Top 5 du 05 Août 2022

1- 14e législature : La Grande coalition Wallu Sénégal lance un appel à l’unité de l’opposition

La coalition Wallu Sénégal a tenu ce Vendredi matin un point de presse pour revenir sur les contours des élections législatives du 31 juillet dernier. Dans son siège et en présence de plusieurs responsables politiques du parti démocratique sénégalaise et d’autres alliés de la Grande coalition Wallu Sénégal, la coalition Wallu Sénégal se félicite de cette victoire de l’opposition, relate Dakaractu.

Mamadou Lamine Thiam, mandataire de la coalition estime que « le constat est que la coalition Benno Bokk Yakaar est défaite ». C’est selon Wallu Sénégal, une entité qui est à l’agonie. « Nous avons mis en place un système imparable qui nous a permis d’avoir des alliances dans les départements et de mettre à terre Macky Sall et ses éléments qui ont tant fait souffert les Sénégalais », a déclaré le mandataire de Wallu Sénégal.

À en croire Mamadou Lamine Thiam, la 14e législature va s’ouvrir sous les auspices d’une minorité de Benno. « Nous en tant qu’opposition, nous devons nous réunir et aller ensemble pour aller vers les changements que nous avons promis au peuple sénégalais. Nous appelons tous les députés, même ceux de Benno Bokk Yakaar pour entonner les mesures en vue du changement car, il faut que la majorité se renforce pour ne pas décevoir les sénégalais ». La Grande coalition Wallu Sénégal se réjouit de cette combinaison a été victorieuse et réaffirme son appel à l’ensemble de l’opposition pour l’unité.

2- Une première depuis sa création : « Le Soleil » ne s’est pas levé aujourd’hui

Le quotidien national « Le Soleil » n’est pas paru ce vendredi 05 août, lendemain de la proclamation des résultats des élections législatives du 31 juillet dernier. Et pour cause, au moment où le président de la Cour d’Appel donnait les chiffres du scrutin, nos confrères étaient en mouvement d’humeur au siège du quotidien, renseigne Seneweb.

Ayant prévu de faire face à la presse, la rencontre s’est terminée en queue de poisson. En effet, la gendarmerie a débarqué sur les lieux pour empêcher les travailleurs de faire leur conférence de presse. Les choses ont dégénéré, entraînant une grande confusion. La gendarmerie a utilisé des gaz lacrymogènes dans les locaux du quotidien national. Pire, plus d’une dizaine de journalistes ont été arrêtés en fin d’après-midi puis libérés dans la soirée.

3- BBY ou Yewwi Wallu – Thierno Alassane Sall prend une décision radicale : « Nous, nous ne sommes pas… »

La tête de liste de Aar Sénégal Thierno Alassane Sall a réagi, suite à la publication des résultats provisoires des législatives. Désormais député à l’hémicycle, il se dit surpris par les résultats de sa coalition, vu les profils de leur formation et leur programme.

Thierno Alassane Sall évoque tout de même le contexte électoral qui a conduit à cette majorité inconfortable de la mouvance présidentielle. A la question de savoir s’il va rester « non-inscrit » ou rejoindre une coalition, il répond : « Pour l’instant je fais partie de la coalition AAR Sénégal et on ne s’est pas encore prononcé. J’ai aussi mon propre avis. Nous on est résolument du coté de l’opposition, moi en particulier. Nous ne sommes pas des vendus ». Pour Thierno Alassane Sall, malgré ses difficultés liées à la politique, il est resté fidèle à sa position. « Quand j’ai quitté le président Sall, je l’ai fait pour des principes et jamais je ne vais retourner travailler avec lui, il faut que les choses soient claires », argue t-il au micro de Sud Fm repris par Seneweb.

À DÉCOUVRIR

Advertisement

4- Gouvernement : Ces anciens ministres de Macky Sall « recyclés » à l’Assemblée nationale

De l’Exécutif au Législatif ! Dans la nouvelle Législature, il y a pas moins de 3 députés, membres de l’actuel gouvernement, et 5 anciens ministres de Macky Sall. Vont-ils y siéger ? Ou bien vont-ils tout simplement démissionner ?

Il faut d’emblée préciser que tout candidat élu peut renoncer à son poste de député pour être remplacé. Mais, en attendant la suite et leur éventuelle installation prévue au mois d’octobre prochain, parmi les 165 parlementaires de la 14e Législature, trois sont encore membres du Gouvernement, renseigne Seneweb. Il s’agit d’Abdoulaye Seydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, d’Abdoulaye Daouda Diallo, en charge de l’Economie et des Finances et Mariama Sarr, ministre de la Fonction publique et du Renouveau du service public. Les deux premiers cités ont été respectivement têtes de liste départementale de la coalition Benno bokk yaakaar (Bby) à Kaffrine et à Podor, alors que la dernière était investie à la 5e position sur la liste nationale proportionnelle.

Aujourd’hui que l’on annonce la dissolution imminente et la formation d’un nouveau gouvernement, ces ministres seront-ils reconduits ou vont-ils siéger à l’Assemblée nationale ? Les prochains jours nous édifieront.

A noter que dans cette nouvelle équipe parlementaire, il y a également d’anciens ministres, défenestrés lors du dernier remaniement : El Hadj Oumar Youm, Amadou Ba, et Aly Ngouille Ndiaye. Il y a aussi Abdoulaye Diouf Sarr, limogé dans la foulée de l’affaire des 11 bébés morts calcinés à l’hôpital de Tivaouane, et Aminata Touré, ancienne Première ministre.

Pour rappel, d’autres ministres, têtes de liste, ont été défaits. Parmi ceux-ci, il y a Mansour Faye (ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement), Aminata Assome Diatta (Commerce), Néné Fatoumata Tall (Jeunesse), et le ministre-conseiller Augustin Tine.

5- Visite annoncée de Macky Sall en Ukraine : La Présidence dément Jeune Afrique

La visite annoncée de Macky Sall et Umaro Embalo à Kiev, d’ici la fin du mois, publiée par le journal panafricain Jeune Afrique et reprise par Senego, est une fausse information, renseigne un communiqué du pôle communication de la présidence de la République sénégalaise.

La Présidence de la République a apporté un démenti formel à l’information selon laquelle, le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall et le président de la Guinée et Président en exercice de la Cedeao, Umaro Sissoco Embalo, seraient attendus à Kiev (Ukraine), d’ici à la fin du mois d’août sur invitation du président Volodymyr Zelensky.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess