SenCaféActu du 18 Juin 2022

1- 3 morts lors des manifestations : Sonko impute la responsabilité à Macky

Ousmane Sonko a fait une déclaration sur les manifestations de ce 17 juin, qui ont occasionné trois (3) morts. Pour lui, si la manifestation avait été autorisée, il n’y aurait jamais eu de mort, rapporte Senego.

Pour Ousmane Sonko, cette manifestation marque la fin du règne de Macky Sall. Il quittera forcément la pouvoir en 2024, a-t-il assuré.

Le maire de Ziguinchor a aussi mis en garde la France, de rester en dehors des affaires intérieures du Sénégal.

Il donne également un ultimatum pour la libération de Déthié Fall, Ahmed Aïdara, Mame Diarra Fall, ainsi que des éléments de sa garde rapprochée. « Au-delà, nous viendrons les chercher », prévient-t-il.

A noter que les forces de sécurité ont encerclé le domicile du leader de Pastef, l’empêchant de participer à cette manifestation initiée par la coalition Yewwi askan wi.

2- « Une liste sans suppléants ou sans titulaires, Meussouma ko djiss ci élection » Sadikh Niass  (Raddho)

Sadikh Niass, secrétaire général de la Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de L’homme (Raddho), a analysé l’interdiction par le préfet de la marche vendredi de l’inter coalition Yewwi Askan Wi-Wallu. 

Le trouble à l’ordre public et l’encadrement d’une manifestation ne sont pas réunis pour interdire la manifestation de YAW. Selon Sadikh Niass, ce que le pouvoir a déployé en matière de forces de l’ordre, seul le 1/10 était requis pour encadrer les manifestants de l’opposition, relate Senego.

« La liberté de marche est constitutionnalisée », a-t-il dit.

« Le dialogue inachevé doit être poursuivi pour s’entendre sur le minimum sinon bonjour la confusion, car la confiance est de rigueur entre les acteurs dans une élection ». Et occasion pour M. Niass de railler cette décision alambiquée du Conseil constitutionnel.

« Une liste sans suppléants ou une  liste sans titulaires. C’est une première dans l’agenda électoral du Sénégal, avec beaucoup de controverses ».

Toutes choses qui lui font savoir que pouvoir et opposition doivent dialoguer.

3- Répression de la manif de YAW à Ziguinchor : 2 morts et une dizaine de blessés

Deux personnes ont perdu la vie lors de la manifestation de l’opposition réprimée par les forces de l’ordre à Ziguinchor. En effet, un homme d’une quarantaine d’années habitant Tanghory, commune de Bignona, a été blessé par balle et un autre a rendu l’âme suite à son évacuation à l’hôpital Régional de Ziguinchor, âgé aussi d’une quarantaine d’années. Onze autres sont blessés lors des affrontements avec les forces de sécurité à Ziguinchor selon Guy Marius Sagna, qui précise que ces gosses ont reçu des balles réelles, rapporte Seneweb.

Malgré la situation qui était vive à Ziguinchor cet après-midi, avec des pneus brûlés un peu partout, la course-poursuite entre forces de l’ordre et manifestants n’a pas eu lieu, du moins jusqu’à l’arrivée des leaders de YAW avec Guy Marius Sagna au rond-point Aline Sitoé Diatta. Moins d’une heure après le départ de ces leaders, les choses ont commencé à dégénérer.

 Dans une déclaration, Guy Marius Sagna venu exceptionnellement à Ziguinchor pour cette marche a annoncé que 11 personnes ont été blessées par balles réelles. Selon lui, des agents des forces de défense et de sécurité ont fait usage de balles réelles. Il précise :  » À l’évidence, la marche réussie par les populations de Ziguinchor, Bignona et Oussouye qui malgré l’interdiction sont parvenues à arriver au rond-point Aline Sitoé Diatta, a rendu fou le président Macky Sall qui se venge sur les populations en tirant sur elles.

Nous mettons en garde le président Macky Sall sur la situation déjà précaire ici au Sud du Sénégal. Nous invitons le président Macky Sall à ne pas nous pousser à bout. La stratégie du chaos ne passera pas. Si le président Macky Sall continue ainsi, c’est son départ que nous allons demander ».

4- Manifestations du 17 Juin : Déthié Fall et Mame Diara Fam placés en garde à vue

Le leader du Parti Républicain pour le Progrès/Diisóo ak Askan wi et la député Mame Diara Fam ont été finalement placés en garde à vue à la suite de leur arrestation, à l’occasion de la manifestation interdite de l’opposition, ce vendredi 17 juin, selon Me Cheikh Koureyssi Ba.

Sale temps pour les députés. A la suite de leur audition à la Section de recherches de Colobane, ces parlementaires ont été mis en position de garde à vue, renseigne Senego.

Des heurts et des rassemblements ont éclaté de manière éparse dans la capitale. D’abord à Cité Keur Gorgui près du domicile d’Ousmane Sonko, où un important dispositif de sécurité a été déployé ce vendredi matin.

Ici, des partisans de l’opposant ont été dispersés avec des gaz lacrymogènes après la prière, en tout début d’après-midi. L’opposant lui était bloqué à son domicile, encerclé par les forces de sécurité.

Selon un bilan provisoire, trois personnes dont une à Dakar et deux à Ziguinchor, ont perdu la vie dans cette manifestation non autorisée.

5- Manifestations de ce vendredi : AAR Sénégal regrette une « prise en otage du pays par BBY et YAW »

La coalition AAR Sénégal sort de son mutisme et s’exprime sur les manifestations qui ont eu lieu ce vendredi 17 juin. Dans un communiqué parvenu à PressAfrik, le porte-parole Thierno Bocoum dit regretter une « prise en otage du pays par deux coalitions BBY et YAW dont les deux listes nationales devaient être déclarées irrecevables au regard des dispositions pertinentes de la loi ».

À DÉCOUVRIR

AAR Sénégal s’est incliné devant la mémoire de cet adolescent et présente ses condoléances à la famille éplorée » Tout en exigeant « que la lumière soit faite sur ce décès et sur les précédents survenus en mars 2021 ».

La coalition du Dr Abdourahmane Diouf et Cie « condamne les arrestations arbitraires lors de la manifestation de la coalition YAW de ce vendredi 17 juin 2022 » Et « note que le fait d’assiéger, sans décision de justice, les domiciles d’opposants à son régime est un  précédent dangereux pour notre démocratie. La liberté de circuler est garantie par la constitution sénégalaise. Le régime de Macky Sall ne peut la priver à aucun compatriote sénégalais ».

AAR SÉNÉGAL réitère enfin « son exigence pour que les élections législatives se tiennent à date échue ».

6- Actu internationale

• Mali : La nouvelle loi électorale adoptée après avoir été largement amendée

Au Mali, la nouvelle loi électorale a été adoptée ce vendredi après-midi, informe Rfi. À une très large majorité, mais avec beaucoup de modifications apportées au texte initial, qu’avait proposé le gouvernement. La nouvelle loi électorale est censée améliorer l’organisation des futurs scrutins : plus de transparence, plus d’indépendance, plus de légitimité et moins de contestation possible. Et tout cela grâce notamment à un nouvel organe unique de gestion des élections.

• La remise officielle de la dent de Patrice Lumumba se prépare à Bruxelles

À l’ambassade de la République démocratique du Congo se tenait ce vendredi une conférence de presse en présence d’officiels congolais et de la famille du Premier ministre du Congo, assassiné en 1961. Lundi aura lieu à Bruxelles la remise officielle à sa famille de la dent extraite de sa dépouille mortelle lors de son assassinat, renseigne Rfi. Les préparatifs vont bon train et les détails du programme sont ficelés.

• Fusillade à la frontière rwando-congolaise : Kigali tente l’apaisement

Après la fusillade qui a eu lieu à la frontière entre le Rwanda et la RDC samedi 17 juin, et au cours de laquelle un soldat congolais a été tué et deux policiers rwandais blessés, le gouvernement rwandais s’est exprimé sur l’incident et sur les relations tendues avec son voisin congolais lors d’une conférence de presse dans la soirée, rapporte Rfi.

7- Actu sports

• Coupe du Sénégal : La finale se jouera au stade Abdoulaye-Wade le 26 juin prochain!

Prévue dimanche prochain, la finale de la Coupe du Sénégal senior se jouera au stade Professeur Abdoulaye-Wade le 26 juin prochain.

Sur notre article publié hier pour informer de la date, les commentaires étaient nombreux pour manifester leur désir de voir la finale se jouer dans le nouveau stade à Diamniadio. Rappelons que la décision n’était pas encore prise concernant le lieu de la finale en senior. Elle l’est maintenant !

Ce match tant attendu pour clôturer la saison professionnelle 2021-2022 se disputera sur la pelouse de l’infrastructure de 50.000 places, dimanche prochain à 18 heures. Le Casa Sports et l’Etoile Lusitana seront finalement les deux premiers clubs du championnat local à jouer un match dans ce stade.

Le vainqueur de ce match représentera le Sénégal à la Coupe CAF. Toutefois, le Casa Sports déjà qualifié pour la Ligue des champions en remportant le championnat ne sera pas qualifié pour l’autre compétition des clubs africains en cas de victoire. La LSFP devra choisir entre le vaincu ou le club classé 2e en Ligue 1. La Ligue Sénégalaise de football ne s’est pas encore prononcée sur la décision à prendre dans ce cas de figure.

Au stade Lat Dior de Thiès, se disputent les finales en petites catégories (junior et cadet). En U20, la Génération Foot fera face à Diambars. Et en U17, Génération Foot va en découdre avec Oslo. Ces matchs sont prévus pour le samedi 25 juin.

• C’est fait, Sadio Mané va signer au Bayern Munich

C’est désormais un secret de polichinelle. Sadio Mané va bel et bien signer au Bayern Munich, renseigne Afriquesports.

Un accord total entre les parties. La dernière offre du Bayern Munich de 40 millions d’euros + bonus serait acceptée par Liverpool. Et les deux clubs seraient tombés d’accord sur le transfert de l’international sénégalais révèle Fabrizio Romano.

Sadio Mané devrait parapher un bail de trois saisons avec le Bayern Munich. Cet accord a été conclu depuis plusieurs semaines maintenant.

Tout est clair désormais. Il ne reste que l’officialisation de cette opération.

• Ligue 2 – Omar Daf est le nouvel entraîneur de Dijon FCO !

C’est désormais officiel ! Omar Daf est le nouvel entraîneur du Dijon FCO, informe Wiwsport. Le technicien sénégalais a paraphé un contrat de 2 ans avec les Rouges.

Dans l’air depuis ces derniers jours, Dijon FCO vient d’officialiser l’arrivée sur son banc d’Omar Daf. L’ex coach de Sochaux a paraphé un contrat de 2 ans plus une année en option avec le club relégué en Ligue 2 à l’issue de la défunte saison.

Omar Daf quitte ainsi le FC Sochaux après 4 saisons sur le banc en tant que titulaire. Les Rouges ont fait l’annonce en ce début de week-end et le Sénégalais devrait très reprendre du service sous ses nouvelles couleurs. Bonne chance pour cette nouvelle aventure !

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess