Top 5 du 10 Juin 2022

1- Cheikh Abdou Bara Dolly déféré devant le procureur

Le député Cheikh Abdou Bara Dolly, arrêté après ses propos sur Macky Sall, vient d’être déféré devant le procureur de la République après sa garde à vue, rapporte Libération online.Pour rappel, le parlementaire a été placé en garde à vue hier pour offense au Chef de l’Etat, diffusion de fausses nouvelles et diffamation.

2- Foncier : L’animateur Thiamass arrêté

L’animateur Thiamass de Walfadjri est impliqué dans une affaire de vente illégale. Il a été placé en garde à vue, hier jeudi, dans les locaux du commissariat de police de Guédiawaye. L’Observateur dans sa parution du jour informe que le célèbre animateur a été arrêté par la police de Malika avec trois autres individus, dont un proche du maire de Malika.

Déféré au parquet du procureur près le tribunal de grande instance de Pikine-Guédiawaye, Thiamass a finalement bénéficié d’un retour de parquet.

Une rencontre entre les différentes parties de cette affaire foncière est prévue, ce vendredi, pour tenter d’arrondir les angles, informent toujours nos confrères.

3- Parrainages : La Cour suprême tranche le 23 juin

Le président de l’Union sociale et Libérale (USL) Me Abdoulaye Tine avait introduit un recours pour demander la suspension de la loi parrainage.
Une requête qu’il avait déposée suite à la décision de la Cour de justice de la Cedeao ordonnant l’abrogation de la loi n°2018-22 du 04 février 2018 instituant le parrainage au Sénégal.C’est finalement ce 23 juin que la Cour suprême va rendre son verdict, rapport Le Soleil.

La juridiction sous-régionale a fixé ainsi un délai de 6 mois à l’Etat du Sénégal pour procéder à la suppression pure et simple de cette loi adoptée sans débat par l’Assemblée nationale en 2018.La Cour suprême saisie depuis le mois de mars dernier aurait dû statuer dans les 48 heures. Mais Me Abdoulaye Tine et ses camarades accusent le ministre de l’intérieur Abdoulaye Félix Antoine Diome d’excès de pouvoir.

À DÉCOUVRIR

4- Affaire Abdou Bara Dolly : Le Forum du justiciable regrette « les allusions de bas de ceinture portés sur l’institution présidentielle »

Le bureau exécutif du Forum du justiciable s’est prononcé sur l’affaire Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly arrêté par la police pour « offense au chef de l’Etat (prévu dans l’article 80 de la Constitution), diffusion de fausse nouvelles et diffamation » à la suite de propos tenus à l’encontre du président de la République, lors du rassemblement de Yewwi askan Wi, ce mercredi.

« Dans un Etat de droit, l’institution présidentielle qui est l’incarnation de la Nation requiert le respect de chaque citoyen sénégalais. Chacun peut donner librement son opinion où même critiquer la politique du régime en place sans en être inquiété mais faudrait-il le faire dans le respect qui entoure la fonction de chef de l’Etat », ont déclaré Babacar Ba et ses camarades. Ils ajoutent que « les injures, les insultes, les calomnies et les allusions de bas de ceinture portés sur l’institution présidentielle ne font que l’affaiblir et fragilisent en même temps notre démocratie » (avec Seneweb)

5- Promotion et nomination dans l’armée : Deux nouveaux généraux, d’autres prennent des étoiles supplémentaires !

Hier jeudi, le président de la République Macky Sall, Chef suprême des armées, a promu des généraux déjà en activité et nommé de nouveaux étoilés. A compte du 15 juin 2022, le colonel Magatte Ndiaye est nommé au grade de général de brigade.

Quinze jours après c’est-à-dire le 1er juillet 2022, ce sera au tour du colonel Koly Faye de porter ses premières étoiles puisqu’il a été promu général de brigade. Justement, « Le Témoin » quotidien repris par Senego a constaté que cette fois-ci, le Bataillon des Transmissions n’a pas été oublié.

Car le désormais général Koly Faye, un fantassin-transmetteur, fut le patron de la Division technique du Bataillon des Transmissions. Le chef suprême des armées a profité de l’occasion pour prendre un autre décret portant promotion des officiers-généraux.

A cet effet, le général de brigade Fulgence Ndour est promu au grade de général de division à compter du 1er juillet 2022. Précédemment Chef d’Etat major de l’Armée de Terre, le général Ndour est nommé Sous-chef d’état major des armées (Sous-cemga) en remplacement du général de Division Mamadou Gaye.

Quant au général de brigade Philippe Henri Alfred Dia, précédemment Directeur général de l’Institut de Défense du Sénégal (Ecole de Guerre), il est nommé Chef d’Etat major de l’Armée de Terre.

La Rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess