SenCaféActu du 12 Juillet 2022

1- Législatives2022 : Barthélémy Dias ouvre sa campagne par les conséquences du 3ème mandat

C’est sur sa Page Facebook visitée par Dakaractu, que le maire de la ville de Dakar a fait sa première sortie politique en guise d’ouverture de sa campagne pour les législatives du 31 juillet prochain. 

Et comme à ses habitudes, Barthélémy Dias n’a pas raté le régime au pouvoir. Selon la tête de liste de la coalition Yewwi Aslan Wi à Dakar,  » voter pour Benno, c’est brûler le pays. Si vous consultez les investis sur la liste de Dakar et la liste nationale, vous ne verrez que des responsables qui ont toujours défendu la troisième candidature de Macky Sall. Je persiste que la troisième candidature c’est des pertes en vies humaines. Et pour éviter ce bain de sang, il faut voter l’inter coalition Wallu-Yewwi », a lancé Dias fils. 

Cependant, il raille la précédente législature. Il souligne qu’aucun bilan n’a été présenté. « La 13ème législature n’a pas encore fait son bilan ». Un bilan qu’il a dressé : « la session 2016-2017: le gouvernement a proposé 27 projets de loi et zéro proposition de l’assemblée nationale. La session 2018, c’est 30 projets de loi proposés par le gouvernement, la session 2018-2019, le gouvernement a proposé 21 projets de loi et un seul qui a été publié, c’est  la modification du règlement intérieur de l’assemblée nationale. Pour l’année 2020, le Président a proposé 46 lois. C’est seulement celle sur le permis à point qui a été rejetée. L’année 2021, le Président a envoyé 32 lois et celle criminalisant l’agenda LGBT a été rejetée parce qu’elle n’arrange pas les intérêts de Macky Sall. L’année 2022, c’est 19 lois présentées à l’assemblée nationale ». « Le bilan est mitigé parce que les députés ont failli à leurs missions », note le candidat pour la prochaine législature. 

Toutefois, le candidat à la prochaine législature ajoute que « l’assemblée ne doit pas être un comité ou une coordination de l’Apr ou de Bby. 

Je vous demande d’aller massivement voter pour notre inter coalition. Vous avez l’opportunité de faire d’Ousmane Sonko, Habib S’y, Déthié Fall, Aïda Mbodj des premiers ministres ou des ministres. Et c’est bien possible car ils voulaient vous décourager en éliminant la liste titulaire pour vous démoraliser », conclut Barthélémy Dias. 

2- Embalo : « Pourquoi j’ai rencontré Ousmane Sonko… »

Dans un entretien accordé à RFI et repris par le site du journal sénégalais Le Quotidien, Umaro Sissoco Embalo est revenu sur sa rencontre avec Ousmane Sonko, la semaine dernière. Entrevue  qui suscité une petite polémique entre Alioune Tine et le journaliste Madiambal Diagne. Seneweb vous propose la traduction des propos du Président Embalo assurée par le journaliste Alain Yoro Mballo, correspondant de Radio France internationale (Rfi) à Bissau.

« Comme vous savez, je suis président en exercice de la présidence tournante de la Cedeao. C’est dans ce cadre que j’ai reçu le leader de l’opposition. Mais le président Macky Sall était informé. C’est la même chose quand un leader de l’opposition de mon pays vient au Sénégal et souhaite rencontrer le président Macky Sall ou va voir un autre chef d’état de la sous-région. il aura au préalable mon accord. C’est ainsi que ça fonctionne dans les relations internationales. Même en Europe. J’espère que vous avez suivi ce qui s’est passé au Brésil entre le président Bolsenero et son homologue portugais Robelo Marcelo Sousa. Pour ce cas, le Président Macky Sall était informé et m’a assuré qu’il n’y a aucune objection. Je l’ai donc reçu. C’est normal, comme opposant, de s’intéresser à ce qui se passe en Guinée-Bissau. Il m’a félicité pour mon élection à la présidence tournante de la Cedeao. Il est quelqu’un de très lucide, et républicain… »

3- Législatives à Kaolack : La coalition les serviteurs MPR de Pape Djibril Fall défie le Benno et milite pour une assemblée nationale assainie

La coalition les serviteurs MPR a procédé aujourd’hui au lancement de sa campagne électorale. Les investis dont le candidat départemental, Chérif Boun Omar Diallo ont tenu un point de presse pour donner un avant-goût de leurs activités.

Il s’agira selon eux, de faire du « porte-à-porte » et des sorties ciblées pour pouvoir décrocher le vote des kaolackois, rapporte Dakaractu.

Ladite coalition dit faire face à Benno Bokk Yakaar « qui a un candidat fantôme car l’investi Pape Demba Bitèye va céder sa place à Ahmed Youssouf Bengelloune qui a tourné le dos à la coalition And Nawlé », a martelé le candidat Chérif Diallo.

Il poursuit en ces termes : « Nous allons assainir la prochaine assemblée nationale. Et notre objectif c’est de gagner le Benno. Kaolack avait 05 députés, mais personne ne les connaissait. Il est temps pour les kaolackois de choisir des gens crédibles capables de représenter dignement Kaolack à l’hémicycle mais non pas des députés qui roulent uniquement pour le président de la République ».

La coalition les serviteurs MPR écarte toute forme de violence et invite les autres coalitions à en faire de même…

4- Évadé du Pavillon Spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec : Pape Mamadou  Seck est accusé de faire partie du commando des « Forces Spéciales » arrêté le 17 juin

Alors que les réseaux sociaux  annonçaient sa mort en prison ce lundi, le détenu Pape Mamadou Seck s’est évadé selon l’Administration pénitentiaire dans un communiqué rendu public.

Sous mandat de dépôt depuis le 29 juin, il avait été transféré au Pavillon spécial de l’hôpital Le Dantec pour une pathologie sévère.

Rappelons qu’un autre supposé membre de cette « Force Spéciale » François Mancabou est aussi dans une structure hospitalière depuis son interpellation par les limiers de la Sûreté Urbaine. Ses avocats menacent de saisir les organisations de défense des droits de l’homme pour protester contre les tortures exercées sur leur client.

5- Mimi Touré à Touba / Serigne Mountakha:  » Mon estime pour Macky s’accroît de jour en jour… »

Malgré l’annulation de leur meeting d’ouverture de campagne, Aminata Touré, tête de liste nationale de Bby et compagnie, ont été reçus ce lundi par le khalife général des mourides. 

Serigne Mountakha Mbacké a profité de la visite de ses hôtes pour renouveler sa relation de fraternité avec le président Macky Sall. Pour lui, son estime et son affection envers le chef de l’Etat sont indéfectibles et s’accroissent de jour en jour.Ainsi le patriarche de Darou Miname dit avoir toujours confié le chef de l’Etat à Khadim Rassoul. 

Le khalife général des mourides, cité par seneweb, en a profité pour inviter la classe politique à préserver et à consolider la paix dans le pays.

À DÉCOUVRIR

6- Actu internationale

• Côte d’Ivoire : Les féministes vent debout contre le projet de loi autorisant la polygamie

Un député de la majorité présidentielle souhaite modifier la législation sur le mariage afin d’autoriser la polygamie dans le pays, informe Rfi. Depuis 1964, c’est le système de monogamie qui est imposé, mais l’élu Yacouba Sangaré souhaite instaurer le choix de plusieurs épouses en option afin d’être raccord avec la réalité en cours dans le pays et combler le vide juridique qui entoure les unions polygamiques traditionnelles. L’initiative du député fait bondir les associations de droits des femmes et les mouvements féministes du pays.

• Angola : Le corps de l’ancien président angolais José Eduardo dos Santos autopsié en Espagne

Le corps de José Eduardo Dos Santos, a été autopsié, ce week-end, à Barcelone, en Espagne. Les avocats d’une des filles de l’ancien président angolais, Tchizé Dos Santos, l’ont confirmé à l’AFP, ce lundi 11 juillet. C’est à sa demande que l’autopsie a eu lieu. José Eduardo dos Santos s’est éteint vendredi 8 juillet, à 79 ans, des suites d’un arrêt cardiaque, à Barcelone où il vivait, depuis 2019. Une mort qui, selon sa fille, « s’est produite dans des conditions douteuses ».

• Procès de l’ex-préfet rwandais Laurent Bucyibaruta à Paris : La défense plaide l’acquittement

Le procès pour génocide d’un ancien préfet rwandais, Laurent Bucyibaruta, se poursuit à la Cour d’assises de Paris. C’est le plus haut responsable rwandais jamais jugé en France pour le génocide de 1994, informe Rfi. Après deux mois de procès, les dernières plaidoiries de la défense ont eu lieu ce lundi 11 juillet. L’accusation a requis la réclusion à perpétuité contre l’ancien préfet de Gikongoro, province du sud-ouest du Rwanda, âgé aujourd’hui de 78 ans. Ses avocats, eux, ont plaidé l’acquittement.

7- Actu sports

• CAN Féminine 2022 : Les Lionnes au complet, zéro cas covid dans la tanière !

La Fédération sénégalaise de Football a publié un communiqué sur son compte officiel Twitter, visité par Wiwsport, indiquant que tous les tests PCR passés par les joueuses et le staff technique se sont avérés négatifs.

Une bonne nouvelle pour le sélectionneur des Lionnes, Mame Moussa Cissé qui dispose ainsi de tout son effectif pour affronter la Zambie, match comptant pour les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations, qualificatif notamment pour la Coupe du Monde féminine.

Rappelons que la tanière avait enregistré six cas de covid dont 3 joueuses, l’attaquante Nguenar Ndiaye, buteuse contre l’Ouganda, de la défenseure Anta Dembélé et de Coumba Sylla Mbodji. Ces dernières avaient manqué la troisième et dernière journée des phases de poules contre le pays hôte le Maroc.

• CAN féminine : Les affiches des quarts de finale

Les affiches des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football féminin sont connues.

La phase de groupes de la CAN féminine 2022 s’est achevée ce dimanche avec le verdict de la poule C, la dernière de la compétition. En quarts, le programme s’annonce toutefois corsé pour le Petit Poucet, qui devra se frotter au pays-hôte, le Maroc, auteur d’un sans-faute. Le Nigeria, lui, devra se coltiner le Cameroun dans un énorme choc en forme de remake des finales des éditions 2014 et 2016, toutes deux remportées par les Super Falcons. Enfin, l’Afrique du Sud partira favorite contre la Tunisie, qualifiée elle aussi parmi les meilleurs 3es. L’affiche Sénégal-Zambie, connue depuis la veille, complète le tableau des quarts, renseigne Igfm.

Les affiches des quarts de finale : 

Maroc-Botswana

Zambie-Sénégal

Afrique du Sud-Tunisie

Cameroun-Nigeria

• CAN Handball – Le Sénégal rate son entrée face à la RDC (26-31)

Les Lions ont essuyé une défaite d’entrée lors de la Coupe d’Afrique des nations de Handball qui a démarré ce lundi en Egypte.

Après la Zambie qui a perdu le premier match face à l’Angola dans le groupe D (24-53), le Sénégal lui a emboîté le pas. Les Lions se sont inclinés devant les Fauves de la RDC (26-31).

Les deux équipes ont livré une rude bataille où le Sénégal a mené le débat lors des premières minutes mais s’est très vite rattrapé par la RDC. À la pause, les hommes de Fred Bougeant étaient devant (15-14). Un timide écart qu’ils ne pourront pas garder lors de la deuxième période. Une mauvaise entame de cette manche par les Lions a permis aux fauves de passer devant et creuser l’écart. Le Sénégal n’est pas solide défensivement et peine même à scorer, 9 buts encaissés contre 2 inscrits en 13 minutes! Sans surprise, les Congolais remportent finalement le match.

À l’issue de cette première journée, le Sénégal termine à la place du groupe D. Derrière l’Angola, la RDC et devant la Zambie. Les Lions joueront mardi à 15h30.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess