Top 5 du 12 Octobre 2021

1- Namibie vs Sénégal : Aliou Cissé reconduit le même onze, Krépin Diatta remplacé

Pas de surprise dans le onze de départ de l’équipe nationale du Sénégal, qui affronte en ce moment la Namibie pour le compte de la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde. Le technicien a opéré un seul changement.

Dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde Qatar 2022, le Sénégal s’est déplacé sur la pelouse de Orlando stadium en Afrique du Sud pour rencontrer la Namibie. Une rencontre décisive pour les Lions qui pourront des ce mardi valider leur billet pour le prochain tour. Pour ce match, Aliou Cissé a préféré reconduire presque le même onze. Diao Baldé Keita remplace Krepin Diatta à droite.

NB : Au moment où ces lignes sont écrites, le score est (1-1), informe Wiwsport.

Le onze du Sénégal

Edouard Mendy – Bouna Sarr, Abdou Diallo, Koulibaly, Saliou Ciss – Idrissa Gueye, Cheikhou Kouyaté – Ismaila Sarr, Sadio Mané, Diao Baldé Keita – Famara Diédhiou

2- Sécurité des Ministères : La Gendarmerie se retire

La Gendarmerie nationale a décidé de retirer ses hommes qui étaient chargés de gérer la sécurité dans les ministères, pour les redéployer dans les casernes et les autres territoires de l’intérieur du pays. Le Général Moussa Fall comme Haut Commandant de la Gendarmerie et Directeur de la Justice militaire, a décidé de donner une nouvelle orientation à la Gendarmerie nationale.

C’est ainsi que tous les gendarmes qui avaient en charge la gestion sécuritaire des différents ministères, ont été relevés pour laisser les postes au profit des hommes du Général de la Police, Bocar Yague. Ces policiers sont désormais chargés de veiller à la sécurité de ces institutions, des bâtiments et édifices de la République. (Exclusif.net)

3- Mamadou Diop Decroix : “Guy Marius Sagna doit être écouté et non persécuté…”

Le leader de Frapp France Dégage, Guy Marius Sagna doit être écouté. Il est le défenseur des sans voix. C’est du moins l’avis de Mamadou Diop Decroix. Le secrétaire général de And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS) exige la libération sans condition de l’activiste.

À DÉCOUVRIR

“Guy Marius Sagna doit être écouté à la place d’être persécuté parce qu’en fin de compte, il ne fait que porter et amplifier la voix des sans voix“, lit-on sur sa page Facebook.

Il ajoute : “Nous apportons notre solidarité et notre soutien à Guy Marius et exigeons sa libération immédiate et sans conditions.” (Avec Senego)

4- Abdou Ndéné SALL : « Le 24 décembre, on assistera à la circulation du TER »

Encore une nouvelle date donnée pour la mise en service du Train Express Régional (TER). En effet, selon le directeur général de la Société nationale, Abdou Ndéné SALL, tout est fin prêt pour la circulation du train. Ainsi, il donne rendez-vous aux Sénégalais le 24 décembre pour la mise en service.

 
« Nous allons commencer à l’exploiter le 24 décembre 2021 et ce sera un record mondial en termes de réalisations ferroviaires. Tout est donc presque achevé et au point. Le rendez-vous est donné aux Sénégalais le 24 décembre pour le cadeau de Noël, avec le début de l’exploitation du TER qui constitue un legs important pour les générations futures. Le 24 décembre, on assistera à la circulation du TER », annonce-t-il. (Avec Exclusif.net)

5- Grève de la faim agents ATE : La Senelec réaffirme n’avoir aucun lien juridique avec ladite Amicale

499 agents de l’Amicale des Travailleurs de l’Electricité (ATE) ont entamé lundi 11 octobre une grève de la faim illimité (sous l’autopont Saint-Lazar, sur la VDN). Ils réclament d’être régularisés au sein de la Senelec.

Dans un communiqué parvenu ce mardi à la rédaction de PressAfrik, la Senelec a tenu à réaffirmer « qu’il n’existait aucune relation juridique ou organique entre elle et ladite amicale. Ses membres ne font pas partie de son personnel et donc ne sont pas ses employés ». (Avec Pressafrik)

5 (bis)- Sénégal : 34 079 avortements répertoriés en 2020

Le nombre d’avortements constatés par les services comme la Direction de la santé de la mère et de l’enfant, « fait état d’un cumul de 34 079 avortements » rapporte le Soleil.

Un décompte fait au courant de l’année 2020 et qui place la région de Dakar en tête avec 6.948 cas enregistrés. Elle est suivie de la région de Thiès (5.390), puis de Diourbel avec 3.704 cas. Les régions comme Sédhiou et Kédougou enregistrent par contre moins de 1000 interruptions de grossesses.
Rappelons que l’avortement n’est pas légalisé au Sénégal sauf dans le cas où le pronostic vital est engagé. (Avec Seneweb)

La rédaction de SenCaféActu

via SenCaféActu

A lire aussi

Commentaires

Instagram

#LuBess