SenCaféActu du 25 Mai 2022

1- Meurtre de Kiné Gaye : La mère du tueur arrêtée par la police, l’épouse récupérée par sa famille, Khassim Ba reproduit les 37 coups de couteau et craque

Le père de l’épouse du tueur a récupéré sa fille qui est jetée à la vindicte populaire. Autre rebondissement dans l’affaire du meurtre de Kiné Gaye, la mère de Khassim Ba a été cueillie par la police et mise aux arrêts hier. Au même moment, le meurtrier a reconstitué son acte horrible à Pikine. Il a ainsi simulé les 37 coups de couteau assenés à Kiné Gaye, avant de craquer.

 1 (bis)- Décision du Conseil constitutionnel : Déthié Fall jubile mais ne lâche pas BBY, il a aussitôt remis les noms des remplaçants à la liste de Dakar

Le mandataire de la coalition Yewwi Askan Wi s’est réjoui ce mardi de la décision du Conseil constitutionnel de considérer la décision de la Direction générale des élections (DGE) de déclarer irrecevable la liste départementale de YAW à Dakar, comme étant « mal fondée ». Déthié Fall a toutefois indiqué que leur recours déposé pour l’invalidation de la liste nationale de Benno Bokk Yakaar, n’était qu’une simple tactique, puisque n’ayant pas respecté le délai. Mais il promet que  la coalition Yewwi Askan Wi va revenir dans les prochains jours au niveau du Conseil constitutionnel pour déposer un autre recours visant à invalider la liste de Benno Bokk Yakaar. Motif : surplus de parrains déposés et non-respect de la parité dans leur liste proportionnelle.

Il a accéléré la cadence, car il n’y a pas de temps à perdre pour corriger les erreurs notées dans la liste départementale de Dakar pour YAW, pour le compte des prochaines législatives.

« En application de la décision N° 8/E/2022 du conseil constitutionnel, je me suis déplacé à la Dge pour procéder aux retraits et remplacements des candidatures de Joseph Sarr et Palla Samba », renseigne le mandataire national de Yaw.

« Je leur ai également remis la nouvelle liste de Yewwi Askan wi dans le département de Dakar.Restons tous debout et mobilisés pour les prochaines étapes », a-t-il ajouté. (Avec Pressafrik et Senego)

2- Non-respect des engagements de l’Etat : Les enseignants repartent  en grève ce mercredi

L’année scolaire est sérieusement menacée ce mardi soir, après la publication du communiqué du CUSEMS et du SAEMS parvenu à Pressafrik.

Les syndicats d’enseignants vont déclencher leur 11e plan d’actions « pour le respect du protocole d’accord du 26 février 2022 ». Ils décrètent pour ce mercredi 25 mai un débrayage à partir de 9h suivi d’une Assemblée générale et d’une conférence de presse.

Ensuite le vendredi 27, un autre débrayage est prévu à 9 heures, suivi d’une grève totale le samedi 28 mai.

Aussi, le lundi 30 mai, un autre débrayage est prévu à partir de 9 heures.

Le mardi 31 mai, un débrayage à 9 heures. Les syndicats ont également prévu un « Boycott des évaluations; Boycott des examens; Boycott des cellules pédagogiques; Boycott des conseils de classes; Rétention d’informations administratives ».

Les enseignants devaient encaisser les premières tranches de leur nouveau régime indemnitaire à la fin mai 2022. Cependant, un communiqué du ministère des Finances est venu annoncer que les différentes indemnités convenues avec le gouvernement allaient être fiscalisées. Ce qui selon les syndicats d’enseignants constitue une trahison.

3- Décisions du Conseil constitutionnel : AAR déplore un “effondrement de l’État de droit”

“Les décisions n°1 et n°8 du Conseil constitutionnel (curieusement datées du 21 mai mais seulement rendues publiques ce 24) balisent la voie au « Baara yëgoo » évoqué lors de notre conférence de presse du 22 mai 2022”. C’est ainsi qu’a réagi Thierno Bocoum, porte-parole de la coalition AAR après les décisions du conseil constitutionnel rejetant la décision de la DGE contre la liste de Yewwi Askan wi à Dakar, et déclarant irrecevable les requêtes de la même coalition pour l’invalidation de la liste BBY. 

“Il y a aujourd’hui un malaise dans la démocratie et des signes profonds de l’effondrement de l’Etat de droit quand des soi-disant avocats de la libre participation aux élections n’avaient pas réagi contre le rejet de beaucoup de listes par le filtre illégal du parrainage mais évoquent la paix sociale pour justifier la réintroduction de ce que la loi électorale en ses articles L149, L178 et L179 rejette formellement”, fustige Thierno Bocoum. 

L’ancien parlementaire affirme, enfin, que la coalition AAR se réserve le Droit d’introduire des recours contre ces décisions des juges constitutionnels : AAR SÉNÉGAL se réserve le droit, de prendre, en temps opportun, les dispositions nécessaires pour l’application égalitaire de la loi à l’égard de tous. En effet, la préservation de la paix sociale ne passe que par le respect des lois de la République”, rapporte Seneweb.

4- La très particulière déclaration de patrimoine de Babacar Diop Maire de Thiès

Nouvellement élu maire de Thiès, le Dr Babacar Diop s’est conformé à la loi. Il s’est rendu à l’Ofnac pour faire sa déclaration de patrimoine, informe Igfm.

« Ce mardi, j’ai fait ma déclaration de patrimoine auprès de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) », a annoncé le nouvel édile de la ville de Thiès sur ses plateformes numériques.

Qu’a-t-il mis sur sa feuille de déclaration ?

La réponse du leader des Forces démocratiques du Sénégal : « L’essentiel de ce patrimoine tourne autour de livres collectionnés depuis mes années d’étudiant.  Ma bibliothèque est mon plus grand et mon plus beau patrimoine », a-t-il dit.

5- « Appel à l’insurrection » : « Ousmane Sonko, avec ses discours va-en-guerre, irresponsables, doit être sanctionné », selon Mimi Touré

Dans un communiqué parvenu à Senego, la coalition Benno Bokk Yaakaar, a adressé des mots fermes à la coalition Yewwi Askan Wi avec à sa tête Ousmane Sonko.

Selon Benno Bokk Yaakaar (Bby), « depuis des années, se singularise par des menaces tout azimut, des appels à l’insurrection et des attaques infondées contre les institutions de notre cher Sénégal ».

La coalition présidentielle, à cet effet, a tenu à rappeler les « conséquences tragiques de son dernier appel à l’insurrection au mois de mars 2021, qui avait coûté la vie à 14 jeunes sénégalais innocents ».

Par conséquent, Bby fait savoir qu’elle se « dressera en rempart et fera à toutes circonstances, pour défendre la démocratie sénégalaise face à ceux qui la menacent et qui n’ont aucun projet pour le pays ».

5 (bis)- Kaolack : Un accident fait 5 morts et 5 blessés, dont 2 graves ce mardi soir

À DÉCOUVRIR

La route a encore fait des victimes sur la route nationale numéro 1. En effet, 5 personnes ont été tuées, ce mardi, dans un accident de la route. Le drame  est survenu vers 18h, dans la commune de Thiomby, à hauteur de Gamboul, dans le département de Kaolack. Il s’agit d’une collision entre un bus et un véhicule particulier « Allô Dakar », selon le capitaine Ngom de la  brigade des sapeurs-pompiers de Kaolack. 

Selon lui, 5 blessés, dont 2 dans un état critique, ont été évacués à l’hôpital. Il appelle les transporteurs à rouler doucement sur cette route jugée accidentogène, rapporte Seneweb.

6- Actu internationale

• Texas : Une fusillade dans une école primaire a fait au moins 15 morts

Une fusillade a fait au moins quinze morts ainsi que des blessés dans une école primaire au Texas ce mardi 24 mai 2022. Un suspect a été interpellé.

Quinze personnes sont mortes dans une fusillade, la plupart des enfants, dans une école primaire de Texas, aux États-Unis, ce mardi 24 mai 2022. Une dizaine d’autres personnes ont été blessées, rapporte Ouest-France.

• Sommet de la Cédéao le 4 juin : Accord en vue pour le Mali ?

Un sommet extraordinaire de la Cédéao est annoncé pour le 4 juin à Accra, le Ghana exerçant en ce moment la présidence tournante de l’organisation sous régionale, informe Rfi. Il sera notamment consacré au Mali, mais aussi au Burkina et à la Guinée. 

• Afrique du Sud : La question de la guerre en Ukraine au cœur de la visite d’Olaf Scholz

Le chancelier allemand a conclu sa tournée sur le continent en Afrique du Sud. Après le Sénégal et le Niger, Olaf Scholz a passé la journée à Pretoria mardi 24 mai en présence du président sud-africain Cyril Ramaphosa, rapporte Rfi.

L’Allemagne est le deuxième partenaire commercial de l’Afrique du Sud. Les deux pays ont lancé un projet de carburant écologique pour l’aviation : du kérosène vert. Mais il a surtout été question de la guerre en Ukraine et de la neutralité sud-africaine. Le chancelier Olaf Scholz est venu confronter sa vision du conflit avec la position sud-africaine.

7- Actu Sports

• Coupe du Sénégal : Les 1/4 de finale débutent ce mercredi !

Les quarts de finale de la Coupe du Sénégal démarrent ce mercredi par le choc Linguère vs Diambars et le déplacement à Dakar du Casa-Sports de Ziguinchor, leader de la Ligue 1, pour affronter le Port, informe Wiwsport.

Programme 1/4 de finale de la Coupe du Sénégal :

Mercredi 25 mai 2022

Port vs Casa Sports à 16h00 au Stade Municipal de Mbao

Linguère vs Diambars à 16h00 au Stade Mawade Wade

Jeudi 26 mai 2022

Lusitana vs Thiès FC à 16h00 au jeudi Stade Ibrahima Boye

Teungueth FC vs AJEL de Rufisque à 16h00 au stade Ngalandou Diouf

• Trophy Tour : D’une ambiance électrique, Richard Toll de Louis Lamotte marque le pas

L’étape Richard Toll aura été la plus remarquable jusqu’ici. Au fief de Louis Lamotte, les populations ont pris d’assaut la route nationale 2 et à la Compagnie Sucrière où un accueil électrique a été réservé à la coupe, indique Wiwsport.

On a vu l’engouement à Thiès, à Louga et même à Saint-Louis, mais Richard Toll aura été l’étape la plus intense avec la jeunesse de la localité sortie accompagner la Coupe d’Afrique des Nations. Le trophée de la CAN a rendu visite à la Compagnie Sucrière du Sénégal où le responsable marketing et membre du comex, Louis Lamotte est pensionnaire. Un accueil digne d’un vrai champion d’Afrique a été réservé à la Coupe.

• Voici la liste des indésirables du PSG, Gana Gueye et Diallo menacés ?

Le Paris Saint Germain s’apprête à opérer une véritable révolution au sein de l’ensemble de son organigramme pour aborder de la meilleure des manières la prochaine saison. Les dirigeants parisiens ont réussi un très gros coup en obtenant la prolongation de sa superstar Kylian Mbappé.

Le projet est de bâtir une équipe très solide autour du natif de Bondy pour conquérir l’Europe. Selon toute vraisemblance, Luis Campos sera le nouveau directeur sportif du PSG et le portugais compte se débarrasser d’un certain nombre de joueurs. Une liste a été établie et les deux joueurs sénégalais de l’équipe (Gana Gueye et  Abdou Diallo) y figurent.

Liste des joueurs qui vont sans doute faire leurs valises dans les jours à venir.

Dagba, Kurzawa, Herrera, Ramos, Paredes, Icardi, GueyeDiallo, Draxler, Kehrer, Wijnaldum, Danilo

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess