SenCaféActu du 24 Juin 2022

1- Force spéciale pour déstabiliser Dakar : L’Etat lance Interpol aux trousses de Ousseynou Seck alias Akhénaton, les 11 mis en cause déférés ce vendredi

Lors de la manifestation du 17 juin, des individus constitués en force spéciale, voulant semer le chaos à Dakar, avaient été arrêtés. Et un nommé Ousseynou Seck, qui vit à l’étranger, plus connu sous le nom d’Akhénaton, serait un des instigateurs.

Ce dernier est connu pour ses directs incendiaires sur les réseaux sociaux contre le régime de Macky Sall. D’après L’Obs parcouru par Senego, Akhetanon serait le financier du commando. Une réunion s’est tenue hier à Dakar, pour un partage d’informations en vue de son arrestation par Interpol.

« Le 19 juin, à 20 heures, Pape Ousmane Seck (grand-frère de Akhetanon) et Abdoul Aziz Niang ont été interpellés à la plage de la BCEAO. Selon les renseignements, ils faisaient partie des organisateurs des émeutes du mois de mars 2021, souligne les policiers dans leur rapport consulté par L’Observateur. Ils financent aussi les activités après avoir reçu des fonds provenant de Akhenaton et de Max Kilumati, établis en Europe. »

La même source rapporte que l’une des onze personnes arrêtées, Mor Guèye, qui aurait pris part à l’attaque du poste de la Senelec situé à la sortie 10 de l’Autoroute à péage, en a rajouté une couche. Il aurait déclaré qu’après avoir jeté un cocktail Molotov sur le bâtiment cible, son complice présumé, Doun Khaf, « a rendu compte au prénommé Akhenaton alias Commando Cojak », commanditaire de l’attaque, selon son témoignage.

2- Renvoi du procès de Dethié et Mame Diarra Fam : Sonko affirme que c’est pour « empêcher certaines têtes de liste dans des départements stratégiques de participer aux élections législatives »

Le procès en flagrant délit des députés Mame Diarra Fam et Dethié Fall, qui devait se tenir ce mercredi 22 juin, a été renvoyé au lundi 27 juin. La raison évoquée est la petitesse de la salle d’audience. Tout le contraire de ce qu’avance Ousmane Sonko, le leader du Pastef ce jeudi 23 lors d’une conférence de presse, rapporte Seneweb.

« C’est le ministre Malick Sall qui a demandé le renvoi de ce procès pour aller en procès spécial, parce qu’il s’est heurté au refus de jeunes magistrats en flagrant délit », explique le chef de file des patriotes. Ce dernier affirme que la volonté du pouvoir en place est « d’empêcher certaines têtes de liste dans des départements stratégiques de participer aux élections législatives ».

« Malick Sall a voulu des condamnations de principe pour que nos camarades tombent sous le coup de l’article 34. Ils seraient ainsi frappés d’inéligibilité ». Ousmane Sonko reste persuadé « que le maire de Guédiawaye risque aussi le même sort ».

Pour rappel, Yewwi Askan Wi a vu ses têtes de liste à Ziguinchor, Mbacké et Guédiawaye arrêtées lors de la manifestation interdite du 17 juin derrnier. Il s’agit notamment de Guy Marius Sagna, Serigne Abdou Bara Mbacké Dolly et Ahmed Aïdara. La députée Mame Diarra Fam est deuxième de la liste de Yewwi à Pikine.

C’est pourquoi Ousmane Sonko appelle le peuple sénégalais à rester debout. « Macky Sall est en train de dérouler un programme qui, au final, aboutira à un troisième mandat et il ne faut pas l’accepter ».

3- Tabaski 2022 : En raison de l’embargo sur le Mali, le Sénégal se rabat sur la Mauritanie pour s’approvisionner en moutons

Le Sénégal ne pourra pas s’approvisionner en moutons en provenance du Mali pour la fête de Tabaski de 2022. La Cédéao a décrété un embargo économique et financier au pays de Assimi  Goîta. Mais, selon le ministre de l’Elevage et des Productions animales Aly Saleh Diop, la Mauritanie sera l’alternative pour contourner la fermeture des frontières entre le Sénégal et le Mali, relate pressafrik.

« Le marché d’importation de moutons est évalué à 27,78% en 2021 en provenance du Mali et de la Mauritanie. Eu égard aux difficultés d’importation notées sur les moutons en provenance du Mali, j’ai effectué du 04 au 06 mai 2022, en compagnie du Gouverneur de la région de Saint-Louis, une visite de travail en République islamique de Mauritanie pour rencontrer les autorités et les responsables des organisations professionnelles d’éleveurs de la Mauritanie et discuter des modalités d’importation de moutons à partir de la Mauritanie. Sensibilisés sur les mesures de facilitation accordées par le Sénégal, ils se sont engagés à prendre toutes les dispositions idoines pour contribuer significativement à l’approvisionnement du marché », a déclaré le ministre de l’Elevage sénégalais en conférence de presse, ce jeudi.

4- Élections territoriales du 23 janvier : Plus d’1 milliard 300 millions dépensé par la CENA

Les dépenses effectuées par la CENA pour le contrôle et la supervision des élections départementales et municipales du 23 janvier 2022 sont diversement effectuées selon un planning bien défini. 

Dans ce rapport parcouru à Dakaractu, la commission électorale nationale autonome (CENA) note que dans la rubrique achat de matériel électoral (cachets, fournitures de bureau, matériel informatique, supports juridiques), sont 343 930 942 francs dépensés ; Indemnités des contrôleurs affectés à la DAF : 20 735 000 francs.

Par contre, les dépenses effectuées au niveau des CEDA sont entre autres : Processus de dépôt, de vérification et de validation des listes de candidature : 131 420 000 francs ; Formation, indemnités des contrôleurs et superviseurs, location de véhicules, frais divers… 843 766 000 francs ; dotation de carburant : 36 156 000 francs ; Frais de communication : 2 760 000 francs.

En dehors de l’acquisition du matériel nécessaire au contrôle et à la supervision des opérations électorales, ces dépenses concernent, pour l’essentiel, les indemnités des 22 499 agents déployés par les CEDA sur le terrain, soit 6 778 superviseurs, 15 066 contrôleurs et 655 éléments de réserve.

La prise en charge correcte de ces dépenses se heurte encore une fois à la lancinante et récurrente question de la mobilisation des crédits affectés à la CENA.

5- Un ancien co-détenu de Abdou Bara Dolly raconte : « il est dans des conditions très difficiles, il souffre à la chambre 10  de Rebeuss»

Arrêté et emprisonné pendant un mois pour avoir fumé aux abords du TER, Mohamed Ly sorti de prison ce mercredi 22 juin 2022, qui a côtoyé Cheikh Abdou Bara Dolly, affirme que le député souffre au sein de la prison.

« Nous étions dans la même chambre à la prison de Rebeuss, Cheikh Abdou Bara Dolly et moi, mais il n’a pas sa place en prison, car c’est un homme bien qui a sa dignité. Actuellement il est en train de vivre des conditions très difficiles, il souffre beaucoup au sein de la chambre 10 de Rebeuss. Chambre où sont entassées près de 100 détenus », a-t-il déclaré sur dakaractu.

Il faut, dit-il, « que les autorités comprennent que les personnes qui vivent dans les prisons ne sont pas des animaux. Cheikh Bara Dolly a vécu le paquetage comme nous tous dans la prison », a-t-il ajouté. 

5 (Bis)- Avec 142 millions de followers, Khaby Lame devient le roi de TikTok

Le Sénégalais Khaby Lame est devenu ce jeudi matin, le tiktokeur le plus suivi au monde en comptabilisant plus de 142,4 millions de followers sur le célèbre réseau social. Il a détrôné l’Américaine Charli D’Amelio et ses 142,2 millions de followers.

À DÉCOUVRIR

De son vrai nom Khabane Lame, l’influenceur vedette de 22 ans, qui réside en Italie, est devenu célèbre grâce à ses vidéos muettes humoristiques postées sur TikTok comme celle-ci, datée du 22 juin. 

Son ascension a tout du conte de fées. Ouvrier dans une usine de Turin, il a été licencié en mars 2020. Pour s’amuser, il a commencé à tourner ses vidéos comiques pendant la pandémie de Covid-19, depuis Chivasso, ville de la métropole turinoise où il vit depuis son arrivée en Italie à l’âge d’un an.

Basés principalement sur la gestuelle et l’expression du visage, ses films courts muets, à l’ironie subtile ou à l’humour grotesque, revêtent une dimension universelle qui lui ont permis de toucher très facilement et très rapidement les utilisateurs du réseau social dans le monde entier.

Si certains l’ont surnommé le «Buster Keaton contemporain», ses modèles seraient, selon lui, plutôt à chercher du côté de Mister Bean, Eddy Murphy ou Will Smith.

6- Actu internationale

• Guinée : Le FNDC suspend son appel à manifester pour « donner une chance » au dialogue

Le FNDC, ce collectif qui a mené la contestation en Guinée contre l’ancien président Alpha Condé, a annoncé mercredi suspendre son appel à une manifestation prévue ce jeudi, qui s’annonçait comme le premier grand rassemblement de protestation sous la junte au pouvoir à Conakry, rapporte Rfi. Le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) a expliqué dans une déclaration vouloir « donner une chance » au dialogue proposé par le chef du gouvernement transitoire Mohamed Béavogui.

• Centrafrique : Le constat alarmant de la cheffe de la Minusca

Valentine Rugwabiza, la cheffe de la Minusca, s’exprimait devant le Conseil de sécurité de l’ONU ce mercredi 22 juin pour présenter son premier rapport sur la situation dans le pays, informe Rfi.

Deux mois après sa prise de fonction à Bangui, Valentine Rugwabiza s’inquiète, sur le plan sécuritaire, de « la persistance de violations du cessez-le-feu par toutes les parties qui poursuivent leurs opérations et actes de belligérances ». Elle souligne notamment le repositionnement de groupes armés dans le Nord, le Centre et l’Est du pays.

• Énergie : Relance d’un projet de gazoduc transsaharien

Le projet de gazoduc transsaharien (le TSGP), est relancé. Ce projet de gazoduc de 4 000 kilomètres qui prendrait sa source au Nigeria, traverserait le Niger, pour rejoindre la côte algérienne à des fins d’exportation vers l’Europe. Les ministres nigérien, algérien et nigérian ainsi que leurs équipes se sont réunis à Abuja en début de semaine, renseigne RFi. Une seconde rencontre après celle qui s’était tenue à Niamey en février 2022. Cette réunion tripartite a permis de confirmer la volonté des trois États de relancer ce projet qui était en berne depuis plusieurs années. 

7- Actu sports

• Préparation CAN Féminine 2022 : Les Lionnes corrigent la Guinée-Bissau en amical (3-0) !

Avant de s’envoler vers le Maghreb, l’Equipe Nationale féminine du Sénégal s’est baladée en amical, ce jeudi, contre la Guinée-Bissau (3-0), rapporte Wiwsport.

Elles sont redoutables, même dans le boubou le plus beau du monde. Quelques heures après leur descente à l’Arène Nationale dans une tenue magnifique tenue traditionnelle afin de recevoir le Drapeau National des mains du Ministre des Sports Matar Ba, les Lionnes du Sénégal faisaient escale au Stade Lat Dior ce jeudi après-midi.

La bande à Mame Moussa Cissé avait rendez-vous avec la Guinée-Bissau pour leur troisième sortie amicale, rentrant dans la préparation pour la CAN Féminine 2022. Elles ont brièvement réchauffé leurs chaussettes en collant un sacré 3-0 aux Djurtus Dames grâce à Nguénar Ndiaye, Korka Fall et bien évidemment Awa Diakhaté.

• Navétanes – Phases nationales 2022 : Plus de 100 millions de budget, le coup d’envoi prévu en juillet

Pour la saison à venir les phases nationales de l’ONCAV bénéficieront d’un budget de plus 100 millions de nos francs.

La région de Dakar va abriter les phases nationales de l’ONCAV qui se dérouleront en mois de juillet prochain. A cet effet, une réunion de concertation a été organisée ce jeudi à l’arène nationale entre les acteurs et leurs partenaires. L’Organisme national de coordination des activités de vacances dispose d’un budget prévisionnel de 103 millions Francs FCA, informe Wiwsport.

L’information a été donnée par le ministre des sports, Matar, à l’issue de cette réunion. Celui-ci, en nette augmentation par rapport aux deux dernières saisons, vise à renforcer le mouvement des navétanes.

• Mercato : Sadio Mané et Cristiano Ronaldo co-équipiers au Bayern Munich ?

Afin de pallier le très probable départ de Robert Lewandowski, le Bayern Munich, qui vient de signer Sadio Mané, se pencherait sur le recrutement de Cristiano Ronaldo.

À la recherche de toutes les bonnes affaires possibles sur le marché des transferts afin notamment de pallier le probable départ de son goleador polonais Robert Lewandowski, le Bayern Munich se serait de nouveau mis à l’essai d’une autre star mondiale du football. Quelques heures après la signature officielle de Sadio Mané, les Bavarois se seraient positionnés pour faire venir une arme de Premier League.

En effet, à en croire les informations du quotidien sportif espagnol AS parcouru par Wiwsport, les décuples champions d’Allemagne tenteraient l’énorme affaire Cristiano Ronaldo. Une idée qui serait menée par la décision de l’attaquant portugais de quitter Manchester United cet été. Le quintuple Ballon d’Or ne souhaiterait pas poursuivre l’aventure avec les Red Devils, jugés mous dans ce mercato pendant que les adversaires se renforcent.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess