Top 5 du 05 Septembre 2021

1- Coup d’état en guinée : Comment Alpha Condé est tombé

Depuis le début de la matinée, le quartier du palais présidentiel était le théâtre de tirs nourris. Ce putsch est mené par le Groupement des forces spéciales, dirigé par Mamady Doumbouya.

Entouré de militaires en treillis, masqués et les armes à la main, Alpha Condé apparaît sur un canapé du palais présidentiel. Le président guinéen est comme sonné, la chemise entre-ouverte, les pieds nus. « Est-ce qu’on a touché à un seul de vos cheveux ? On vous a brutalisé, Excellence? » lui demande un militaire dans une vidéo tournée à Sékoutoureya. Alpha Condé, 83 ans, semble aller bien mais reste silencieux. Il n’aura fallu que quelques heures aux pustchistes pour se saisir de celui qui dirigeait le pays depuis onze ans.

Tout est allé très vite. Cette journée folle à Conakry a débuté aux alentours de 8h. Des tirs nourris et à l’arme lourde ont été entendus tout au long de la matinée aux abords de Sékoutoureya, le palais présidentiel où se trouvait alors le chef de l’État. Selon des photos, il aurait depuis été emmené hors du palais présidentiel.

À la mi-journée, une déclaration de Mamady Doumbouya, un Malinké originaire de la région de Kankan, a circulé sur les réseaux sociaux. Selon les informations de Jeune Afrique, c’est ce lieutenant-colonel et ses hommes du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée, qui sont à l’origine du coup d’État.

Dans cette vidéo, béret rouge sur la tête et lunette de soleil sur le nez, entouré de deux militaires, Mamady Doumbouya annonce que « la situation socio-politique et économique du pays, le dysfonctionnement des institutions républicaines, l’instrumentalisation de la justice, le piétinement des droits des citoyens, la gabegie financière […] ont amené l’armée républicaine à prendre ses responsabilités vis-à-vis du peuple de Guinée. »

Il annonce aussi la dissolution de la Constitution, du gouvernement, des institutions et la fermeture des frontières. Enfin, il annonce qu’un « Comité national du rassemblement et du développement, CNRD » a pris le pouvoir.

Alpha Condé aux mains des putschistes.

Ancien légionnaire de l’armée française, Mamady Doumbouya avait été rappelé en Guinée pour prendre la tête du GPS en 2018. Ces derniers mois, sa volonté d’autonomiser le GPS par rapport au ministère de la Défense avait suscité la méfiance du pouvoir de Conakry. En mai, des rumeurs infondées faisant part de sa possible arrestation avaient même circulé dans la capitale guinéenne.

Celui qui apparaît aujourd’hui comme le chef des putschistes a appelé ses « frères d’armes à l’unité » et à rester dans leurs casernes. C’est bien l’interrogation majeure à cette heure : les hommes du GPS vont-ils être suivis par le reste de l’armée ? « Les forces fidèles à Alpha Condé n’ont pas dit leur dernier mot, mais le président est bel et bien entre les mains des putschistes », a affirmé à Jeune Afrique un proche du chef de l’État.

Arrivé au pouvoir en 2010, Alpha Condé a été réélu en 2020 pour un troisième mandat après une révision de la Constitution controversée. (Avec Libération online)

2- Le Colonel Mamady Doumbouya serait l’instigateur de ce coup d’Etat contre Alpha Condé

Selon les informations de Jeune Afrique, cette tentative de coup d’État est menée par les éléments du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée.

À sa tête, le colonel Mamady Doumbouya, un Malinké originaire de la région de Kankan. Ancien légionnaire de l’armée française, il a été rappelé en Guinée pour prendre la tête de ce corps créé en 2018. Ces derniers mois, sa volonté d’autonomiser le GPS par rapport au ministère de la Défense avait suscité la méfiance du pouvoir de Conakry. En mai, des rumeurs infondées faisant part de sa possible arrestation avaient même circulé dans la capitale guinéenne. (Avec Jeune Afrique)

3- Magal de Touba : le gouvernement entame les travaux d’assainissement

À DÉCOUVRIR

Le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome s’est rendu à Touba dimanche pour délivrer au Khalife Général des Mourides l’engagement du chef de l’État à juguler le mal avant le Magal avec un plan d’urgence de 4 milliards de francs CFA.
 
« C’est le Président qui m’avait demandé de vous inviter lors de ma dernière visite ici, à prier pour un bon hivernage et les pluies sont arrivées en abondance. Seulement le bassin de Keur Niang n’a pu contenir les eaux drainées et c’est ce qui a provoqué les inondations. Le Président a alors demandé que le nécessaire soit fait », a dit Antoine Diome dont les propos sont rapportés par Dakaractu.
 
« Le travail a été confié à Mamadou Guèye de la Svtp. Le coût total est de 4 milliards et hier seulement, le Président a dégagé la somme d’un milliard de francs qui a été donnée à l’entrepreneur. Une conduite sera installée avant le magal et après 03 autres seront mises en place. Cela n’a rien à voir avec le plan d’assainissement qui sera exécuté pour la cité et qui sera cher de 20 milliards. Le bassin de Keur Niang a une capacité de 2.830 m3. Après coup, 2.000 m3 supplémentaires de capacité seront effectifs », a ajouté le ministre.

Un message qui sera bien accueilli par le Khalife Général des Mourides. « La situation est vraiment difficile, compliquée, mais rendons grâce à Dieu parce que Lui Seul décide de tout », dira-t-il avant de remercier le Chef de l’État.  (Avec pressafrik)

4- Hausse des prix : L’Etat avertit les spéculateurs…

Aminata Assome Diatta était l’invité de l’émission J.D.D, aujourd’hui, sur iradio. Un entretien lors duquel elle a averti les commerçants.

Ne pas laisser le champ libre…

Le ministère du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises a précisé que les prix homologués sur les produits de consommation comme l’huile, le riz et le sucre feront l’objet d’un strict contrôle sur le marché. Assome Aminata Diatta dit ne pas vouloir laisser le champ libre à la spéculation sur ces denrées de grande consommation. Les services dudit ministère ont été activés à cet effet.

Aminata Assome Diatta de préciser que ce vendredi, elle a réuni l’ensemble du personnel de la Direction du Commerce intérieur “pour les sensibiliser sur les objectifs pour qu’ils soient davantage sur le terrain. Ils font le contrôle au quotidien. Mais aujourd’hui, il s’agit pour eux d’être davantage visible sur le terrain. Et le Gouvernement a voulu accompagner le ministère du Commerce dans le cadre de l’atteinte de cet objectif en allouant 35 véhicules Pick up qui sont répartis sur l’ensemble du territoire national. Il s’agit maintenant pour le ministère du Commerce de mobiliser tous ses agents“. (Avec Senego)

5- AfroBasket 2021 : Le Sénégal s’offre le Cap-Vert (86-73) et le bronze

L’Equipe Nationale du Sénégal évite le vide au Rwanda, en décrochant la troisième place aux dépens du Cap-Vert ce dimanche.

La sélection masculine de basket du Sénégal a pris son départ direction Kigali avec la ferme intention d’aller jusqu’au dernier jour de l’AfroBasket 2021. Cependant, affronter le Cap-Vert ce dimanche 5 septembre 2021 n’était pas le match d’objectif pour les Lions. La Côte d’Ivoire de Castelleto a poussé le Sénégal hors de la finale et c’est le Cap-Vert qui paie les pots cassés. Les joueurs de Boniface Ndong s’adjuge de la médaille de bronze, qui maintenant devient de plus en plus une constance.

Depuis le premier titre décroché en 1968, le Sénégal compte – désormais – 5 médailles d’or, 6 en argent et 6 en bronze. (Avec senego)

La rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess