SenCaféActu du 15 Juillet 2022

1- Mort de François Mancabou : « Le suspect cognait violemment le mur et les grilles de la cellule de détention… Une autopsie a été ordonnée par le ministère public » (Procureur)

Le Procureur de la République, Amadou Diouf, a fait face à la presse ce jeudi après-midi pour évoquer la mort du détenu François Mancabou. 

Selon le magistrat du parquet, une autopsie a été ordonnée par le ministère public. Mais d’ores et déjà, a-t-il annoncé, lors de son face à face avec les journalistes, le défunt se serait infligé des blessures, ce qui explique qu’il n’a pas été déféré comme ses camarades. « Contrairement aux autres inculpés qui ont gardé le calme, le susnommé a violemment cogné le mur et les grilles de la cellule de détention. Les enquêteurs disposent d’images vidéo de 13 minutes qui seront déposées dans le cadre de l’enquête qui sera conduite. Informé du décès de François Mancabou, des instructions ont été données à la DIC pour déterminer les causes et circonstances exactes du décès », a-t-il indiqué…relate Dakaractu.

2- Inauguration de l’Aéroport international de Saint-Louis : Macky Sall immortalise Ousmane Masseck Ndiaye

Le 14 juillet 2022 restera à jamais  gravé dans  l’histoire  de Saint-Louis  avec l’inauguration  de l’aéroport international. D’un  coût de 25 milliards de francs Cfa,  cette infrastructure  porte le nom l’ancien ministre  libéral  et maire de Saint-Louis, Ousmane  Masseck Ndiaye, informe Seneweb. Elle a été  réalisée  dans le cadre du Programme  de Reconstruction des Aéroports du Sénégal (PRAS) une des trois composantes du projet phare de relance du Hub aérien sous-régional du Plan Emergent  (PSE). L’objectif du PRAS est de mettre les Aéroports régionaux aux normes de l’organisation internationale de l’aviation civile(OACI).

Cette  infrastructure va permettre  une augmentation du trafic en termes de passagers et du fret dans des conditions optimales de sûreté,  de sécurité et de confort. De même, l’aéroport va permettre  de connecter la région nord aux autres pays dans un contexte marqué par l’exploitation du pétrole et du gaz dans la région de Saint-Louis  qui, à coup sûr, va  positionner la zone dans le centre des  affaires comme un important  hub économique.

3-Décès de Mancabou : des organisations des droits humains exigent une « enquête indépendante conformément à la convention de l’ONU »

Les organisations de défense des droits humains à savoir la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), la Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH) et Amnesty International Sénégal (AIS) ont exprimé leur préoccupation par le décès de François Mancabou, survenu le 13 juillet 2022, dans des circonstances non encore élucidées par les autorités judiciaires.

 Arrêté le 17 juin 2022 en marge des manifestations de la Coalition Yewwi Askan Wi, dans le cadre de l’affaire dite des « forces spéciales », François MANCABOU a été placé en garde-à-vue à la Sûreté Urbaine de Dakar, rappellent ces organisations dans un communiqué conjoint. 

 Mancabou a été transféré à l’Hôpital Principal de Dakar le 23 juin 2022 dans un état de santé préoccupant. Puis, il aurait déclaré à ses proches avoir subi des «actes de torture et de mauvais traitements». Sa famille comme ses avocats avaient demandé l’assistance du médecin de famille, mais les autorités policières et médicales ont opposé de nombreux obstacles à cette demande, lit-on dans le document. 

 Il faut préciser que la victime n’a pas été inculpée ni placée sous mandat de dépôt et a rendu l’âme en étant encore entre les mains des autorités policières.

 La RADDHO, la LSDH et Amnesty International Sénégal rappellent aux autorités sénégalaises que la Convention des Nations Unies contre la Torture et autres traitements cruels, inhumains ou dégradants, fait obligation aux Etats parties d’ouvrir sans délai une enquête indépendante et impartiale en cas d’allégations de torture.

 Elles exigent l’ouverture d’une « enquête indépendante » pour faire la lumière sur les réelles circonstances du décès de François MANCABOU, demandant également au Procureur général de la République d’ordonner rapidement l’autopsie. (Pressafrik)

4- Législatives 2022 : L’équilibre de l’information recommandé aux journalistes

Le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (Cored) invite les journalistes et techniciens des médias à veiller à l’équilibre de l’information dans le cadre de la couverture de la campagne des élections législatives du 31 juillet 2022.

« Une campagne électorale étant un moment où les appareils politiques font des offres de programmes aux citoyens, le Cored exhorte donc les consœurs et confrères à veiller à l’équilibre entre les différentes listes en compétition afin que soit respectée la règle du pluralisme, un des fondements majeurs de la démocratie » lit-on dans un document parvenu à Senego.

Ainsi, Le Cored appelle les médias à s’inscrire dans cette dynamique en ayant à l’esprit l’article 19 du Code de la presse : « Le journaliste et le technicien des médias ne doivent accepter aucun avantage, ni aucune promesse qui pourraient limiter leur indépendance professionnelle ou l’expression de leur propre opinion », mais aussi l’article 1 de la Charte des journalistes du Sénégal : « Considérer que le droit du public à une information juste et équilibrée prime sur toute autre considération ».

Toutes les listes, estime le Cored, « sont d’égale dignité et la presse, dans sa diversité, doit éviter que les moyens financiers dictent la façon de couvrir les activités liées à la campagne électorale ».

Le Cored avertit avoir commencé son monitoring. Ainsi, « Les journalistes et techniciens des médias coupables de manquements, seront attraits, au besoin, devant son tribunal des pairs ».

5- Pavillon spécial : Le Directeur de l’Administration pénitentiaire confirme l’évasion de Pape Mamadou Seck…

L’administration pénitentiaire met fin aux rumeurs sur une supposée mort de Pape Mamadou Seck. Lors d’un point de presse ce jeudi, le Colonel Jean Bertrand Bocandé, Directeur de l’Administration pénitentiaire, a confirmé l’évasion du présumé membre de la force spéciale, informe Senego.

À DÉCOUVRIR

« C’est ce qui est arrivé et c’est la vérité. Mais, chacun a le droit de s’interroger sur cette évasion », a soutenu le Colonel Jean Bertrand Bocandé qui confirme bel et bien que le prévenu s’est évadé dans la nuit du 9 au 10 juillet.

Sans convaincre, le Directeur de l’Administration pénitentiaire a également reconnu leur responsabilité, avant de faire comprendre qu’une enquête judiciaire a été ouverte, des mesures conservatoires prises et les recherches se poursuivent par la gendarmerie et la police dans le but d’arrêter Pape Mamadou Seck.

6- Actu internationale

• Côte d’Ivoire : Des retrouvailles « constructives » pour le trio Bédié-Gbagbo-Ouattara

Le président Alassane Ouattara a reçu ce jeudi 14 juillet ses deux prédécesseurs Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié, renseigne Rfi. Les ténors indétrônables de la scène politique ivoirienne se sont entretenus pour la première fois depuis douze ans. Cette réunion intervient dans le cadre du dialogue politique, à un moment d’apaisement.

• Togo : L’armée reconnaît une bavure après la mort de jeunes pris pour des jihadistes

L’armée togolaise reconnaît son implication dans la mort de sept adolescents, dans la nuit du 9 au 10 juillet. Ils avaient été victimes d’une explosion vers le village de Magba, dans la préfecture de Tône, à la frontière avec le Burkina Faso, informe Rfi.

• Sri Lanka : Le Président a remis sa démission au Parlement par mail

Le président du Sri Lanka, Gotabaya Rajapaksa, a envoyé sa démission par email au président du Parlement peu après avoir atterri à Singapour, a indiqué ce jeudi 14 juillet un porte-parole du responsable parlementaire, Indunil Yapa, renseigne Senego.

La lettre de démission a été transmise au Procureur général du pays pour en examiner les aspects légaux avant d’être formellement acceptée.

Le Sri Lanka fait face à l’une des crises les plus violentes de son histoire, depuis son indépendance en 1948. L’inflation est montée à 54,6 % en juin, étranglant la population qui fait aussi face à des pénuries de nourriture, de carburant et d’électricité.

7- Actu sports

• Coupe du Monde 2023 : Les Lionnes affrontent la Tunisie en pré-barrage de qualification

Éliminé en quarts de finale de la CAN Féminine 2022 par la Zambie, le Sénégal affrontera la Tunisie en pré-barrages pour la Coupe du Monde. Les Tunisiennes ont été sorties de la CAN par l’Afrique du Sud, ce jeudi soir, rapporte Wiwsport.

Les Lionnes ont toujours leur destin entre les mains pour atteindre l’objectif qui est de valider leur ticket pour la prochaine Coupe du Monde féminine. Alors qu’elle pensait ne plus avoir l’opportunité après l’élimination en quarts de finale de la CAN Féminine 2022 contre la Zambie (1-1, 2-4 après tirs au but), la bande à Mame Moussa Cissé dispose bien d’une autre chance.

En effet, grâce au fait d’avoir atteint les quarts de finale de cette CAN Féminine 2022, le Sénégal pourra passer par un pré-barrage pour poursuivre sa lutte pour une qualification au prochain Mondial Féminin en Australie et en Nouvelle-Zélande. Et la route se redresse encore puisque les Sénégalaises défieront la Tunisie en pré-barrages, dimanche 17 juillet à 17h00 GMT, au Maroc.

Le vainqueur de cette confrontation, qui se jouera en un seul et unique match, ira défier un adversaire qui reste à définir mais qui viendra d’un autre continent.

• CAN Féminine 2022 : Le Nigeria élimine le Cameroun et rejoint le Maroc en demi-finales

La tradition a été respectée. Pour la 12e fois en 13 confrontations dans une Coupe d’Afrique des Nations de football féminin, le Nigeria a battu le Cameroun (1-0) ce jeudi, lors des quarts de finale de la 14e édition au Maroc. Les Super Falcons affrontent le Maroc en demi-finales, renseigne Wiwsport.

• Mercato – PSG : Naples a fait de Diallo sa priorité et a ouvert les négociations !

Naples ne compte pas laisser le départ de Kalidou Koulibaly vers Chelsea perturber ses plans pour la prochaine saison. Spalletti attend un remplaçant de haut niveau et le club parthénopéen a ouvert les discussions avec le PSG pour signer Abdou Diallo.

Comme nous vous l’annoncions sur wiwsport.com, Naples s’intéresse à Abdou Diallo bien qu’ayant aussi à l’œil, le défenseur du Fenerbahçe, Min-Jae (désormais plus proche de Rennes). Et à en croire les informations de Fabrizio Romano, on est loin du stade d’un simple intérêt et le club de De Laurentiis serait même en négociations avec le Paris Saint-Germain pour s’offrir les services du défenseur sénégalais.

Selon le fameux journaliste italien, le transfert du champion d’Afrique devrait être bouclé pour 20 à 25 millions d’euros. Désireux de se séparer du défenseur des Lions, Paris privilégierait un transfert définitif pour son joueur alors que Naples rassure en indiquant que le natif de Tours était sa priorité défensive, comme le renseigne notre confrère, Loïc Tanzi.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess