Tabaski à double vitesse en pleine pandémie

XALIMANEWS: La communauté musulmane du Sénégal célèbre encore la fête de la tabaski en rangs dispersés. Et pour cause, alors qu’une partie de la communauté commémore le sacrifice d’Abraham ce mardi, au lendemain de la station d’Arafat, avec l’Arabie Saoudite, la grande majorité a pris date pour demain, mercredi’’.
 
L’Aid el-Kebir ou Aid al-Adha, une des deux grandes fêtes musulmanes, est célébrée le dixième jour de Dhul-Hijjah, le dernier mois du calendrier hegirien. Elle est marquée par le sacrifie d’un mouton pour commémorer la soumission du Prophète Ibrahim a Dieu. Selon la tradition musulmane, Ibrahim, avait reçu dans ses rêves l’ordre divin de sacrifier son fils Ismaël. Mais au moment d’immoler l’enfant, l’Ange Djibril le remplaca par un belier. L’attitude de Ibrahim en fut un modèle a suivre pour les croyants.

Dans ce contexte de célébration de la tabaski sur fond de pandémie, les fidèles sont invités par les acteurs de la santé à redoubler de vigilance et d’efforts afin d’éviter de chopper le virus, face aux assauts meurtriers du variant Delta

ADVERTISEMENT

Source : Xalima.com

Total
1
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Violence scolaire à Thies: L’élève El Hadji Malick Maodo Ndione définitivement exclu

Next Post

Urgent – Le bus qui transportait les étudiants de Bakel fait un accident

Related Posts