Thiès : Le Rencas dans une dynamique de changer le mode de financement destiné aux femmes.

Le Réseau national des calebasses de solidarité (Rencas) vient de renouveler son bureau suite à une assemblée générale qui s’est tenue dans la cité du rail. Selon la présidente Coumba Diallo Sarr qui est revenue sur les réalisations, le Rencas a beaucoup contribué dans le cadre de l’autonomisation des femmes à la réduction de la pauvreté malgré l’impact de la Covid-19. 

Selon Coumba Sall Diallo, “les femmes n’ont plus besoin de courir derrière les microfinances pour demander des prêts qu’elles remboursent avec un taux  d’intérêt inacceptable.” Aussi, renseigne-t-elle, les femmes rencontrent pas mal de difficultés pour avoir des financements afin de subvenir à leurs besoins et également de régler la scolarité de leurs enfants ou bien de faire des petits commerces. 

D’après Coumba Sall Diallo, “la calebasse prend aussi en charge les ordonnances des  femmes malades”. En outre, le Rencas, selon la présidente, compte regrouper tous les groupements de femmes du Sénégal qui respectent les chartes de solidarité pour leur permettre de bénéficier des calebasses de la solidarité. Le directeur d’Agribio, Djibril Thiam,  premier partenaire de Rencas, a pour sa part plaidé pour la consolidation des acquis. Selon lui, il vont tout faire pour appuyer le Rencas. Également, il a encouragé ces femmes de Rencas à travailler davantage pour la réussite du projet. Car, estime-t-il, le Rencas est une alternative permettant aux femmes de mieux tirer des profits…


www.dakaractu.com

via DAKARACTU

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess