SenCaféActu du 14 Mai 2022

1-Liste Yewwi : Barthelemy Dias indexe un complot de Saliou Sarr et menace

Barthélemy Dias n’en démord pas. « La liste de Yewwi Askan wi à Dakar passera que le pouvoir le veut ou pas », a-t-il encore déclaré, dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Revenant sur cette affaire qui a failli mettre le feu aux poudres, le maire de Dakar signale que la liste qui a fuité et qui est présentée comme étant celle de Yaw ne l’est pas puisqu’elle n’a pas été déposée par le mandataire national de la coalition, Déthié Fall. 

Le sieur Saliou Sarr qui a été publiquement identifié par les gens du pouvoir comme étant le « responsable » de ces erreurs commises par Yewwi, n’a jamais été mandaté par ladite coalition, selon Barth. Le maire de Dakar promet de s’opposer par tous les moyens à un rejet de la liste de Yaw. « La cohabitation aura bel et bien lieu », lance-t-il dans une vidéo publiée par Seneweb.

2- Surplus de parrains à Bby : Mimi Touré dément et fusille « les manipulateurs »

Il a été beaucoup question du parrainage de Bby qui dépasserait le maximum autorisé par la loi. Mais la Commission nationale des Parrainages de la Coalition Benno Bokk Yaakaar, dans un communiqué rendu public ce vendredi, a battu en brèche « ces manipulations grossières de l’opinion ». Les camarades de Mimi Touré ont brandi dispositions de l’Arrêté du Ministre de l’Intérieur numéro 006527 pour arrêter la polémique.

Pour que nul n’en ignore et pour mettre un terme à une fausse polémique entretenue par des spécialistes de la manipulation qui tentent de masquer leur propre turpitude, nous rappelons les dispositions de l’Arrêté du Ministre de l’Intérieur numéro 006527 en date du 22 avril 2022 portant « Mise en place d’un dispositif de contrôle des parrainages en vue des élections législatives du 31 juillet 2022 ».

Ledit arrêté en son article 6 alinéa 1er stipule très clairement « Qu’il s’agit de contrôler principalement le nombre global de parrains recueillis et de le confronter aux dispositions de l’arrêté qui fixe le maximum et le minimum de parrains requis. Le surplus de parrains est considéré comme nul et non avenu et n’est pas tenu en compte au moment du contrôle des parrainages ».

Pour rappel, sur les 55 327 parrains de Benno Bokk Yaakaar contrôlés par la commission de contrôle seuls 27 parrains ont été invalidés. C’est l’occasion de féliciter tous les militants qui avec sérieux et rigueur se sont investis dans les opérations de parrainage. La démocratie est une affaire sérieuse à prendre au sérieux. Tous ceux qui pensent prospérer par le mensonge et la manipulation seront aussitôt démasqués. (Senego)

3- Libération de Cheikh O. Diagne : Les précisions de Me Khoureychi au sujet des manifestants arrêtés

Me Cheikh Koureyssi Ba s’est fendu d’un post parcouru par Senego, vendredi, pour apporter des précisions au sujet des manifestants interpellés lors de la marche non autorisée pour la libération de Cheikh Oumar Diagne.

« Au Commissariat de la Médina (13 interpellés dans le violon) l’autorité, le nouveau commissaire Sarr, a ordonné sur notre demande le transfert de Mohamed S. Diallo, blessé au moment de son évacuation, à l’hôpital Abass NDao voisin », a d’emblée précisé l’avocat.

Il poursuit : « Beyna Gueye légèrement secoué pour s’être interposé en faveur de son camarade Fallou qui était malmené par un petit groupe de policiers, est également en attente de consultation médicale mais pour le moment son état de santé n’est vraiment pas préoccupant. »

Selon la robe noire, les 10 autres interpellés dans le ressort territorial du Point E et qui avaient été entassés, depuis l’après-midi, dans le panier à salade garé dans l’enceinte de la Médina, viennent d’être conduits audit commissariat du Point E.

Me Ba précise qu’aucune décision n’a encore été prise, « s’agissant du sort réservé à ces 23 compatriotes arrêtés semble-t-il pour avoir bravé l’arrêté préfectoral d’interdiction de leur marche pacifique pour la libération de Oumar Diagne dit Cheikh et d’autres citoyens détenus… »

4- Grève des travailleurs de la justice : Les greffiers menacent de durcir le ton

Le mot d’ordre d’arrêt de travail décrété par l’Union des travailleurs de la justice (UNTJ) a été bien respecté à Saint-Louis, rapporte Seneweb. Les nombreux usagers ont rebroussé chemin, faute d’interlocuteurs dans les bureaux du tribunal. Pour le respect du protocole signé avec les autorités judiciaires, les travailleurs n’écartent pas de passer à la vitesse supérieure en paralysant totalement le système dans tout le Sénégal. En point de presse, les greffiers ont dénoncé leur mal-être et menacent d’aller en grève si leur situation n’est pas prise en compte.

5- Me Patrick Kabou, avocat d’Amsatou Sow Sidibé : « Pape Djibril Fall brasse de l’air en toute quiétude »

Après la sortie de Pape Djibril Fall, accusé par Amsatou Sow Sidibé d’avoir « volé » ses parrains, l’avocat de la professeure est sorti de sa réserve. « En tant que conseil de Madame la professeure Amsatou Sow Sidibé, j’ai eu écho, via la presse sénégalaise, des explications données par monsieur Pape Djibril Fall concernant les faits qui lui sont reprochés », indique Me Patrick Kabou à Libération online.

« À vrai dire entre ce qui lui est reproché et la réponse, j’ai l’impression d’avoir lu quelqu’un qui brasse de l’air en toute quiétude », a-t-il ajouté, non sans conclure : « Je rappelle juste à Monsieur Fall, si par hasard son hologramme est dans les parages, que le téléphone de Madame la professeure Amsatou Sow Sidibé fonctionne toujours ».

6- Actu internationale

À DÉCOUVRIR

• Mali : Manifestation de soutien à l’armée à Bamako

Une manifestation de soutien aux autorités de transition a eu lieu, ce vendredi après-midi 13 Mai, place de l’indépendance à Bamako, à l’initiative des organisations proches du gouvernement, informe Rfi. Le mot d’ordre officiel était « opération Espoir », en soutien aux Forces armées maliennes (FAMa) qui, selon le discours officiel, remportent ces derniers temps des succès contre les groupes terroristes.

• Nigeria : Meurtre sauvage d’une étudiante accusée de blasphème

Au Nigeria, des chefs religieux appellent au calme alors que le pays est sous le choc, au lendemain du meurtre d’une étudiante chrétienne. La jeune femme a été lapidée à mort par ses camarades musulmans, ils l’accusaient de blasphème contre le prophète Mahomet, renseigne Rfi.

• Rwanda : Inauguration d’une place Aminadabu Birara, résistant à Bisesero, à Paris

À Paris, une place du 18e arrondissement porte désormais le nom d’un résistant tutsi qui a combattu dans les collines de Bisesero, informe Rfi. La place Aminadabu Birara a été inaugurée vendredi 13 mai 2022. C’est le onzième lieu de mémoire du génocide rwandais en France, le troisième à Paris.

7- Actu Sports

• Coupe du Sénégal : Le résultat du tirage au sort des huitièmes de finale

Le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe du Sénégal s’est déroulé ce vendredi 13 mai.

En attendant de connaître le verdict sur FC Dakar – US Rail, l’unique seizième de finale qui n’a pas encore été joué, le tirage au sort des huitièmes de finale de la Coupe du Sénégal a déjà été effectué. Les différentes équipes qualifiées pour ce tour connaissent alors leurs adversaires. 

Les rencontres se joueront du mercredi 18 au jeudi 19 mai prochain.

• Ligue 1 : Bamba Dieng parmi les cinq prétendants pour le plus beau but de la saison

La Ligue 1 aura été l’une des plus prolifiques cette année. Avec déjà 1000 buts inscrits, donc quelques bijoux, l’UNFP a dévoilé, ce vendredi 13 mai, les cinq prétendants pour le plus beau but de la saison via une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, renseigne Afriquesports.

Entre le chef-d’œuvre de Bamba Dieng face à Strasbourg, le magnifique lob de Wahbi Khazri ou encore la géniale action lyonnaise conclue par Lucas Paqueta, le choix final sera sans doute difficile à faire.

• Achat de l’AC Milan, Investcorp donne un ultimatum au propriétaire du club !

Le fonds Investcorp qui basé à Bahreïn a donné un ultimatum à Elliott Management pour son offre de rachat de L’AC Milan pour 1,2 milliard d’euro, renseigne Afriquesports.

D’après les informations de la Gazzetta dello sport et MilanNews.it, le fond Investcorp est monté au créneau pour faire pression sur le groupe Elliott qui détient le Milan. Le fond est irrité par le comportement du détenteur du club de Milan depuis l’apparition d’un nouveau fond Redbird, qui veut aussi acheter le Milan. C’est un fond américain qui offre 1,1 milliard pour prendre le contrôle de Milan.

Elliott préfère l’offre des américains RedBird en raison de la formule des finances. Le fonds Investcorp propose  400 millions d’euros de prêts en plus de 800 millions d’euros de fonds propres.

Le fonds d’investissement bahreïni a demandé une réponse rapide à Elliott Management pour connaitre sa position. Le fond ne veut pas perdre son temps et est prêt à s’en aller s’il n’y a pas de réponse définitive au moment où l’ultimatum expire.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess