Top 5 du 11 Juillet 2022

1- Tabaski : Ousmane Sonko ouvre sa campagne et réitère ses propos polémiques : « Je persiste que le président a un problème avec la Casamance »

Le maire de la capitale du Sud du pays, à l’issue de la prière de l’Aïd El Kébir à la Mosquée des Hlm, a fait face à la presse à son domicile.

 « Nous vivons la fête de Tabaski dans l’émoi à cause des décès de Bignona et de Ziguinchor. Nous partageons la peine des familles.
Nous demandons aux sénégalais d’anticiper les choses avant que le pire ne se produise. Le procureur de Ziguinchor réquisitionne toujours les corps. Il a rejeté le médecin légiste choisi par la famille pour la contre-expertise alors qu’en matière de contre-expertise, il n’a pas la prérogative de proposer un spécialiste. Il a préféré envoyer une note à l’ordre des médecins pour s’attacher les services d’un médecin. Ces agissements ciblés et ces stigmatisations contre la Casamance doivent s’arrêter », a dit Ousmane Sonko.
 
« Je persiste que le président a un problème avec la Casamance. Il le fait toujours et même dans les manifestations, il ordonne aux forces de défense et de sécurité à tirer à balle réelle et tuer des jeunes en Casamance. Je le maintiens entièrement et intégralement jusqu’à ce que la situation change », souligne le Maire de Ziguinchor.
 
« Je m’adresse à ceux-là, quand ils n’ont pas le courage de dénoncer l’injustice, ils n’ont qu’à avoir la pudeur de se taire. J’appelle tout Sénégalais épris de justice de se lever pour dire non à Macky Sall avec son projet ethniciste. Mon ambition c’est de diriger le Sénégal. Ceux qui soutiennent le projet ethniciste contre moi n’ont qu’à déchanter parce que je suis cosmopolite. J’ai des parents partout au Sénégal et je suis à l’aise partout où je suis », précise Ousmane Sonko.

il demande aux sénégalais une participation massive aux législatives à venir dont la campagne électorale débute ce dimanche jour de fête, rapporte Dakaractu.

« Je vous demande de confier l’assemblée nationale à l’opposition car nos ressources seront bien gérées. S’il perd l’assemblée nationale, le projet de 3ème candidature sera mis aux oubliettes. Nous demandons un taux de participation exceptionnel. La majorité à l’Assemblée nationale nous permettra de contrôler la gestion de tous les secteurs d’activité et de nos ressources déjà vendues. Ça sera une opposition responsable qui va contrôler et encadrer la gestion du président Sall.
Disons non et stop à cette instrumentalisation de nos rares acquis, la cohésion sociale », conclut le patriote en chef.

2- Campagne à Mbacké : Aminata Touré et Cie annulent leur meeting d’ouverture

Report du démarrage de la campagne électorale de la mouvance présidentielle. En effet, la coalition Benno Bokk Yaakaar a décidé d’annuler son meeting d’ouverture de campagne  qui était prévu ce lundi à Mbacké.

Aminata Touré et compagnie ont pris cette décision, suite au rappel à Dieu de Serigne Khalil Mbacké, fils de Serigne Fallou Mbacké, deuxième khalife général des mourides.

A la place de ce méga meeting, la tête de liste nationale de Bby va effectuer une visite dans la capitale du mouridisme, dans la sobriété, selon des sources de Seneweb.

À DÉCOUVRIR

Ainsi, Mimi Touré et sa délégation devront rencontrer Serigne Mountakha Mbacké, son porte-parole Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, Serigne Sidy Mbacké, Khalife de Serigne Abdoul Ahad et d’autres autorités religieuses, sauf changement de dernière minute.

En effet, la communauté mouride est endeuillée par le rappel à Dieu de Serigne Khalil Mbacké Falilou et du khalife de Serigne Mame Mor Diarra.

3- Tabaski : Cheikh Oumar Diagne revient sur son séjour carcéral

Élargi récemment de prison, Cheikh Oumar Diagne a passé la fête de la tabaski auprès des siens. L’ex-pensionnaire de la prison de Rebeuss en a profité pour remercier ses soutiens et ses amis.

« Alhamdoulilaah ala kouli haal.Balen ma akk, baalna nieup, yalnaniou yalla bolei baal amine.

Déwénati à tous, j’en profite pour remercier sincèrement tous les amis pour votre soutien, vos prières, votre attention.

Reubeuss a été un lieu de repos, de réflexion et d’apprentissage. Il a surtout été un stage capital pour mes combats futurs.

Qu’Allah nous assiste et nous maintienne sur la voie droite. Merci encore et courage car le combat est loin d’être terminé… » a-t-il écrit sur sa page Facebook visitée par Seneweb.

4- Ourossogui : Un incendie d’une rare violence ravage le marché central

C’est un incendie d’une très rare violence qui s’est déclaré hier soir vers les coups de 23h au marché de Ourossogui situé près du camp militaire de la ville. Selon nos sources, « l’incendie a commencé au centre du marché et s’est propagé pratiquement vers tout le reste du marché. De 23 heures à une heure du matin, le feu a consumé tout ce qui se dressait devant lui, malgré la détermination des éléments des sapeurs-pompiers », renseigne notre source.
Même si le bilan officiel n’est pas encore communiqué, notre source a révélé que « les pertes sont énormes, puisque personne n’a pu sauver ses biens. Car tout le monde était concentré sur la fête en famille. »
Selon le commandant de la brigade de gendarmerie de Ourossogui avec qui Dakaractu est entré en contact, « l’origine de cet incendie reste encore à déterminer… »

5- Émigration irrégulière : Une quarantaine de candidats arrêtés à Fatick

Quarante et un candidats à l’émigration clandestine ont été interpellés à Djiffer, un village de pêcheur situé dans la commune de Palmarin (Fatick) par la brigade de gendarmerie de Fimela, informe Pressafrik.
 
‘’Ces 41 migrants sont de nationalités diverses avec 21 sénégalais, 15 bissau-guinéens et 5 guinéens’’, a précisé le capitaine Ndèye Faly Ba, commandant de la compagnie de gendarmerie de Fatick à l’Agence de presse sénégalaise lors d’un briefing avec le service communication de la gendarmerie nationale. 
 
Le capitaine Bâ a expliqué que l’interpellation de ces migrants est survenue à la suite d’une patrouille effectuée sur la plage de Djiffer par des agents de la brigade de Fimela dans la nuit du 5 au 6 juillet 2022.
 
‘’Lors de cette patrouille a-t-elle poursuivi, nos agents sont tombés sur un groupe des jeunes candidats à l’émigration clandestine’’. 
 
A la vue des gendarmes, a-t-elle souligné, ils ont pris la fuite laissant derrière eux leurs bagages. 
 
‘’Nos agents ont qu’à même réussi à mettre la main sur six migrants du groupe de jeunes’’, a-t-elle ajouté. 
 
‘’Poursuivant nos investigations, 10 autres candidats en fuite ont été interpellés et le surlendemain 25 autres’’, a-t-elle encore signalé. 
 
 ‘’Ce qui fait un total de 41 migrants interpellés’’, a-t-elle déclaré, assurant, que des investigations étaient en cours pour mettre la main sur le reste de la bande.

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess