, quatre joueurs argentins, qui évoluaient en Angleterre ont été accusés de violer le protocole anti-Covid.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess