SenCaféActu du 23 Juin 2022

1- Les députés Bara Doli, Déthié Fall, Diarra Fam arrêtés : Aar Sénégal va déposer un recours à l’Assemblée nationale

La coalition Aar Sénégal dénonce l’arrestation des députés Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly, Déthié Fall et Mame Diarra Fam. Lors d’une conférence de presse tenue ce mercredi 22 juin, le député Théodore Monteil annonce qu’ils vont déposer un recours au bureau de l’Assemblée nationale, rapporte Senego.

Selon le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, indique Théodore Monteil, « n’importe quel député peut introduire une requête au niveau du bureau de l’Assemblée nationale et invoquer l’article 51 et 52, pour demander l’arrêt des poursuites contre un député. Et une commission ad hoc de 11 membres sera mise en place pour étudier les dossiers et arrêter les poursuites ».

La coalition Aar Sénégal dénonce ainsi une arrestation arbitraire des députés issus de l’opposition. « Cheikh Abdou Bara Doli a été arrêté en flagrance, et envoyé en instruction. Alors que le député ne peut être arrêté sous cette forme sans la levée de son immunité parlementaire. Déthié Fall aussi est arrêté sur la VDN, alors que la manifestation était prévue à la Place de l’Obélisque, de même que Mame Diarra Fall, arrêtée chez Barthélémy Dias », regrette Théodore Monteil, qui ajoute que dès demain, ils vont déposer leur recours.

2- Concert de casseroles et de klaxons : Mot d’ordre bien suivi, Sonko réussit son pari

A 20h00, le bruit a retenti à Dakar et un peu partout au Sénégal. Le concert des casseroles et de Klaxons, initié par la coalition Yewwi Askan Wi, pour dénoncer la gouvernance de Macky Sall, est largement suivi, rapporte Dakaractu.

A Dakar, Ziguinchor, Tivaouane et autres endroits du pays, le constat est identique : de nombreux Sénégalais sont sortis dans la rue avec leurs casseroles et les conducteurs n’ont pas été en reste.

Trouvé chez lui, Ousmane Sonko, qui a annoncé l’idée aux Sénégalais, a été interrogé par la presse. Mais, sa voix était à peine audible à cause du bruit des casseroles.

Pour ce premier jour, les 10 mn ont été largement dépassées, le concert s’est poursuivi dans certains endroits du pays, alors qu’il devait prendre fin à 20h10.

3- L’ancien ministre Mankeur Ndiaye se dit victime d’ injures et de menaces de mort » depuis sa dernière sortie

« Depuis hier j’enregistre des injures et des menaces de sévices physiques et de mort. Je prends à témoin l’opinion nationale et internationale. Je n’ai offensé personne. Je n’ai dit du mal de personne », écrit l’ancien patron de la diplomatie sénégalaise Mankeur Ndiaye.

Toutefois, ajoute-t-il, « Je continue de plaider pour le dialogue politique et des élections inclusives ».

Pour rappel, Mankeur Ndiaye a réagi, devant la situation de crise préélectorale née du rejet de la liste de Yewwi Askanwi aux législatives de juillet prochain, pour décrier les atteintes aux libertés. Une sortie qui a été mal perçue dans les rangs du pouvoir.

« Depuis des semaines, le monde observe le Sénégal. Notre pays doit continuer d’être un État de droit respectueux des libertés individuelles et collectives, de sa Constitution et des lois et attaché à son unité nationale. Discutons pour pacifier le champ politique », avait-il écrit dans un post parcouru par Seneweb.

4- L’Onu invitée à organiser une mission au Sénégal pour mettre fin aux graves atteintes au droit de réunion pacifique

Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit de réunion pacifique et d’association a été saisi d’une correspondance par la Société civile sénégalaise, informe Dakaractu. Une saisine du Rapporteur Spécial pour l’inviter « à agir et surtout à organiser une mission au Sénégal pour prendre connaissance et mettre fin aux graves atteintes au droit de réunion pacifique ».

Un droit bien « garanti par l’article 20 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et par l’article 21 du Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques », ont indiqué lesdites organisations de la Société civile signataires de cette saisine. Il s’agit de Afrikajom Center ; Agissons Ensemble ; Article19 Afrique de l’Ouest ; Amnesty International Sénégal ; Cosce ; Gradec ; Imagine Africa ; Ligue Sénégalaise des Droits de l’Homme ; Pacte ; Raddho ; Y en a marre.

Celles-ci ont rappelé, au Rapporteur spécial, que « la liberté d’expression est inséparable de la liberté de réunion pacifique. Et qu’elle constitue une liberté fondamentale reconnue par les articles 8 et 10 de la Constitution du Sénégal. En effet, la manifestation du 17 juin 2022, organisée par la Coalition Yewwi Askan Wi a été interdite par le Préfet de Dakar. L’interdiction a été entérinée par le juge des référés, renseigne la Société civile qui signale que c’est cela qui a « donné lieu à des manifestations populaires qui ont été violemment réprimées. Le bilan des violences des forces de sécurité fait état de quatre (4) morts, d’un nombre indéterminé de blessés et de plus de 250 détenus dont deux maires et trois députés détenus arbitrairement en dépit de la protection que leur confère leur immunité parlementaire ».

4 (bis)- Affaire Me Tine contre Etat du Sénégal : La Cour suprême va trancher ce jeudi

L’affaire opposant l’Union Sociale Libérale (USL) contre l’État du Sénégal sera jugée jeudi 23 juin 2022 à 12h devant la Cour suprême de Dakar.

 Le 25 mars 2022, Me Abdoulaye Tine, Président du parti USL avait saisi en référé la Cour Suprême pour solliciter la suspension de l’arrêté du Ministre de l’intérieur en date du 3 mars 2022.

Cet arrêté fixait les modalités d’application du parrainage pour les élections législatives du 31 juillet 2022.

Selon l’USL, le refus de l’Etat du Sénégal de se soumettre au droit en respectant l’arrêt de la Cour de Justice de la CEDEAO du 28 avril 2021 et qui déclarait illégal le système de parrainage, ce refus devra être sanctionné par le juge administratif. Un Juge qui est le garant et le gardien de la légalité administrative.

Pour rappel, l’affaire avait été déjà appelée à la Barre le 9 juin dernier avant d’être renvoyée au 23 juin 2022 à 12h. Le motif avancé par le Président de la Cour pour justifier ce renvoi était « la bonne administration de la justice ».

Il est évident que la suspension de l’arrêté du Ministre de l’intérieur entraînera inéluctablement le report des élections législatives qui sont prévues pour le 31 juillet 2022.

En effet, tout le processus électoral devra être repris à zéro et ceci sans le système illégal de parrainage, indique Pressafrik.

À DÉCOUVRIR

5-Un attentat manqué au poste électrique de la Senelec sur l’autoroute à péage : les membres du commando arrêtés

Selon les quotidiens Les Echos et l’Obs parus ce jeudi, l’attaque du poste de la Senelec s’est déroulée à 2h du matin dans la nuit du 16 au 17 juin.

Le poste électrique relais situé à la sortie 10 de l’Autoroute à péage a été attaqué à coup de cocktails Molotov. Selon l’Obs, arrêté par la Sureté urbaine de la police, Mor Guèye, un des membres du commando, mouille un certain Aliou dit « Doun khaf » et désigne Ousseynou Seck alias « Akhenaton » comme le commanditaire. Le commerçant Madické Diop, qui a vendu des fumigènes aux mis en cause, a été arrêté aux abords du Port de Dakar.

5 (bis)- Tivaouane : La pose de la première pierre du nouvel hôpital de niveau 3 prévue ce samedi

Bonne nouvelle pour les populations de Tivaouane et environs. Le Président de la République  a annoncé, au cours du Conseil des ministres, tenu ce mercredi 22 juin, qu’il procédera, le samedi 25 juin 2022, à la pose de la première pierre du nouvel hôpital de niveau 3 de Tivaouane. Ce, en marge de la visite qu’il effectuera, à Tivaouane, à l’occasion du centenaire de la disparition de Seydi EL Hadji Malick SY, rapporte-t-on dans le communiqué dudit conseil parcouru par Seneweb.

6- Actu internationale

• Le maire de Bissau suspendu par le gouvernement pour corruption présumée

Le gouvernement bissau-guinéen a suspendu le maire de la capitale Bissau pour corruption présumée dans notamment une affaire de vente de terrains et de non-versement de pensions d’employés, a-t-on appris mercredi de source officielle, renseigne AFP.

Le maire Luis Ntachama est en poste depuis avril 2021. Il est membre du Parti de la rénovation sociale (PRS), une formation appartenant à la coalition présidentielle dont des responsables sont en friction avec le camp du chef de l’Etat Umaro Sissoco Embalo.

• Les États-Unis veulent renforcer leurs liens économiques avec l’Afrique

Le secrétaire américain adjoint au Commerce, Don Graves, a plaidé ce mardi 21 juin pour un nouveau partenariat équitable avec les gouvernements des États africains, alors que l’administration de Joe Biden s’efforce de renouer le lien entre les deux continents mis à mal sous l’ère Trump, informe Rfi.

• RDC : Le cercueil de Patrice Lumumba est arrivé dans sa région natale du Sankuru

Plus de 61 ans après son assassinat, le cercueil de Patrice Lumumba, dans lequel se trouve une dent, unique relique du héros de l’indépendance de l’ex-Congo belge, est arrivé mercredi dans la province du Sankuru, sa région natale du centre de la RDC, renseigne Rfi. Après avoir quitté Bruxelles mardi soir à bord d’un avion de Congo Airways, le cercueil et la délégation qui l’accompagne avaient fait escale à Kinshasa, où ils ont emprunté trois petits appareils qui se sont posés l’un après l’autre en début d’après-midi sur la piste en terre battue de l’aérodrome de Tshumbe, à 25 km d’Onalua, village natal de Lumumba.

7- Actu sports

• Noah Fadiga : « Sénégal ou Belgique ? J’espère que je vais devoir faire ce choix ! »

Belge bien évidemment d’origine sénégalaise, Noah Fadiga n’a pas encore décidé avec quelle sélection nationale il allait évoluer, informe Wiwsport.

Fils de l’ancien stratège de l’Equipe Nationale du Sénégal, Khalilou Fadiga, qui a honoré à 37 reprises le maillot national du Sénégal, Noah a encore l’ombre de son père dans le dos. En tout cas, en ce qui concerne sa carrière internationale. Né à Bruges, en Belgique, il y a 22 ans, il s’est confié sur sa future sélection nationale.

 « Tout le monde connaît l’histoire de mon père, j’ai de l’affection pour le Sénégal, ma deuxième patrie dans laquelle je retourne chaque hiver et où l’on m’a demandé de choisir les Lions. Ce ne sera pas facile (de faire un choix). Je dois y réfléchir, en parler à mes parents, mais ce sera mon choix », a déclaré le joueur d’Heracles Almelo.

• CAN Féminine 2022 : La remise du drapeau aux Lionnes prévue ce jeudi !

Après avoir effectué deux matchs amicaux contre le Cameroun en vue de leur préparation pour la Coupe d’Afrique des Nations prévue au Maroc, les Lionnes au Sénégal, vont recevoir le drapeau national ce jeudi.

Le ministre des Sports, Matar Ba, procèdera, ce jeudi à 10 heures, à la cérémonie officielle de remise du Drapeau National aux Lionnes du Sénégal en partance pour le Maroc pour les besoins de la Coupe d’Afrique des Nations prévue du 2 au 23 juillet. La traditionnelle cérémonie aura lieu à l’arène nationale, informe le communiqué de la fédération Sénégalaise de Football parvenu à Wiwsport.

Après avoir entamé leur préparation en vue de cette compétition, les joueuses de Mame Moussa Cissé qui ont déjà disputé deux matchs amicaux contre le Cameroun (2-2, 0-1) à Douala se frottent à la Guinée Bissau cet après-midi au stade Lat Dior de Thiès avant de rallier Tunis pour y affronter la sélection féminine de la Tunisie. Elles vont ensuite regagner le Maroc, le pays hôte de cette 14e édition. Rappelons que les coéquipières de Nguenar Ndiaye logent dans le groupe A en compagnie du Maroc, de l’Ouganda et du Burkina Faso.

• Sadio en conférence de presse : « Ce que le Bayern m’a proposé »

Sadio Mané s’est exprimé en conférence de presse, sur les raisons qui l’ont poussé à signer au Bayern Munich après six ans à Liverpool, rapporte Igfm.

« Je suis très heureux de signer au Bayern. Le projet m’a attiré car je le trouve très intéressant. Donc, quand on m’a parlé du projet, je n’ai pas trop hésité. Il (coach Bayern) a expliqué quelles sont ses idées. J’étais très fasciné et je me suis tout de suite vu dans le projet. Quand le Bayern a montré de l’intérêt, j’étais fasciné et je n’ai pas eu à réfléchir à deux fois. J’ai aussi eu d’autres propositions, mais j’ai choisi le FC Bayern. C’est le bon club pour moi », a déclaré l’international sénégalais, ce mercredi, lors de sa présentation à la presse allemande. « C’est un challenge pour moi de découvrir la Bundesliga », a fait savoir le désormais nouvel attaquant des champions d’Allemagne.

« L’équipe a des chances de faire beaucoup en Ligue des champions. Je n’ai aucun doute sur le fait que le FC Bayern est l’une des équipes les plus fortes du monde. C’était une des raisons du changement. Je crois au projet », a-t-il expliqué.

Pour rappel, Mané a signé un contrat de trois ans, contre 40 millions d’Euros (26 milliards FCFA).

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess