SenCaféActu du 17 Juin 2022

1- Manif du 17 juin : Le Cudis lance un appel aux acteurs politiques de tous bords pour la préservation de la stabilité et de la paix

« Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), après concertation et sous le mandat des khalifes généraux et responsables d’associations islamiques du Sénégal, lance un appel pressant et solennel aux acteurs politiques de tous bords pour la préservation de la stabilité et de la paix si chères à notre pays », rapporte un communiqué.

Selon le Cudis, ces derniers mois, le pays s’enfonce de plus en plus dans une zone de turbulences et est agité par des troubles liés à des différends juridiques et pré électoraux qui cristallisent les tensions et perturbent gravement la quiétude des citoyens.

« Pourtant, le Sénégal a souvent franchi des tensions électorales, en consolidant des consensus durables et mis en avant l’intelligence et la responsabilité des acteurs pour éviter les crises politiques dramatiques observées dans d’autres pays », rappelle le Cudis.

Le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal rappelle également que la marque des hommes politiques sénégalais a toujours été globalement leur capacité de dépassement et de retrouvailles que les récits historiques retiennent et magnifient. « Ceux d’aujourd’hui ne peuvent pas faire moins que leurs devanciers. Il est encore temps de se retenir et de privilégier, sans juridisme excessif, ni faiblesse rédhibitoire ou partisane, le dialogue national pour la résolution des différends », demande le Cudis.

2- Vers un vendredi de tous les dangers : Le Sénégal en alerte, retient son souffle

La coalition Yewwi Askan Wi, après sa manifestation d’il y a deux semaines, veut remettre cela ce vendredi au même endroit, à la Place de la Nation, mais s’est vu opposer un niet catégorique de la part du Préfet de Dakar.

Ses membres, faisant fi de cette interdiction, ont décidé de maintenir la manifestation, quel qu’en soit le prix. Ce que l’Etat n’est pas non plus décidé à laisser faire. Ousmane Sonko qui a longtemps appelé à la résistance, au Mortal Kombat, à l’insurrection soutient mordicus que cette manifestation se tiendra et incite tous leurs partisans à faire de même aussi dans toutes les régions. Les écoles du centre-ville de Dakar ferment leurs portes à midi, pour permettre aux élèves de rentrer en sécurité.

3-Manif : « Si un seul sénégalais est tué ce 17 juin, Macky ne devra pas passer la nuit au Sénégal », menace Guy Marius Sagna

Dans un tweet, le secrétaire administratif du Frapp France Dégage, Guy Marius Sagna met en garde le président de la République, Macky Sall contre toute tentative de sabotage du rassemblement de l’opposition de ce vendredi 17 juin.

« Si un seul sénégalais est tué ce 17 juin par le président Macky Sall, il ne devra pas passer la nuit au Sénégal », prévient Guy Marius Sagna cité par senego.

« Le courage qu’a le président Macky Sall de détourner nos ressources et de vouloir détourner nos élections doit nous motiver davantage. Si ce valet de l’impérialisme peut avoir ce courage, nous qui défendons l’Afrique et le Sénégal devons faire face à Macky avec plus de courage », déclare-t-il.

4-Manifestation de l’opposition : Pour le ministre de la justice, « l’opposition doit assumer ses responsabilités et le gouvernement aussi assumer ses responsabilités. »

Interrogé en marge d’une cérémonie à Guédiawaye sur les risques liés à la manifestation de l’opposition de ce vendredi, le ministre de la justice, Me Malick Sall demande que chacun prenne ses responsabilités

« C’est de la responsabilité du ministre de l’Intérieur et du ministre de la Justice que je suis. Nous sommes dans un Etat de droit et chacun doit accepter de respecter l’état de droit aussi bien du côté du pouvoir que de celui de l’opposition. La loi est pour tout le monde, chacun doit assumer ses responsabilités. L’opposition doit assumer ses responsabilités et le gouvernement aussi assume ses responsabilités. »

5- Tivaouane : Un nouvel incendie déclaré à l’hôpital Mame Abdoul Aziz

L’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane est au centre d’une affaire d’incendie après le drame ayant coûté la vie à 11 bébés au Service néonatologie. Nos confrères de Rfm signalent qu’un nouvel incendie s’est déclaré dans la nuit de mercredi à jeudi 16 juin dans le même hôpital.

Plus de peur que de mal, renseignent nos confrères, car le feu a été vite maîtrisé par le personnel de garde. Les patients ont été évacués et placés en lieu sûr.

Ce énième incendie confirme l’existence d’un réel problème au sein de l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh.

Cet accident est survenu alors l’incendie du service de néonatologie ayant causé la mort de 11 bébés n’a pas encore connu son épilogue. Le parquet a instruit, pour élucider le drame, l’arrestation de la sage-femme et de l’aide-infirmière de garde le jour des faits. Et depuis ce 15 juin, le chef maintenancier, Fodé Dione, a été inculpé et placé sous mandat de dépôt.

5 (bis)- Marche interdite à Ziguinchor : Yewwi va défier le préfet

À DÉCOUVRIR

La coalition Yewwi askan wi de Ziguinchor va braver l’arrêté d’interdiction par le préfet, de la marche prévue demain dans les rues de Ziguinchor. A l’instar de la capitale Dakar, la grande mobilisation prévue demain vendredi est interdite par l’autorité préfectorale. Un vendredi qui s’annonce chaud à Dakar comme dans la capitale du Sud, rapporte Seneweb.

6- Actu internationale

• Mali : La nouvelle loi électorale devant le Conseil national de transition

L’organe législatif de la transition votera en fin de matinée ce vendredi la validation ou le rejet, très peu probable, de ce texte particulièrement attendu, informe Rfi. Il s’agit d’une mesure phare du plan d’action du Premier ministre de transition Choguel Maïga, censée mettre un terme aux crises post-électorales qu’a pu connaître le pays. La présentation de cette nouvelle loi s’inscrit aussi dans le contexte des négociations en cours entre les autorités maliennes et la Cédéao.

• Barkhane s’attache désormais à protéger la frontière malo-nigérienne

Plusieurs frappes menées contre une colonne de motos ont permis de neutraliser le 14 juin dernier « près d’une quarantaine de terroristes » à proximité de la frontière entre le Niger et le Burkina Faso, a annoncé ce jeudi l’état-major des armées françaises. La force Barkhane, après avoir quitté Ménaka en début de semaine, poursuit sa ré-articulation hors du Mali.

• Grève générale en Tunisie : Les transports et les entreprises publiques paralysés

Jour de grève générale, ce jeudi 16 juin 2022, en Tunisie à l’appel de la puissante Union générale tunisienne du travail (UGTT). Elle concerne en théorie plus de trois millions de salariés du public, Un coup de pression mis sur le président Kaïs Saïed après l’échec de négociations sociales, renseigne Rfi.

7- Actu sports

• Après son match de gala à Bambali, Sadio Mané annonce la construction d’un stade avec une pelouse synthétique !

Hier, Sadio Mané faisait encore l’actualité avec un match de gala qu’il avait organisé à Bambali. En compagnie de stars comme El Hadj Diouf, Papiss Demba Cissé et Mbaye Diagne, ils ont fait plaisir aux fans de la localité en jouant au foot, sous la pluie.

Un lieu symbolique pour le meilleur buteur de l’équipe nationale qui a commencé à jouer au football sur ce terrain. « J’ai rejoué sur ce terrain historique avec beaucoup de plaisir. J’ai beaucoup aimé rejouer sous la pluie, sur le terrain de Bambali. Mes anciens coéquipiers d’enfance en ont fait la demande » a déclaré Sadio Mané dans un communiqué de presse parvenu à la rédaction de wiwsport.

« Tout ce que je fais est destiné au Sénégal. Certes c’est à Bambali, mais il faut toujours qu’on commence quelque part » a-t-il fait savoir. Notons que Bambali dispose actuellement d’un centre de santé qui polarise 8000 habitants de Bambali et de 7 autres villages environnants, d’un Lycée, d’une station d’essence etc….

• Mercato : Abdoulaye Ndiaye quitte Lyon et rejoint Bastia en prêt !

Quelques semaines après avoir prolongé son contrat à Lyon, Abdoulaye Niakhaté Ndiaye jouera en Ligue 2 la saison prochaine.

L’heure d’entrer dans monde professionnel a véritablement sonné. Débarqué du Dakar Sacré-Cœur l’été 2020 dans le cadre du partenariat entre l’Académie sénégalaise et l’Olympique Lyonnais, Abdoulaye Ndiaye s’apprête à vivre sa première expérience dans le football professionnel en France.

Après avoir disputé 15 rencontres de National 2 avec l’équipe réserve de l’OL, le défenseur international U20 sénégalais a convaincu ses dirigeants qui l’ont prolongé en mai dernier jusqu’en 2025. Peu après ce renouvellement, il a été prêté à Bastia, 12e de Ligue 2 la saison écoulée.

• Mercato – Mayence : Moussa Niakhaté vers le promu de Premier League, Nottingham Forest

Le défenseur de Mayence, Moussa Niakhaté pourrait changer de couleur cet été. Très performant en Bundesliga, le Franco-sénégalais serait en discussion avec le promu de Premier League, Nottingham Forest, renseigne Wiwsport.

Alors que son avenir international est en pleine ébullition, Moussa Niakhaté aurait tapé dans l’œil de Nottingham Forest. Fraîchement promu en Premier League, le premier club professionnel au monde serait en discussion avec le défenseur franco-sénégalais de Mayence. L’Equipe nous révèle que Niakhaté ne serait pas contre un départ du championnat allemand cet été.

Toutefois, Nottingham devra faire avec la concurrence au milieu des intérêts manifestés de West Ham et d’Everton. Âgé de 26 ans, Moussa Niakhaté pourrait être tenté de connaître une nouvelle page de sa carrière après 4 ans passés à Mayence. Il est à une année du terme de son contrat avec Mayence.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess