Top 5 du 11 Novembre 2021

1- Togo-Sénégal ce jeudi 11 Novembre : Quel onze face aux Éperviers ?

Déjà qualifiée pour les barrages, l’équipe du Sénégal affronte le Togo, ce soir, à Lomé, avec comme objectif : poursuivre son sans-faute dans ces éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Cissé devrait aligner quasiment son équipe type dans ce match comptant pour la 5e journée, informe Igfm.

Onze probable des Lions du Sénégal :

Édouard Mendy-Saliou Ciss, Koulibaly, Abdoulaye Seck, Bouna Sarr-Gana Gueye, Kouyaté-Krépin Diatta, Ismaïla Sarr, Sadio Mané-Famara Diédhiou

2- Affaire Barth’-Ndiaga Diouf : Les dessous du report du procès

Le jugement en appel de l’affaire Ndiaga Diouf-Barthelemy Dias prévu, hier mercredi, n’a pas eu lieu. Evoqué devant la Cour d’appel de Dakar, le dossier a été renvoyé sur demande de l’un des prévenus, en l’occurrence Cheikh Makiyou Siby, dont les avocats étaient absents à l’audience.  

C’était le procès de la semaine. Le jugement en Appel le plus médiatisé, le plus redouté aussi. Tant la sécurité du pays était engagée. On craignait même le réveil des démons de mars derniers, quand de violentes manifestations avaient éclaté à Dakar et peu partout dans le pays, suite à l’arrestation du député Ousmane Sonko accusé de viols répétés sur la masseuse Adji Sarr. Pour éviter tout débordement, les forces de l’ordre étaient parées au plus pressé. L’Etat avait pris toutes les dispositions utiles pour faire face. 

Car, le contexte politique, avec l’investiture de Barthelemy Dias,  principal accusé du meurtre de Ndiaga Diouf, comme candidat à la Ville de Dakar par la principale force de l’opposition, n’a fait que compliquer ce dossier de l’attaque de la mairie de Mermoz/Sacré-Cœur en 2011 qui traîne toujours devant la Cour d’appel de Dakar. A l’époque, des échauffourées entre le maire du Parti socialiste (Ps), Barthélémy Dias, et des «nervis» du Parti démocratique sénégalais (Pds), au pouvoir, avaient abouti à la mort de Ndiaga Diouf, tué par balle. (Avec Wiwsport)

3- Locales à Mbour : La Cour d’Appel de Thiès valide les listes de Yewwi Askan WI (Me Tall)

La Cour d’Appel de Thiès invite le préfet de Mbour qui avait rejeté les listes de la coalition Yewwi Askan Wi pour les élections locales de 2022 à les recevoir. La nouvelle a été donnée par Me Abdoulaye Tall, candidat de la coalition YAW / Commune de Mbour

« Après l’épisode de la préfecture de Mbour qui n’honore en rien l’administration territoriale, la coalition Yewwi Askan Wi avait saisi la Cour d’Appel de Thiès pour dénoncer le comportement du Préfet, solliciter l’annulation de la décision illégale, discriminatoire et illégale et en fin d’obtenir l’autorisation de déposer nos listes. Après plusieurs jours d’attente, la Cour d’Appel de Thiès vient de dire le droit », lit-on sur sa page Facebook. 

À DÉCOUVRIR

Me Tall profite « de la symbolique du moment, en référence aux événements de la journée à Dakar, pour lancer un appel solennel, à tous (leurs) militants et sympathisants, à rester mobilisés et déterminés pour assurer (leur) triomphe au soir du 23 janvier 2022. » (Avec Pressafrik)

4- Sénégal : Les boulangers ont décidé de prolonger leur grève de 72 heures !

Le mot d’ordre de 72 heures de grève décrété par la Fédération nationale des Boulangers du Sénégal (FNBS) et le regroupement des boulangers du Sénégal (RBS) a été largement respecté mardi 9 et mercredi 10 novembre dabs l’ensemble du territoire sénégalais. 

Cependant, selon les informations de la radio Rfm, les boulangers ont décidé de prolonger leur grève de 72 heures supplémentaires.

Pour rappel, la fédération nationale demande à l’État du Sénégal de procéder à la révision de la structure de prix du pain à 1 F CFA le gramme et le référencement de nouveau format adapté à la rentabilité de la production, à l’application de la réglementation sur la production et la distribution de pains, rappelle Senego.

5- Trafic présumé de passeports diplomatiques : 4 victimes devant le magistrat instructeur le 18 novembre prochain

Le dossier relatif au trafic présumé de passeports diplomatiques, dans lequel les députés Mamadou Sall et Boubacar Biaye sont impliqués, avance à grands pas.
 
Le magistrat instructeur du deuxième cabinet appuie sur l’accélérateur, après la levée de l’immunité parlementaire des deux députés. Il a convoqué quatre des victimes dans cette affaire, le 18 novembre prochain, afin de les auditionner au fond. Il s’agit de O. Touré, N. Camara, F B Diallo et N. Sy Sylla.
 
C’est d’ailleurs suite à leur plainte que le cerveau présumé de cette affaire a été arrêté, inculpé et placé sous mandat de dépôt. Ce qui est sûr, c’est que la convocation des deux députés ne va pas tarder, après la levée de leur immunité parlementaire. Ce n’est qu’une question de jours, rapporte Seneweb.

5 (bis)- Traque, arrestations et emprisonnements d’étrangers en Guinée Equatoriale : Les Sénégalais appellent Macky au secours

Depuis quelques semaines, des étrangers vivant en Guinée Equatoriale, dont des Sénégalais, sont victimes de « traques, d’arrestations et d’emprisonnements ». Gagnés par la peur, ils lancent un cri de détresse et interpellent le Président Macky Sall.

« Ils procèdent à des arrestations et ne prennent même pas le temps de nous notifier les motifs de ces actes. Le premier jour, ils ont interpellé les gens qui n’avaient pas de papiers de résidence. Donc, des personnes en situation irrégulière. Mais par la suite, ils ne regardent même pas les papiers. Ils font des descentes et procèdent directement à des arrestations », a confié à L’AS, un Sénégalais basé à Malabo.

Selon lui, la même situation est notée dans d’autres villes dont Bata. « Ils sont nombreux à se retrouver aujourd’hui en prison. Et ce qu’ils vivent là-bas est insoutenable. Ils sont dans de difficiles conditions et sont maltraités. Ici, les droits de l’Homme ne sont pas respectés et ceux qui ne sont pas du pays en souffrent énormément. Ils maltraitent les gens comme des voleurs ou des meurtriers. Nous avons même eu l’information qu’il y a eu un mort à Bata. Il s’agit d’un ressortissant burkinabè qui a trouvé la mort en prison », renseigne Pressafrik.

La rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess