Tambacounda : Oxfam et l’Ong La Lumière organisent des Journées d’échanges et de plaidoyer sur la finance rurale.

Tambacounda : Oxfam et l’Ong La Lumière organisent des Journées d’échanges et de plaidoyer sur la finance rurale.
L’amélioration de l’autonomie financière et économique des femmes rurales passera obligatoirement par la création et la mise à disposition de produits et services financiers qui tiennent compte de leurs besoins spécifiques. C’est à cet effet, que les 07 et 08 juin 2022 se sont tenues à Tambacounda des journées d’échanges et de plaidoyer sur la finance rurale organisées par Oxfam et l’Ong La Lumière dans le cadre des phases d’évaluation et de capitalisation du projet Inclusion Numérique, Epargne Digitale et Innovations Technologiques (INEDIT).  

Le projet INEDIT mis en œuvre par le consortium dans les régions de Kolda et Tambacounda depuis avril 2019 vise à promouvoir durablement l’autonomisation économique et financière des populations rurales vulnérables, notamment les femmes et les jeunes, par le biais de l’inclusion numérique. Il a permis selon le Secrétaire Exécutif de l’Ong La Lumière, Ibrahima Sory Diallo, « de digitaliser l’activité de 620 Groupes d’Epargne et de Crédit par l’acquisition de nouvelles connaissances en littératie numérique. Ces unités communautaires ont par ailleurs été organisées en trois (3) coopératives départementales, statut qui leur permet désormais de souscrire à des crédits plus conséquents favorables au développement de leurs activités économiques. Aujourd’hui, les 13 801 personnes qui sont membres de ces groupements sont formalisées et éligibles pour bénéficier des financements de l’État et des offres de prêt des institutions financières et de microfinance. »

Le projet INEDIT entre dans le cadre de l’un des deux piliers programmatiques d’Oxfam au Sénégal à savoir la justice sociale, la justice économique étant le second. Le programme de Justice Sociale porté par l’organisation repose essentiellement sur la vision d’une égalité des droits qui s’accompagne de la possibilité pour toutes et tous de bénéficier des ressources domestiques et naturelles de manière équitable ou plus égalitaire pour un bien-être individuel et collectif. En plus des résultats satisfaisants évoqués plus haut, le projet a permis de mettre à jour une inadéquation entre les besoins des femmes rurales et l’offre de produits financiers disponibles. Pour Madame Ndèye Khar Ndiaye, directrice d’Oxfam au Sénégal, « cette activité d’apprentissage partagé doit être saisie comme une opportunité de co-construire avec les communautés un plaidoyer auprès des banques et institutions financières qui agissent au niveau local. » Elle rappelle que la génération de connaissances nouvelles, la mise en place et l’animation de communautés de pratiques engagées sont des leviers essentiels sur lesquels Oxfam au Sénégal va s’appuyer pour impulser les changements systémiques qui sont les véritables gages d’une justice économique et sociale effective. 

Les femmes rurales travaillant avec Oxfam à Kolda et à Tambacounda, témoignent aussi par la voix de Mme Yacine Diop, Présidente du GIE de Makacolibantang : « à travers le projet INEDIT nous avons aujourd’hui la volonté et les capacités organisationnelles et entrepreneuriales de capter les financements de l’État et les banques pour développer nos activités, augmenter nos ressources et subvenir à nos besoins », fera-t-elle savoir.


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess